Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3338 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 avr. 2014

Burkina Faso: "Carences" dans le traitement de l’affaire Zongo

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Burkina Faso: "Carences" dans le traitement de l’affaire Zongo

Par Freddy Mulongo, jeudi 3 avril 2014  Radio Réveil FM International 

Reporters sans frontière salue l’arrêt de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) rendu le vendredi 28 mars 2014 qui relève les manquements de la justice burkinabaise dans le traitement de l’affaire Norbert Zongo.

Journaliste et directeur de l’hebdomadaire L’Indépendant, Norbert Zongo avait été retrouvé mort, avec trois autres personnes, carbonisés dans leur véhicule, le 13 décembre 1998. Au moment de son assassinat, le journaliste enquêtait sur la mort suspecte en prison de David Ouédraogo, chauffeur de François Compaoré, conseiller à la présidence et frère du chef de l’Etat.

"Plus de 15 ans après l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, et près de huit années après que la justice burkinabaise ait baissé les bras et déclaré un non lieu, cet arrêt est un signe fort adressé aux autorités burkinabaises. Nous espérons que le gouvernement du président Compaoré saisira cette occasion pour rouvrir la procédure et apporter une résolution satisfaisante au déni de justice dont souffrent depuis trop longtemps la famille et les proches de Norbert Zongo", a déclaré Cléa Kahn-Sriber, responsable du bureau Afrique de Reporters sans frontières.

"Plus largement, cet arrêt, permet de mettre en lumière la nécessité de combattre l’impunité des crimes commis contre les journalistes sur le continent, non seulement pour les proches des victimes, mais, comme l’a fait remarquer la Cour, pour éviter qu’un climat de peur ne s’installe au sein des médias".

L’arrêt de la CADHP condamne, entre autre, le manque de diligence des autorités du Burkina Faso dans le traitement de l’affaire ; notamment la lenteur de la procédure qui a duré près de huit ans, l’audition tardive des parties civiles, et l’abandon des recherches d’un coupable par la justice burkinabaise à l’issue du non lieu de 2006 en faveur du principal accusé. La Cour a donné trente jours aux deux parties pour soumettre leurs arguments avant de se prononcer sur d’éventuelles réparations.

Reporters sans frontières avait participé à la Commission d’enquête indépendante instaurée le 18 décembre 1998 par le gouvernement burkinabé en réponse aux pressantes demandes de l’opinion publique. Son rapport, rendu public le 7 mai 1999, concluait à la mort de Norbert Zongo dans un "guet-apens" et disait qu’il fallait chercher les mobiles de ce meurtre "du côté des enquêtes menées depuis des années par le journaliste et notamment sur ses récentes investigations concernant la mort de David Ouedraogo, le chauffeur de François Compaoré".

Le Burkina Faso occupe le 52e rang sur 180 pays dans le Classement 2014 sur la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Asie
Le courage des Afghanes face aux talibans : « Manifester est bien plus risqué qu’il y a un an »
Un an après leur retour en Afghanistan, les talibans ont mis au pas et invisibilisé les femmes et, pour elles, manifester est de plus en plus risqué, comme on l’a vu ces derniers jours. Entretien sur ce sujet mais aussi sur la grave crise sociale et économique que traverse le pays, avec Hervé Nicolle, codirecteur du centre sur les migrations Samuel Hall.  
par François Bougon
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)
Journal — Amérique Latine
Au Chili, la menace d’un refus plane sur la nouvelle Constitution
Face aux crispations sur certains points de la nouvelle Constitution, le gouvernement chilien prévoit déjà des réformes au texte en cas d’adoption par référendum le 4 septembre. Une position défensive qui témoigne de l’étroitesse du chemin vers la victoire du « oui ». 
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat