Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

148 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 mars 2011

Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

Appel Hauts-de-Seine : Solidaires des chômeurs

Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les partenaires sociaux ont ouvert lundi 24 janvier au siège du Medef des négociations pour renouveler la convention d'assurance chômage (UNEDIC). Le patronat du MEDEF souhaite le statut quo et ne veut surtout pas que des mesures soient prises pour faire face à l'urgence de la situation. Les associations de chômeurs sont exclues des débats. C'est particulièrement choquant car ni l'État, qui a la responsabilité d'encadrer cette négociation sociale, ni la majorité des partenaires sociaux, patronat en tête, ne semblent avoir pris la mesure du fléau qui frappe les chômeurs et précaires : plus de la moitié sont désormais en fin de droits (sans aucune indemnités) ou au RSA.

Alors que les chiffres officiels (pourtant minorés) caracolent autour de plus de 4 millions de chômeurs, alors que le chômage de longue durée (un an et plus) bat des records, alors que les fins de droits se retrouvent dans un dénuement complet, cette négociation UNEDIC est passée sous silence ou présentée comme un événement anecdotique. Les débats se borneraient à quelques détails techniques et à la question de savoir quels syndicats signeront la décision finale. Rappelons, en effet, que les représentants des salariés avaient jugés la convention actuellement en vigueur si indigente qu'un seul syndicat l'avait signé il y a deux ans.

Les chômeurs ne sont pas seulement des statistiques que l'on manipule pour les besoins de telle ou telle politique. Les chômeurs et précaires sont pris en otages, sans avoir droit à la parole, dans des négociations qui vont conditionner pour beaucoup leur survie quotidienne. Assez de démocratie sociale en trompe l'œil. Il faut des mesures d'urgence, il faut des mesures exceptionnelles à la hauteur de la crise, il faut que les propositions des chômeurs et précaires soient entendues dans les négociations et le débat public.

Cela ne se fera pas tout seul. Exigez avec les associations de chômeurs que la parole des chômeurs soit entendue.

C'est pourquoi des citoyens et citoyennes des Hauts-de-Seine - département emblématique de la politique d'injustices et d'inégalités du gouvernement - salariés, retraités, animateurs associatifs ou militants politiques prennent la responsabilité de lancer l'appel :

Signez et faites signer la pétition

Négociations UNEDIC : pas sans les chômeurs !

- sur le site web du MNCP : www.mncp.fr

- et sur les sites web de plus en plus nombreux qui relayent la pétition

Premiers signataires : Patrick ALEXANIAN, Lysiane ALEZARD, Caroline BARDOT, Francine BAVAY, Eric BEYNEL, Jacques BOURGOIN, Catherine CANDELIER, Robert CREMIEUX, Jean-Marc DENJEAN, Jérôme DESQUILBET, Françoise DIEHLMANN, Nathalie DUBAELE, Michèle FRITSCH, Marie-Claude FOURNIER, Jacqueline FRAYSSE, Vincent GAZEILLES, Vanessa JEROME, Gérard LECHANTRE, Patrice LECLERC, Marc LIPINSKI, Pierre-Edouard MAGNAN, Roland MUZEAU, Catherine NAVIAUX, Erwann QUÉLEN-YAMAGUCHI, Lucile SCHMID, Sébastien SCOGNAMIGLIO.

Clichy, 1er mars 2011

Site web : Ah ! ça ira ! / http://clichysolidaire.unblog.fr/ - email : robert.cremieux@live.fr

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Tarifs des transports franciliens : Valérie Pécresse et le gouvernement se renvoient la balle
La Région Île-de-France, dirigée par Valérie Pécresse, a annoncé que le pass Navigo passerait de 75 à 90 euros si l'État ne débloquait pas des financements d’ici au 7 décembre. Alors que les usagers craignent la déflagration, la Région et l’État continuent de se rejeter la responsabilité.
par Khedidja Zerouali et Ilyes Ramdani
Journal — Europe
« La guerre entraîne la solidification des nations russe et ukrainienne »
Pour l’historien américano-ukrainien Serhii Plokhy, le conflit qui fait rage en Ukraine est une lutte de « libération nationale », dans laquelle les Ukrainiens sont « majoritairement restés unis », renforçant même leur identité. Il constate « l’ukrainisation » des populations du pays.
par Laurent Geslin
Journal — Travail
« Un employé mieux reposé est plus efficace » : la semaine de quatre jours à l’essai au Royaume-Uni
Jusqu’à fin décembre, des dizaines d’entreprises britanniques testent la semaine de quatre jours. L’idée de travailler un jour de moins pour un salaire et une productivité inchangés séduit les salariés, et bien souvent leurs patrons. Même si les réalités économiques peuvent les rattraper.
par Marie Billon
Journal — Outre-mer
Karine Lebon : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
Députée de La Réunion, Karine Lebon dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Y-a-t 'il encore un cran à la ceinture ?
Elle vide le contenu de son sac sur toute la longueur du tapis roulant de la caisse, réfléchit, trie ses achats, en fait quatre parties bien séparées, un petit tas de denrées alimentaires, un livre, un vêtement. Elle montre un billet de 20 euros à la caissière et lui parle. « Tiens » me dis-je, elle a bien compris la leçon du Maître : « Finie l'abondance ».
par dave.tonio
Billet de blog
Péripéties ferroviaires en territoire enclavé
Destination France Déchéance, ou Manifeste sur un service public en érosion. Il s'agit dans ce court billet de faire un parallèle entre le discours de la Région Occitanie, celui de vouloir désenclaver des territoires ruraux, comme le Gers, et la réalité que vivent, voire subissent, les usagers du réseau ferroviaire au quotidien.
par camilleromeo28
Billet de blog
« Je vous écris pour témoigner de ma peine de prison qui n'en finit pas »
Rentré en prison à 18 ans pour de la « délinquance de quartier », Bryan a 27 ans lorsqu’il écrit à l’Observatoire International des Prisons (OIP). Entre les deux, c’est un implacable engrenage qui s’est mis en place qu’il nous décrit dans sa lettre.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
Merci pour ceux qui ont faim
Aujourd'hui, samedi, je me rends au centre commercial pour quelques courses. Il est dix heures, et celui-ci est déjà plein de monde : des jeunes gens surtout, des filles entrant, sortant des boutiques de mode, quelques-unes les bras chargés de sacs.
par cléa latert