Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3338 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 nov. 2021

La genèse de la Résistance Patriotique Kongo avec Ikala Likulu par Eric Mulalu !

Intellectuel éclectique et non cassable, Eric Mulalu Kumbanzila est entrain d'écrire la genèse, l'histoire de la vraie résistance patriotique Kongo. Il détricote le travail des autoproclamés falsificateurs qui veulent réécrire l'histoire avec des élans tribalo-ethniques pour ramener la couverture aux individus infiltrés de leur tribu. Il a commencé avec Ikala Likulu Songa Nzila.

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La genèse de la Résistance Patriotique Kongo avec Ikala Likulu par Eric Mulalu !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Eric Mulalu Kumbanzila, fondateur du Mouvement TO TELEMA.COM est programmé pour ne se coucher que lorsque le Congo sera debout. Intellectuel non complaisant, incorruptible et parfois incompris, il est en avance sur son époque. Personne ne peut l'acheter pour passer avant les autres. En 2011, visionnaire très tôt, Eric Mulalu Kumbanzila a décidé de changer le paradigme. Il ne fallut plus s'occuper uniquement d'Alias Kabila comme marionnette, il fallait surtout s'occuper de ses commanditaires: Paul Kagamé, l'Hitler Noir, dictateur rwandais, bourreau du peuple congolais et pillard-receleur des ressources de la RDC, son frère siamois, Yoweri Museveni, le dictateur ougandais, les Anglosaxons et prédateurs occidentaux. Vilipendé comme jamais, Eric Mulalu Kumbanzila n'a jamais riposté. Ceux qui l'on vilipendé n'ont jamais rien dit lorsqu'Honoré Ngbanda de l'Apareco a repris  le même paradigme qu'Eric Mulalu. 

Hold-up Mpangi - Chapitre 1 : Volet Stratégique © MULALU Eric

A Réveil FM international, nous avons honneur des arrivistes, parvenus, autoproclamés et profito-situationnistes. Nous rigolons lorsqu'un quidam déclare qu'il a fait sa première déclaration de résistance sur RFI et il s'est autoproclamé premier résistant. Et c'est le troubadour se donne un bon rôle de dire qui est résistant ou non. Le Kadogo Musumari alias Christian Malanga n'est rien d'autre qu'un Traitre-Collabo-Infiltré. N'en déplaise à son tambourinaire de Maï-Ndombé ! 

Pardieu ! Nous nous avons combattu la dictature Kabilienne à l'intérieur. La fameuse Haute Autorité des Médias (HAM) dirigée par Modeste Mutinga Mutuishayi était le monstre du régime pour museler les journalistes, bâillonner des médias et opposants, lors de l'élection Louis Michel 2006. En tant que Katangais, nous aurions pu soutenir l'imposture et l'usurpation d'Alias Kabila, en bénéficiant des jouissances comme tous les autres. Nous nous sommes battus pour le Congo libre et indépendant. Cela ne nous donne pas la prétention de s'autoproclamer premier résistant. En Jordanie, nous avions réussi à mobiliser plus de 150 journalistes-radioteurs mondiaux à fustiger la décision liberticide de Modeste Mutinga et sa HAM.

 Les petits esprits, les hypocrites et les tricheurs nous trouvent chiants, méchants, aigris... lol... Le monde à l'envers...Ceux qui se battent pour une élévation des consciences et une évolution des mentalités au sein de la Résistance, bien que jouissant du soutien de l'opinion, sont paradoxalement très combattus et diabolisés - comme seul peut s'y appliquer, le diable - au sein de la Résistance même... Mais pas de panique. C'est dans l'ordre des choses... Sachez néanmoins que les ténèbres ne règneront pas toujours Ésaïe 9:1... Ecclésiaste 3... Bo ko tosa d'une manière ou d'une autre, car seule la Lumière aura raison de l'aliénation. Ingeta!

Sans complaisance, dans l'histoire de la résistance patriotique Kongo, il faut parler d'Ikala Likulu Songa Nzila Ya Kimbangu Diantunngunua. Nous concédons à Honoré Ngbanda, paix à son âme, le titre du père de la résistance mais le géniteur demeure Ikala Likulu Songa Nzila avec le Bakolo Kongo. Petit Piment a été de tous les combats et marches pour le Congo. Il a connu des interpellations, empoisonnements, pour son franc parler, il a été black listé par certains chroniqueurs falsificateurs de l'histoire. Par méprise, les Basakata de Maï-Ndombé ont voulu créer de toute pièce Musumari alias Christina Malanga comme leader. Collabo, aventurier et ensorceleur de la diaspora, il était venu de nulle part, sorti comme un lapin dans un chapeau d'un magicien, Christian Malanga grâce aux tambourinaires et thuriféraires, Basakata de Maï-Ndombe, a été présenté comme un sauveur du nouveau Congo-Zaïre. Sa disparition est non datée...sa première apparition, le samedi 28 mars 2015 à l’Hôtel Sheraton de Bruxelles. Christian Malanga, le salopiot qui a endormi la diaspora congolaise avec des discours et promesses à dormir debout. L'enchanteur venait des Etats-Unis pour envoûter la diaspora congolaise de l'Europe. Il était porté par des Thuriféraires de sa tribu qui l'encensait. Certains l'appelaient "Président Christian Malanga", l'aventurier s'osait pas réfuter  cette fausse appellation fabriquée. L'histoire d'Ikala Likulu Songa Nzila Ya Kimbangu Diantungunua a une traçabilité claire. L'homme a commencé dans l'Apareco. C'est surtout à Londres qu'il a affûter ses armes. C'est Ikala Likulu qui a fait inviter Honoré Ngbanda au parlement britannique. Il a été à l'initiative de lisanga Ya Bakolo Kongo. En 2010, il est allé à Brazzaville pour encourager l'Armée de Résistance Populaire (ARP). Le général Faustin Munene n'est pas l'initiateur de l'ARP. C'est Ikala Likulu Songa Nzila. Fanfan Longa  a été placé comme secrétaire général, le farfelu a dévié de la mission initiale. Aujourd'hui, Faustin Munene et Fanfan Longa mangent dans la main de Tshilombo Tshintuntu. 

BAKOLO KONGO © DJOMECK

Les Ex-Faz de Brazzaville, mangeurs à tous les râteliers, Mobutistes-Ngbandistes-Joséphistes, ont monté un coup tordu contre Ikala Likulu. Il a failli être extradé vers Kinshasa. Dans cette du 30 juillet 2010, l'observatoire congolais des droits de l'homme témoigne de son arrestation à Brazzaville avant son expulsion vers Londres. 

C'est se rendant à un rendez-vous avec des Ex-Faz, qu'Ikala Likulu sera sorti des griffes de soudards par Mvuluzi Kimbangu Diantungunua. De A à Z, il lui expliquera sa mission. Que le combat contre l'occupation Ougando-Rwandaise est d'abord spirituel. La victoire est certaine mais pas avec des armes conventionnelles. Et aucun pays au monde ne viendra au secours du Kongo. Tout le monde veut des ressources du Kongo sans les Kongo. C'est en rentrant à Londres qu'Ikala Likulu va prendre le nom de Songa Nzila Ya Kimbangu Diantungunua. Il a laissé son boulot, il n'a pas vu grandir ses enfants...il a connu plusieurs tracasseries mais jamais abandonné ses convictions patriotiques. 

DANS LA SERIE : "LES PIONNIERS DE LA RESISTANCE CKONGOLAISE GENERATION EX-ZAIRE",

AUJOURD'HUI Songa Nzila Ikala  PORTRAIT.

RETOUR SUR CETTE ARCHIVE DATANT DU 18 AOUT 2008.

CELLE-CI S'ACCOMPAGNE D'UNE INTERVIEW QU'IL A ACCORDÉ LA SEMAINE D'AVANT (12 AOUT 2008) À CONGOINDEPENDANT

_________________________________

17.08.08 Des membres de la diaspora déclarent la «guerre» à certaines personnalités politiques (Congoindep)

Jean-Marcel Ikala Likulu, alias "Michaël"

Mardi 12 août. Il est environ 16h00. Il fait beau à Bruxelles. Adolphe

Onusumba, marchant à l’aide de béquilles, fait son entrée dans un des restaurants africains situés sur la rue de la Paix à un jet de pierre de l’église saint Boniface à Ixelles. Il est accompagnés d’un homme de race noire et d’une jeune femme métisse supposés être des citoyens rwandais. Les convives commandent quelques mets africains. La présence à Matonge de l’ancien président du RCD est aussitôt signalée via des messages SMS. Pour avoir le cœur net, un «éclaireur» se pointe! dans ce resto afin de s’assurer qu’il n’y a pas d’erreur sur la personne.

«C’est bien lui !» C’est le message qu’il envoie à ses «camarades». Ceux-ci considèrent la venue de ce député national, dans leur «fief» de Matonge, comme un acte de «provocation».

Un des «combattants», résidant à Londres, fait irruption dans ce lieu. Ses amis l’appellent «Michaël».

Il commande une bière. Après avoir avalé quelques gorgées, l’homme se met à invectiver Onusumba :

«Vous n’êtes qu’un traître ; un collabo. C’est vous qui avez amené les Rwandais pour occuper notre pays», tonne-t-il avant d’enchaîner : «Vous êtes attablé avec des Rwandais alors qu’ils sont responsables de la mort de 6 millions de nos concitoyens à l’Est.

