Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3338 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 avr. 2014

MSF renforce sa réponse face à l’épidémie d’Ebola en Guinée

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

MSF renforce sa réponse face à l’épidémie d’Ebola en Guinée

Par Freddy Mulongo, jeudi 3 avril 2014  Radio Réveil FM International 

MSF a lancé une intervention d'urgence et continue de renforcer ses équipes pour répondre à l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola en Guinée. À ce jour, les autorités sanitaires guinéennes ont signalé 134 cas suspects et 84 décès. 52 membres du personnel international travaillent aux côtés du personnel guinéen et en coopération avec le ministère de la Santé. Les équipes interviennent à Conakry, ainsi que dans les villes de Guékédou et de Macenta, dans l'est du pays. A l’heure actuelle, 19 patients sont isolés et soignés dans les unités d’isolement de MSF dans ces trois lieux d’intervention. Les équipes sont composées de médecins, d’infirmières, d’épidémiologistes, d’experts en eau et assainissement, ainsi que d’agents de promotion de la santé et de psychologues.

« Nos efforts visent à contenir l’épidémie, en détectant et en isolant les malades du reste de la population», explique Anja Wolz, coordinatrice d'urgence de MSF à Conakry. « Bien qu'il n'y ait pas de traitement pour cette maladie, on peut réduire la mortalité très élevée en s'attaquant aux symptômes. Ceci comprend l'administration d'une perfusion aux patients qui arrivent déshydratés parce qu’ils ont la diarrhée. Nous nous assurons également qu'ils ne souffrent pas d’une autre maladie, comme le paludisme ou une infection bactérienne telle la typhoïde ».

Alors que le taux de létalité de la souche Zaïre du virus Ebola peut atteindre jusqu'à 90 % (selon l'OMS), il varie en fonction de l'évolution de chaque épidémie. « Nous avons appris à travers nos expériences passées que nous pouvons donner de 10 à 15 % plus de chances de survie à des patients à travers avec un bon soutien médical. Mais s’ils restent à la maison, le taux de létalité atteint généralement jusqu'à 90% », explique Michel Van Herp, épidémiologiste de MSF à l’est de la Guinée.

Dans la capitale Conakry, MSF a mis en place une unité d'isolement dans l’enceinte de l'hôpital de Donka, qui a une capacité de 20 lits. Huit patients y sont actuellement pris en charge. Une formation a été organisée pour le personnel de l'hôpital Donka sur la maladie, les symptômes, les mesures d'hygiène à mettre en place, et sur la manière de réaliser le triage efficace des patients. Une autre formation sera bientôt organisée pour les bénévoles de la Croix-Rouge afin d'améliorer la gestion des enterrements et la désinfection des maisons des personnes touchées. L'équipe de MSF compte également envoyer des agents communautaires pour enquêter sur les alertes de cas potentiels dans la ville.

A Guéckédou and Macenta, 11 patients sont actuellement pris en charge dans les deux unités d’isolement de MSF. Outre l’isolement et les soins aux patients, une activité importante consiste à investiguer les alertes faisant état de potentiels nouveaux cas. Ainsi, les équipes de MSF se rendent dans les villages afin de référer les cas suspects vers les unités d’isolement. Lorsqu’un malade est référé, sa maison est ensuite désinfectée. Il faut également faire le suivi des « contacts », c’est-à-dire les personnes qui ont été en contact avec les malades. Les équipes MSF informent les communautés sur la maladie, sur les mesures à prendre pour se protéger et prévenir la propagation du virus. Des messages de promotion de la santé sont diffusés, invitant la population à respecter les règles d’hygiène de base. En effet, le simple fait de bien se laver les mains peut réduire le risque de transmission de manière significative. MSF s’assure également que la gestion des corps et l’enterrement des personnes décédées se déroulent selon des procédures strictes. Enfin, des psychologues apportent leur soutien aux familles des victimes ainsi qu’au personnel de santé local.

A ce jour, deux laboratoires sont arrivés dans le pays : l’un à Conakry en provenance de l’Institut Pasteur de Dakar, au Sénégal ; l’autre à Guéckédou appartenant au Bernhard-Nocht Institute of Tropical Medicine de Hambourg, en Allemagne. Ces laboratoires permettent un dépistage rapide des patients dits suspects.

« Nous mobilisons toutes nos ressources disponibles mais il est important que la réponse s’intensifie afin de combattre cette épidémie de manière efficace », explique Anja Wolz. « Il faut que les autres acteurs se mobilisent ». Au Libéria voisin, deux cas d’Ebola ont été confirmés. MSF suit la situation de près et, en fonction de l’évolution de la situation, se prépare à envoyer une équipe médicale et du matériel d’isolation en appui aux autorités sanitaires du pays.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — Politique économique
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Le bon sens écologique brisé par le mur du çon - Lettre ouverte à Élisabeth Borne
On a jamais touché le fond de l'aberration incommensurable de la société dans laquelle nous vivons. Au contraire, nous allons de surprises en surprises. Est-ce possible ? Mais oui, mais oui, c'est possible. Espérons que notre indignation, sans cesse repoussée au-delà de ses limites, puisse toucher la « radicalité écologique » de madame Borne.
par Moïra
Billet d’édition
Les guerriers de l'ombre
« Je crois que la planète va pas tenir longtemps, en fait. Que le dérèglement climatique ne me permettra pas de finir ma vie comme elle aurait dû. J’espère juste que je pourrai avoir un p’tit bout de vie normale, comme les autres avant ». Alors lorsque j'entends prononcer ces paroles de ma fille, une énorme, incroyable, faramineuse rage me terrasse. « Au moins, j’aurais vécu des trucs bien. J’ai réussi à vaincre ma maladie, c’est énorme déjà ».
par Andreleo1871
Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain