Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

148 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 mars 2017

Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

B. Hamon veut une assemblée de la zone euro avec des députés nationaux: Inquiétant !

Benoît Hamon souhaite remplacer l’Eurogroupe par une assemblée de la zone euro, composée de députés des parlements nationaux. Alors que le niveau européen a besoin de se fédéraliser, la proposition de Benoit Hamon ne fera que renforcer les Etats-nations. Et le Parlement européen dans tout cela ?

Francoise Diehlmann
Germaniste, traduis, blogue sur l'Allemagne, également sur la France, l'Europe, le monde, membre du Comité directeur de l'Union des Fédéralistes Européens - France, Ecolo cohn-bendiste, Refugees Welcome, combats les nationalismes et régimes totalitaires, pour la reconnaissance de l'Etat de Palestine, défense des droits humains
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Depuis des années, les députés européens notamment écologistes et de gauche se battent pour le renforcement des pouvoirs du Parlement européen. Ils ont obtenu des acquis, mais il reste encore beaucoup à faire, pour que le Parlement européen ait plus de droits.

Et voilà que Benoît Hamon propose de créer une assemblée des pays de la zone euro. On pourrait croire que cette idée est révolutionnaire. Mais que nenni ! Cette assemblée se constituerait à partir des députés des parlements nationaux. Dès que le mot « national » retentit, les souverainistes, eurosceptiques, anti-européens de tout poil jubilent. Et là, ils risquent de frétiller.

Et pourtant il y a un Parlement européen composé d’eurodéputés. Apparemment Benoît Hamon a décidé de s’en passer, au risque d’affaiblir cette grande expression démocratique de l’Union Européenne.

On pouvait s’attendre à ce que le candidat à la présidentielle, issue de la primaire socialiste, fasse des propositions fortes pour réformer l’Europe, en proposant un peu plus de fédéralisme permettant de la démocratiser. Mais sa démocratisation à lui est d’ignorer le Parlement européen. Comment réformer l’UE qui en a tant besoin, en ne mettant pas le Parlement européen au coeur du projet ? Pourquoi les eurodéputés de la zone euro, ne pourraient-ils pas constituer le parlement de la zone euro ?

Cette approche souverainiste de l’Europe dont fait preuve Benoît Hamon provoque de très fortes réactions chez les eurodéputés. Un exemple : l’eurodéputé écologiste allemand, Reinhard Bütikofer, dans un twitt rageur en anglais du 11 mars, déclare :  

"Le socialiste français, Hamon, veut affaiblir le Parlement européen. Il appelle ça "démocratisation". Quelle plaisanterie stupide!".

Si les eurodéputés s’y mettent, en plus allemands et écolos, c’est assez mal parti pour les relations franco-allemandes. Reinhard Bütikofer et bien d’autres eurodéputés ont raison. Je ne pense pas que le social-démocrate Martin Schulz qui pourrait être le prochain chancelier, voit d’un bon œil un affaiblissement du Parlement européen dont il a été le Président. Les partis politiques allemands, sauf le parti d’extrême droite heureusement en perte de vitesse, sont tous pro-européens et souhaitent le renforcement de cette Europe, surtout que depuis plus d’un mois ont lieu des manifestations citoyennes pro-européennes chaque dimanche dans 35 villes allemandes. Les Pro-Européens s’organisent Outre-Rhin en réaction au Brexit, à l’euroscepticisme, à la montée des nationalismes et surtout du FN en France qui effraie les Allemands à l’idée que Marine Le Pen puisse gagner l’élection présidentielle. Ce mouvement dépasse maintenant les frontières de l’Allemagne. Son mot d’ordre : « Nous voulons  conserver l’Europe comme union politique mais il faut réveiller les émotions pour cette idée ». Des questions concrètes sont posées comme celle d’une assurance chômage européenne ou bien « Si on réfléchit à des réformes, il faut assurément envisager plus de droits pour le Parlement européen », le contraire du programme de Benoît Hamon sur l’Europe. D’ailleurs qu’en pensent ses soutiens écologistes ?

Je pense que la proposition la plus réaliste est celle d’Emmanuel Macron, qui consiste à mettre en place un budget de la zone euro destiné à financer les investissements communs, à aider les régions les plus en difficulté et à répondre aux crises. Un ministre des finances de la zone euro définirait les priorités de ce budget et favoriserait les Etats qui mènent les réformes pour les accompagner. Il serait responsable non pas devant un Parlement de la zone euro composé de députés des parlements nationaux, mais bien devant un Parlement de la zone euro qui regrouperait l’ensemble des parlementaires européens de la zone euro, au moins une fois par mois, pour assurer un véritable contrôle démocratique. 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Viols, tortures et disparitions forcées : en Iran, dans le labyrinthe de la répression
Pour les familles, l’incarcération ou la disparition d’un proche signifie souvent le début d’une longue recherche pour savoir qui le détient et son lieu de détention. Le célèbre rappeur Toomaj, dont on était sans nouvelles, risque d’être condamné à mort.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Outre-mer
Karine Lebon, députée : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
La parlementaire de gauche réunionnaise dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Loi « anti-squat » : le gouvernement se laisse déborder sur sa droite
En dépit de la fronde des associations de mal-logés et l’opposition de la gauche, l’Assemblée a adopté la proposition de loi sur la « protection des logements de l’occupation illicite » à l’issue d’un débat où le texte a été durci par une alliance Renaissance-Les Républicains-Rassemblement national.
par Lucie Delaporte
Journal — Asie et Océanie
Après les inondations, les traumatismes de la population du Pakistan
Depuis 2010, des chercheurs se sont intéressés aux effets dévastateurs des catastrophes naturelles, comme les inondations, sur la santé mentale des populations affectées au Pakistan. Un phénomène « à ne surtout pas prendre à la légère », alerte Asma Humayun, chercheuse et psychiatre à Islamabad.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
La baguette inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité
La baguette (de pain) française vient d’être reconnue par l’UNESCO comme faisant partie du patrimoine immatériel de l’humanité : un petit pain pour la France, un grand pas pour l’humanité !
par Bruno Painvin
Billet de blog
La vie en rose, des fjords norvégiens au bocage breton
Le 10 décembre prochain aura lieu une journée de mobilisation contre l’installation d’une usine de production de saumons à Plouisy dans les Côtes d’Armor. L'industrie du saumon, produit très consommé en France, est très critiquée, au point que certains tentent de la réinventer totalement. Retour sur cette industrie controversée, et l'implantation de ce projet à plus de 25 kilomètres de la mer.
par theochimin
Billet de blog
Pesticides et gras du bide
Gros ventre, panse,  brioche,  abdos Kro, bide... Autant de douceurs littéraires nous permettant de décrire l'excès de graisse visible au niveau de notre ventre ! Si sa présence peut être due à une sédentarité excessive, une forme d'obésité ou encore à une mauvaise alimentation, peut-être que les pesticides n'y sont pas non plus étrangers... Que nous dit un article récent à ce sujet ?
par Le Vagalâme
Billet de blog
Et pan ! sur la baguette française qui entre à l’Unesco
L’Unesco s’est-elle faite berner par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française ? Les nutritionnistes tombent du ciel. Et le pape de la recherche sur le pain, l’Américain Steven Kaplan s’étouffe à l’annonce de ce classement qu’il juge comme une « effroyable régression ». (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement