LA LUTTE DE CLASSE

Aurore Bergé, Gaspard Gantzer, Gabriel Attal, Benjamin Griveaux, Marie Lebec, Amélie de Montchalin, Pierre, Jacques, Paul et tous les autres.

LA LUTTE DES CLASSES OU LES CLASSES EN LUTTE

capture-berge

                                                                                                             Aurore

 

capture-montchalin
capture-attal

 

 

 

 

 

 

                                       

                                                                                                                                                                                                         Amélie                                                                                                                                               

                                                                                                                                                                         Gabriel

 

capture-lebec
 

 

capture-griveaux
 

 

 

 

                                             

 

                              Marie                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Benjamin                                                                                                                                                                                                        

 

capture-gantzer

                                                                                                     Gaspard

Ils sont beaux, ils ont une dentition irréprochable, ils sont jeunes et surtout très intelligents car surdiplômés. Bien nés et biens conseillés. On leur a évité l'école du quartier et le collège forcément miteux, et  réservé tôt une place à Stanislas, à l'Ecole Alsacienne ou à la Providence à Amiens. On leur a franchement déconseillé de faire chaudronnerie ou esthéticienne. Plutôt sciences po ou finances internationales que médecine ou recherche : question rapports durée des études, effort à fournir, rentabilité et prestige. Ils sont surchargés de plus value, tous promis à de belles carrières et un avenir très brillant. Pour mémoire, c'est ainsi que le firmament que vous observez la nuit, par temps clair surtout, s'est constitué.

Ils sont dévoués et toujours prêts à faire don de leurs personnes à la France, dans le désintéressement le plus complet. Cette France qu'ils aiment d'amour, leur France, sans que nous n'arrivions à les départager tant cet amour est intense, brûlant même. Qui de Marie Lebec, Amélie de Montchalin , d'Aurore Bergé, de Gaspard Gantzer, de Benjamin Griveaux ou encore de Gabriel Attal aime le plus la France ? Bien malin celui qui saura nous le dire ! Il vaut donc mieux que la question ne soit pas posée. Décernons leur ce qui leur revient de droit : ils sont la France. 

Ce n'est pas comme ces petits français qui s'habillent en jaune certains soirs et surtout le samedi en mangeant des merguez, en prenant ensemble un petit pastis pour se tenir chaud et surtout se donner du chaud au coeur. Ils n'y sont pas : c'est bien au chaud qu'il faut apprendre à vivre et ce n'est pas donné à tout le monde.

Heureusement, il y a Findus et Ruffin.

campement-jaune-1

NAISSANCE D'UNE FAVELA DANS LE PAS-DE-CALAIS

sans-titrefavela-be-thune

 

 FAVELA PRENANT SES QUARTIERS ET PROMISE A L'EXTENSION DANS LE PAS-DE-CALAIS

 

gj-2-1

LA VIE EN JAUNE DE FRANCOIS RUFFIN

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.