Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

148 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 févr. 2011

Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

Lorsque la peur est vaincue, rien ne peut arrêter les peuples contre les dictateurs

Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La chute du Mur de Berlin a montré que lorsque les peuples ont vaincu leur peur contre les dictatures ou les Etats totalitaires et qu'ils se mettent en marche, rien ne peut les arrêter, car ils savent très bien qu'un échec aurait des conséquences irrémédiables telles, qu'ils sont prêts à donner leur vie pour que vive la démocratie. C'est la grande leçon politique et humaine que j'ai tirées de ce grand événement que j'ai vécu en direct pour avoir habité à Berlin pendant 18 ans.
Les peuples tunisien et égyptien ont dégagé Ben Ali et Moubarak dans un mouvement révolutionnaire d'une modernité sans précédent avec en tête la jeunesse de ces deux pays. Ceci doit faire taire ceux de la communauté internationale - monde occidental - et certains intellectuels notamment français qui avaient décidé, en s'inscrivant dans la théorie du choc des civilisations, de considérer les peuples du monde arabe comme de dangereux Islamistes depuis le 11 septembre, le 21è siècle démarrait vraiment mal.
Mais voilà, les années 2010 commencent bien mieux que les années 2000, avec un dictateur qui tombe chaque mois en 2011 dans le monde arabe. Et pourtant ce soir, une fois de plus, les dirigeants européens ne se distinguent pas pour rendre un hommage vibrant aux peuples en mouvement pour la liberté et la démocratie. Les déclarations sont fades avec en prime un zest d'arrogance, elles sont comme hors du temps. Les dirigeants de la vieille Europe ont tellement flirté avec ces despotes, Sarkozy en tête! Tiens, l'Union pour la Méditerranée vient de faire pschitt, Sarko a perdu son copain Moubarak.
Oui, les dirigeants de la vieille Europe sont dépassés par ce formidable mouvement des peuples, de la jeunesse du monde arabe, mais aussi par le seul qui a su trouver les mots, Barak Obama, car quand Obama fait du Obama, cela donne ça: "I congratulate the protesters for their extraordinary courage and commitment to achieve fundamental change. The way Egyptians have taken to the streets in unprecedented numbers to demand dignity, human rights and social justice has been an inspiration to oppressed peoples everywhere".
N'est-ce pas aujourd'hui la fin de la vieille Europe? A méditer. De toutes façons, les curseurs de la politique mondiale se sont déplacés.
Mais restons sur cette journée. Ce soir le monde arabe est en liesse, les jeunes, les femmes avec le foulard ou pas, peu importe. Les foules palestiniennes, jordaniennes, marocaines, yéménites, les tunisiennes, libanaises etc.. célèbrent la victoire du peuple égyptien. Les Champs Elysées, noirs de monde, sont eux aussi aux couleurs de l'Egypte, mais aussi de l'Algérie, de la Tunisie, du Maroc, de la Palestine. De grands rassemblements se tiendront demain en Algérie, bien qu'interdits par le pouvoir. Il faudra être vigilants et solidaires. Les Iraniens vont-ils être aussi gagnés par cette contagion qui fait du bien pour dégager Ahmadenijad?
Une soif de démocratie et de liberté traverse le monde arabe. N'est-elle pas entrain de ringardiser Ben Laden?
Saluons le courage et la dignité du peuple égyptien. Savourons ce grand moment historique, même si maintenant tout est à construire pour l'Egypte, bien sûr, mais aussi pour le monde.
-

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
« Après Perdriau maître chanteur, voici Perdriau maître censeur »
Un nouveau conseil municipal sous tension s’est tenu lundi à Saint-Étienne, dix jours après la censure préalable d’un article de Mediapart. Les appels à la démission du maire se sont multipliés, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’hôtel de ville. Inflexible, Gaël Perdriau a déclaré qu’il ne démissionnera pas, même s’il est mis en examen. 
par Mathieu Martinière (We Report)
Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot

La sélection du Club

Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma