Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3338 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 nov. 2021

France: Sœur congolaise Anne Nkumunde de la Sainte-Famille à la solitude-Martillac!

Les sœurs de la Sainte Famille sont cordiales, gentilles, disponibles mais surtout à l'écoute de ceux qui viennent chez elles pour des réunions et recueillements. Originaire de la République démocratique du Congo, la sœur Anne Nkumunde est d'Idiofa, dans le Kwilu, ex-Bandundu. Parler en Lingala avec la sœur Anne n'était qu'un brin de nostalgie du pays.

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

France: Sœur congolaise Anne Nkumunde de la Sainte Famille à la solitude-Martillac!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Soeur Anne Nkumunde de Sainte Famille de Bordeaux. Photo Freddy Mulongo-Réveil FM International

Originaire de la République démocratique du Congo, la soeur Anne Nkumunde est religieuse  depuis le 3 février 1991. Elle est de la communauté Sainte-Famille d'Idiofa, province du Kwilu dans l'ex-Bandundu. Cette dernière est présente à Kinshasa, la capitale congolaise au quartier Kingabwa dans la commune de Limete et Bibwa dans la commune de la N'Sele. Les sœurs de la Sainte-Famille sont à Boma dans le Kongo-Central, elles viennent de s'installer au Burkina-Faso. Il faut compter aussi le couvent des sœurs contemplatives de la Sainte-Famille de Nagoda, à Kandana au Sri Lanka. Le Monastère de la Sainte Famille à Oteiza de Berrioplano en Espagne et le monastère de la Sainte-Famille, fondé en 1996 à Posadas en Argentine. 

Soeur Christaline Ockersz et soeur Anne Nkumunde à la Solitude. Photo Freddy Mulongo-Réveil FM International

C'est dans le silence que l'on trouve Dieu. La solitude, est un bien-être essentiel, afin d'entrer en connexion avec son soi profond. Il y règne alors, un silence d'apaisement et de quiétude, d'une âme libre, ayant accepté ses parts d'ombres et de lumière. Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse. A la Solitude, le cadre des sœurs de Sainte Famille de Bordeaux permettent de méditer dans le silence sans klaxons de véhicules, sans télévisions où les chaînes infos balancent du Zemmour à longueur des journées. Les sœurs de Sainte famille sont une communauté religieuse multiculturelle et internationale. À Martillac, proche de Bordeaux, située au cœur des vignobles des Graves, la Solitude est un cadre de verdure calme et reposant, propice au ressourcement, à la réflexion, à la prière. Huit sœurs religieuses y résident en permanence. Elles sont d'origine différente: La sœur supérieure Adela est Espagnole, trois sœurs sont Françaises, trois autres sont Srilankaises et une est de la République démocratique du Congo. 

La Solitude à Martillac. Photo Freddy Mulongo-Réveil FM International

Au cœur du vignoble réputé des Pessac-Léognan, le Domaine de la Solitude, ancien rendez-vous de chasse de Montesquieu, est un lieu fortement empreint de l'esprit de partage. Ce havre de paix et de sérénité abrite deux communautés de la Sainte Famille de Bordeaux, l’une Contemplative et l’autre Apostolique. Elles font partie de la grande Famille fondée à Bordeaux, en 1820, par le père Pierre-Bienvenu Noailles (1793 - 1861) qui regroupe cinq vocations : apostoliques, contemplatives, séculières consacrées (associés avec prêtres et laïcs) répartis sur quatre continents. Le Père Noailles acheta ce domaine en 1831.


A la Solitude de Martillac. Photo Freddy Mulongo-Réveil FM International

Il désirait que les sœurs puissent s’insérer dans le monde rural, aider les plus faibles et éduquer les enfants sur le plan scolaire et religieux, visiter les malades en valorisant le travail de la terre. C’est là que naquit en 1856 la branche des «sœurs agricoles» qui partageaient le travail des paysans et s’occupaient de l’orphelinat.

A la Solitude de Martillac. Photo Freddy Mulongo-Réveil FM International

Bordeaux est une famille spirituelle internationale de l’Église catholique fondée en 1820 par Pierre-Bienvenu Noailles, un homme passionné de Dieu, passionné pour ses frères et sœurs en humanité, prêtre diocésain de Bordeaux (1793-1861). Un fondateur dynamique d’une grande Famille spirituelle et apostolique qui rassemble tous ceux et celles qui veulent dans la diversité de leurs vocations témoigner que la communion est possible et que c’est la vocation de l’Église et du monde d’être et de construire la famille des enfants de Dieu. De différentes nationalités, nous tissons au fil des jours nos différences pour donner un visage à la Communion dans la simplicité des tâches quotidiennes, dans la prière comme dans le travail, dans la vie fraternelle comme dans le silence et la solitude.

Soeur Christaline Ockersz et soeur Anne Nkumunde à la Solitude. Photo Freddy Mulongo-Réveil FM International

En République démocratique du Congo, le jeudi 28 mai dernier, le père Joseph Ntumba a présidé l’eucharistie pour le bicentenaire d’existence des Soeurs de la Sainte Famille de Bordeaux. Les règles sanitaires en temps de coronarivus respectées, la messe s’est déroulée dans une digne ambiance de jubilé, dans la chapelle de la communauté des religieuses à Kinshasa-Kingabwa. A Idiofa, la messe a été célébrée dans la cour du noviciat par Mgr Joseph Moko, évêque d’Idiofa. Les religieuses ont rendu grâce au Seigneur également à Kikwit (diocèse de Kikwit), à Patu (diocèse de Boma) comme partout où elles sont présentes, dans ving-cinq pays du monde dont neuf en Afrique.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Inflation : les salariés, éternels dindons de la farce
Avec la poussée inflationniste, les salariés sont sommés d’accepter un recul de leurs revenus réels pour éviter l’emballement des prix. Mais lorsque les prix étaient bas, les salariés devaient accepter la modération salariale au nom de l’emploi. Un jeu de dupes que seules les luttes pourront renverser. 
par Romaric Godin
Journal
Électricité et gaz : les salaires mettent le secteur sous haute tension
Appel à la grève dans le secteur des industries électriques et gazières, le 2 juin prochain, pour réclamer des revalorisations de salaires indexées à l’inflation. Chez RTE, gestionnaire du réseau électrique français, un mouvement social dure depuis déjà treize semaines.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Nouveau gouvernement : le débrief de Mediapart
Premier conseil des ministres du deuxième quinquennat Macron ce matin, marqué par l’affaire Damien Abad. Émission consacrée donc à notre nouveau gouvernement et à la campagne législative de ceux qui n’en font plus partie, comme Jean-Michel Blanquer, parachuté dans le Loiret.
par À l’air libre
Journal — Écologie
Planification écologique : le gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Ndiaye et Blanquer : l'un compatible avec l'autre
« Le ministre qui fait hurler l'extrême droite », « l'anti-Blanquer », « caution de gauche »... voilà ce qu'on a pu lire ou entendre en cette journée de nomination de Pap Ndiaye au ministère de la rue de Grenelle. Beaucoup de gens de gauche qui apprécient les travaux de M. Ndiaye se demandent ce qu'il vient faire là. Tentons d'y voir plus clair en déconstruisant le discours qu'on tente de nous imposer.
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Déblanquérisons l'École Publique, avec ou sans Pap Ndiaye
Blanquer n'est plus ministre et est évincé du nouveau gouvernement. C'est déjà ça. Son successeur, M. Pap Ndiaye, serait un symbole d'ouverture, de méritocratie... C'est surtout la démonstration du cynisme macronien. L'école se relèvera par ses personnels, pas par ses hiérarques. Rappelons ce fait intangible : les ministres et la hiérarchie passent, les personnels restent.
par Julien Cristofoli
Billet de blog
Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
La crise de recrutement enseignant atteint cette année un niveau largement plus inquiétant que les années précédentes dont les conséquences seront gravissimes pour le service public d’éducation. Elle témoigne, au-delà de ses dénis, de l’échec de la politique de Jean-Michel Blanquer.
par Paul DEVIN
Billet de blog
L’École et ses professeurs à bout de souffle : urgence vitale à l'école
Nous assistons aujourd’hui, dans un silence assourdissant, à une grave crise à l’Ecole. Le nombre des candidats aux concours de l’enseignement s’est effondré : ce qui annonce à court terme une pénurie de professeurs. Cette crise des « vocations », doit nous alerter sur une crise du métier et plus largement sur une crise de l’Ecole.
par Djéhanne GANI