Mais qui est le député allemand qui a rendu visite à Edward Snowden?

Ah! Hans Christian Ströbele, toujours aussi actif avec toujours autant de succès car il n'a jamais laissé tombé son idéalisme. C'est sans doute son point commun avec Edward Snowden. Cet été, Hans-Christian Ströbele, député du Bundestag pour les Grünen, s'est demandé pourquoi personne ne cherche à rencontrer Edward Snowden, pour l'interroger sur les motivations des écoutes. Et comme cette affaire ne semblait affoler personne, il a décidé de préparer son déplacement à Moscou dans la plus grande discrétion. C'est la semaine dernière qu'il a reçu un appel téléphonique de Moscou, le feu vert pour rencontrer Edward Snowden. Alors que le Gouvernement allemand, encore choqué par le « Merkelphone », discute et discute, Hans-Christian Ströbele part rencontrer Edward Snowden avec deux journalistes, sans en parler au gouvernement, surtout qu'il n'est pas obligé de l' informer de ses déplacements et des personnes qu'il rencontre.

Mais qui est ce député qui secoue la classe politique allemande dans toute cette affaire?

Edward Snowden et le député allemand Hans-Christian Ströbele, en Russie, le 31 octobre 2013.

 

Hans-Christian Ströbele fut dans les années soixante-dix l'avocat des deux leader de la Fraction Armée Rouge, Andreas Baader et Ulrike Meinhof, ce qui lui a valu d'être exclu du SPD pour les avoir appelé « camarades ». En 1978, il participa à la création de l' « Alternative Liste pour la démocratie et l'environnement » qui devint ensuite la fédération des Grünen du Land de Berlin. Il devint député du Bundestag pour les Grünen en 1985. Il fut l'un des initiateurs de la coalition SPD-Grünen du land de Berlin en 1989-1990. Il s'opposa fortement à l'engagement de la Bundeswehr en Afghanistan, ce qui provoqua la colère du gouvernement SPD-Grünen, notamment de Joscha Fischer, à l'époque ministre des Affaires étrangères. Aujourd'hui il est le seul député des Grünen qui a gagné son élection par la première voix ou mandat direct avec 40% des voix, dans l'arrondissement multiculturel de Friedrichshain-Kreuzberg. « Ce que je fais aujourd'hui ce n'est pas pour mon parti, mais pour la cause » dit-il. Avec ses 74 ans, il est au sein du Bundestag le membre le plus ancien de l'instance de contrôle parlementaire des services secrets. Il appartient au courant de gauche ou « fundis » du parti et s'est prononcé clairement pour une coalition SPD-Grünen-Linke aux élections du 22 septembre dernier. Bref, il est aujourd'hui non seulement la figure mythique des Grünen, mais l'une des figures mythiques de la vie politique allemande.

Hans-Christian Ströbele ne voulait pas regarder de loin cette affaire, mais s'y impliquer et y donner un peu de punch en rencontrant Edward Snowden lequel lui a remis une lettre adressée au Gouvernement allemand et lui a fait savoir que s'il préférait bien sûr témoigner devant le Congrès américain, il était également prêt à la faire devant le Bundestag.

Finalement, le ministre de l'intérieur allemand, a indiqué que le Gouvernement allemand est prêt à écouter Edward Snowden.

L'Allemagne pourrait assurer à Edward Snowden un sauf-conduit sur la base d'un avis du service scientifique du Bundestag. Si Snowden reçoit une sorte de titre de séjour, il ne devrait craindre a aucune extradition vers les USA. Ce titre de séjour pourrait être établi selon cet avis non seulement pour des raisons humanitaires ou de droit international mais aussi au nom de la « protection d'intérêts politiques ». Gregor Gysi, président du groupe de die Linke au Bundestag, a indiqué: « Grâce à Hans-Christian Ströbele, nous avons la preuve écrite que Snowden aimerait parler avec les autorités allemandes. Nous pouvons donc aider le ministre de l'intérieur à trouver des possibilités d'entretiens avec Edward Snowden. Aussi, die Linke a fait préparer deux avis par le service scientifique du Bundestag, dans lesquels seront indiquées les voies permettant un séjour en toute sécurité pour Edward Snowden en tant que témoin en Allemagne ».

 

Pour plus d'infos:

 http://www.zeit.de/politik/deutschland/2013-11/stroebele-snowden-brief-pressekonferenz

http://www.spiegel.de/politik/deutschland/nsa-stroebele-spricht-ueber-details-von-treffen-mit-enthueller-snowden-a-931222.html

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.