Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

148 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 févr. 2017

Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

L’effet Martin Schulz peut faire perdre Angela Merkel

Alors que les élections législatives allemandes ont lieu dans 7 mois, le SPD, parti social démocrate d'Allemagne, avec des estimations à 20%, les plus basses de son histoire, a décidé de sortir par le haut de cette situation. Sigmar Gabriel, Président du parti et Vice-Chancelier, conscient de son impopularité, jette l’éponge pour l’ex Président du Parlement Européen, Martin Schulz.

Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Qui est Martin Schulz? Rien de mieux que de lire la tribune de Jean Quatremer dans Libération pour comprendre son parcours. 

Une chose est sûre, les 2 leaders des élections allemandes sont deux Européens convaincus, que cela soit Angela Merkel, l’Européenne de raison et Martin Schulz, l’Européen de coeur.

L’Allemagne de 2017, peu importe qui gagnera l’élection de septembre, sera profondément et intimement européenne. Les Allemands regardent autour d’eux. Ce qu’ils ne veulent pas c’est que l’extrême droite arrive au pouvoir dans un pays européen et surtout pas en France. Le pire à leurs yeux serait que Marine le Pen gagne la présidentielle, surtout que le scandale Fillon peut la renforcer  Une Macronmania est entrain de s’installer Outre-Rhin, car de la droite à la gauche,  ils voient en Emmanuel Macron le seul qui puisse défier et vaincre le Pen, qui met l’Europe au centre de son projet, qui considère qu’Angela Merkel a redonné de la dignitié avec l’accueil des réfugiés.

Le destin de l’Europe se joue avant tout en France et en Allemagne. Ce qui compte c’est la défense des valeurs démocratiques européennes pour ce pays, dont les habitants sont dans la majorité heurtés par l’extrême droite, précisément parce qu’ils ont vécu le nazisme.

Voilà que l’arrivée de Martin Schulz a donné un grand coup d’air frais dans cette Allemagne dominée par Angela Merkel. Quelques interviews de Martin Schulz, sur un ton direct, simple. et Le SPD fait un bond en avant dans les sondages Et hop! 28% (8% en plus). Pour marquer des points, il a suffi à Schulz de donner un „coup de gueule“ contre Trump, déclarant: "la chancelière ne doit pas se taire, car ce que fait Trump en détruisant nos valeurs, ce n’est pas notre politique, et ça elle doit le lui dire clairement“.

Pendant ce temps le parti d’Angela Merkel avec 34% baisse de 3%. Le parti d’extrême droite, AfD, avec 12% perd également 3 points, les Grünen et die Linke descendent chacun à 8%, pendant que les libéraux du FDP gagnent un point (6%). 

Mais si le chancelier était élu directement et non dans le cadre d’un scrutin de liste, Martin Schulz, avec 50%, il dépasserait de loin Angela Merkel (34%), alors qu’en janvier ils étaient tous les deux à 41% chacun.

Cependant ce  sondage montre également que 50% des sondés souhaiteraient que le Gouvernement fédéral soit dirigé par le SPD et seulement 39% par la CDU d’Angela Merkel. Le secrétaire général de la CDU trouve inhabituel que Martin Schulz puisse éveiller de l’intérêt et de la curiosité juste après sa nomination. C’est la raison pour laquelle il appelle son parti à lutte dans l‘unité contre le SPD

Les électeurs savent ce qu’ils veulent. Ils en ont sans doute assez du manque d’ambition politique d’Angela Merkel après 12 ans de pouvoir. Ils veulent des positions claires et offensives, c'est ce qu’ils cherchent et peuvent trouver chez Martin Schulz. 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Corruption
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan
Journal
Affaire Sarkozy-Bismuth : les enjeux d’un second procès à hauts risques
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Dans les Cévennes, les femmes promises à la misère obstétricale
Le 20 décembre, la maternité de Ganges suspendra son activité jusqu’à nouvel ordre, faute de médecins en nombre suffisant. Une centaine de femmes enceintes, dont certaines résident à plus de deux heures de la prochaine maternité, se retrouvent sur le carreau.
par Prisca Borrel
Journal
« L’esprit critique » théâtre : silences, histoires et contes
Notre podcast culturel discute de « Depois do silêncio » de Christiane Jatahy, d’« Une autre histoire du théâtre » de Fanny de Chaillé et de « Portrait désir » de Dieudonné Niangouna.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Et pan ! sur la baguette française qui entre à l’Unesco
L’Unesco s’est-elle faite berner par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française ? Les nutritionnistes tombent du ciel. Et le pape de la recherche sur le pain, l’Américain Steven Kaplan s’étouffe à l’annonce de ce classement qu’il juge comme une « effroyable régression ». (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
La vie en rose, des fjords norvégiens au bocage breton
Le 10 décembre prochain aura lieu une journée de mobilisation contre l’installation d’une usine de production de saumons à Plouisy dans les Côtes d’Armor. L'industrie du saumon, produit très consommé en France, est très critiquée, au point que certains tentent de la réinventer totalement. Retour sur cette industrie controversée, et l'implantation de ce projet à plus de 25 kilomètres de la mer.
par theochimin
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
La baguette inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité
La baguette (de pain) française vient d’être reconnue par l’UNESCO comme faisant partie du patrimoine immatériel de l’humanité : un petit pain pour la France, un grand pas pour l’humanité !
par Bruno Painvin