Législatives - 1er tour et bouleversements

18 candidats sur la 1ere circonscription des Hauts de Seine (Colombes Nord-Gennevilliers-Villeneuve la Garenne). C’était beaucoup, beaucoup trop ! Ceci n’a pas empêché notre candidat Taoufik Halem de Gennevilliers et sa suppléante Samia Jelloul de Colombes de mener une campagne active, souvent séparément en raison de l’étendue du territoire. Les résultats peuvent sembler décevants, vu l’intensité de la campagne surtout pour celles et ceux qui y ont mis de l’énergie, comme j’ai pu le voir et y participer principalement sur Gennevilliers. Nous augmentons nos voix sur l’ensemble de la circonscription et faisons plus que les doubler sur Gennevilliers.  Ceci est lié à une très forte campagne de terrain de notre candidat et autour de lui pour ce qui est de Gennevilliers. Villeneuve la Garenne reste notre point faible, car l’implantation d’EELV est pratiquement inexistante, mais cette situation ne saurait restée en l’état.

 A Gennevilliers, la campagne a été dure, car nous nous disputions les panneaux avec le Front de Gauche. Question de lisibilité !

 Lors des boîtages et du porte à porte, nous avons rencontré des gens formidables, prêts à voter pour nous surtout suite à notre tract sur le logement ! Mais allaient-ils le faire, car beaucoup d’entre eux étaient des abstentionnistes, comme c’est le cas dans les villes ou quartiers populaires ? La philosophie de notre campagne n’était pas d’être dans le « contre », mais dans le « pour », c’est à dire faire avancer les idées écologistes. Il reste beaucoup à faire pour que les habitants des quartiers ne considèrent plus l’écologie comme quelque chose de « bobo » et s’identifient, en s’en emparant, à l’écologie populaire.

 Mais un bouleversement inattendu est survenu dans la 1ère circonscription des Hauts de Seine – Colombes Nord-Gennevilliers-Villeneuve la Garenne – le député communiste sortant, Roland Muzeau, dont je salue l’action, est éliminé, comme d’ailleurs d’autres députés communistes, en dépit de leurs bons score puisqu’ils augmentent en nombre de voix par rapport au 1er tour de 2007, élimination due au désistement républicain en faveur du candidat de la gauche arrivée en tête.

 Je voterai donc le 17 juin pour Alexis Bachelay, le candidat socialiste à Colombes Nord-Gennevilliers-Villeneuve la Garenne, qui sera d’ailleurs le seul candidat à se présenter pour le 2è tour de ces élections législatives et donc sûr d’être élu dimanche.

 Si le désistement républicain est nécessaire voire obligatoire face à un candidat de droite et d’extrême droite, je me pose la question sur son caractère absolu lorsque la droite et l’extrême droite sont éliminées dès le 1er tour. Il nous faut mener une réflexion de fond. Que nous offre cette Vème République finissante au regard des résultats ? le bipartisme ! Et pourtant cette diversité française « rose-rouge-verte » elle existe ! Elle doit vivre !

 C’est la raison pour laquelle, je soutiens Patrick Braouezec, le candidat du Front de Gauche à Saint Denis parce qu’il représente précisément la dignité des banlieues à l’Assemblée nationale.

 Et pour ce qui est des Hauts-deSeine, j’apporte mon soutien à

-         notre candidate EELV, Lucile Schmid, la candidate de toute la gauche et des écologistes, qui avec l’aide de Christiane Taubira, Dany Cohn-Bendit, André Gattolin, Lysiane Alezard etc.. est entrain de faire vaciller Santini à Issy les Moulineaux ;

-         au Maire socialiste d’Asnières, Sébastien Pietrasanta, candidat de la gauche et des écologistes, qui est entrain de faire chuter Aschlimann

-         et à notre députée sortante du Front de Gauche à Nanterre, Jacqueline Fraysse, qui porte les couleurs de la gauche et des écologistes.

Je dis bravo! à tous nos candidat-es EELV dans les Hauts de Seine avec une mention spéciale à Fabien Feuillade, dont on ne peut que regretter profondément qu'il n'ait pas été le candidat EELV-PS contre Devedjian, car c'était vraiement jouable, même si cela peut l'être encore.

 Le crépuscule de la Sarkozie dans les Hauts de Seine est bientôt une réalité, surtout si, outre Santini et Aschlimann, Balkany et Devedjian  perdent leur siège de député!

 

Françoise Diehlmann

Conseillère régionale EELV

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.