LA BONNE METHODE

La politique ne se discrédite pas d'elle-même, ce sont qui en sont les acteurs qui le font.

Un député La France Insoumise imite Nicolas Sarkozy à l'Assemblée

" Ugo Bernalicis voulait être remarqué, c'est chose faite. Alors qu'il discutait des questions de Fonction publique, le député La France Insoumise du Nord a évoqué le bilan de Nicolas Sarkozy du temps de sa présidence. Le tout en l'imitant par certaines gestuelles caractéristiques."

L'Assemblée Nationale n'est ni un music-hall, ni un cirque et encore moins une cour de récréation. Si un peu d'humour peut toujours servir une démonstration, le grand guignol la dessert généralement. Le déficit éventuel de popularité peut se combler par une qualité du travail parlementaire sans cesse affinée et non par un numéro de clown. On pouvait penser que Bernalicis avait choisit la première méthode et espérer qu'il allait  persévérer dans cette voie. C'est du moins l'impression qu'il avait donnée en un premier temps. Il semble bien  que les pratiques des parlementaires  de la FI l'aient rattrapé et qu'il ait choisi de s'aligner sur ce que cette mouvance a de plus détestable.

Européennes : Ségolène Royal va-t-elle annoncer son soutien à la liste de la majorité ?

" L'ancienne candidate à la présidentielle socialiste s'apprêterait à soutenir la liste “Renaissance” (En Marche et MoDem) plutôt que la liste Place publique, portée par Raphaël Glucksmann et soutenue par le PS, selon Les Échos."

Semaine paire. En direct du pôle nord, par pigeon voyageur: c'est la semaine Royal. A elle de bourrer au max et de saturer les media. La semaine prochaine sera impaire. Ce sera au tour de Hollande, en direct d'une librairie sans doute, de saturer. Ce sera comme cela jusqu'en 2022.

Ce qu'ils disent est peu important, ils s'expriment l'un comme l'autre sur tout et n'importe quoi, l'essentiel étant d'apparaître et de laisse croire qu' ils ont quelque chose à proposer. Que penser de quelqu'un qui hier encore voulait conduire la liste qui aurait fédéré ce qui reste des différentes composantes de la gauche et qui aujourd'hui rallie pitoyablement ceux contre qui elle prétendait incarner le combat. N'est-ce pas là, la plus claire définition de l'opportunisme le plus caricatural ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.