Vous étiez le président du RCD-Goma.»

«Comment expliquez-vous d’avoir été évincé au profit d’Azarias Ruberwa au moment de la désignation des vices présidents de la République ? Je vous laisse terminer votre repas. Nous allons par la suite régler nos comptes». Après avoir craché son «venin», Michaël quitta le lieu.

La suite est confuse.

«AGENT» DES «SERVICES RWANDAIS»

Selon une version, des «activistes» de la diaspora auraient déversé de la bière sur Onusumba. Selon une autre, ceux-ci se seraient jetés à bras raccourci sur l’homme qui accompagnait l’ancien ministre RCD. Celui-ci répondrait au doux petit nom de «Santa». Dans certains milieux congolais de Bruxelles, «Santa» passe, à tort ou à raison, pour un «informateur» des «services» rwandais. Au motif, dit-on, qu’ «il a toujours son téléphone collé à l’oreille». C’est ici, indiquent des témoins, que la police est intervenue.

Après avoir tenté en vain d’obtenir les coordonnées téléphoniques du député Onusumba, notre rédaction a pu avoir, jeudi soir, un entretien avec Michaël. C’est un pseudonyme. Il se nomme, en réalité, Jean Marcel Ikala Likulu.

Barbichette à la Lumumba, âgé de 47 ans, Jean Marcel réside à Londres depuis 1991. Fils d’ancien diplomate, l’homme parle quatre langues étrangères. A savoir : le français, l’anglais, l’italien et l’hébreux. Natif de Boende (Tshuapa), notre interlocuteur manie, outre le mongo, le tetela et le lingala. Il faut dire que le Sankuru (Kasaï Oriental) partage plusieurs kilomètres de frontière avec le district de la Tshuapa dans la province de l’Equateur. «J’ai craché à Onusumba quelques vérités. C’est lui qui a ramené les Tutsi au Congo en 1998 avec Jean-Pierre Ondekane. Les mêmes Tutsi se sont débarrassés de lui pour installer un fils d’ancien réfugié rwandais à une des vice-présidences de la République.»

Milite-t-il dans une organisation politique ?

«Je suis membre du Front national de résistants kongolais (sic !), FNRK, en sigle». Ikala Likulu, qui se dit «libéral» au plan idéologique, oeuvrait auparavant dans la section anglaise de l’Apareco. «J’ai beaucoup de respect pour M. Honoré Ngbanda.

Cependant, j’ai dû claquer la porte de son mouvement du fait que celui-ci était géré comme une affaire privée.»

BEMBA ÉLU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Quel est l’objectif poursuivi par ce «Front» ?

«Le Congo est occupé. Nous devons libérer notre pays par tous les moyens. L’heure a sonné !»

Faut-il pour autant faire passer le peuple rwandais dans son ensemble comme l’ennemi du peuple voisin du Congo ?

Ikala modère le ton tout en restant ferme : «Vous savez, nous avons toujours vécu en paix avec les Rwandais. Ce n’est que récemment que j’ai pu, en ce qui me concerne, faire la distinction entre Hutu et Tutsi. J’insiste : nous vivions dans une parfaite harmonie. C’est l’arrivée au pouvoir de Paul Kagame à Kigali en juillet 1994 qui a empoisonné nos relations avec ce peuple. Ce peuple que nous avons reçu hier, en frère, commence à convoiter nos terres. Notre espace territorial à travers des gens comme Laurent Nkunda. Nous demandons aux dirigeants rwandais de respecter le peuple congolais et l’intégrité territoriale du Congo.»

Dans ce débat congolo-rwandais, il n’est pas rare d’entendre des Congolais mettre l’accent sur la «nationalité sociologique» en perdant de vue que la nationalité ne reste pas moins un phénomène juridique.

C’est-à-dire un statut.

Qu’en dit Ikala ?

«Je sais que la nationalité est un statut qui s’acquiert par quiconque remplit les conditions exigées par la loi. A ce titre, Un Tutsi peut parfaitement être titulaire de la nationalité congolaise. Ce que nous reprochons aux Congolais d’origine rwandaise, c’est bien un manque de loyauté vis-à-vis de leur patrie d’adoption. La nationalité implique la loyauté».

«Pourquoi, {Azarias} Ruberwa, Bizima Karaha et {Moïse} Nyarugabo avaient fuit vers le Rwanda lors du déclenchement de la guerre en août 1998 ?»

A en croire notre interlocuteur, les «combattants» de la diaspora ont radicalisé leur position après l’élection présidentielle de 2006. «En 2006, Jean-Pierre Bemba a été démocratiquement élu en tant que président de la République démocratique du Congo. L’Occident ne l’aime pas et a donné la victoire à Kabila. Aujourd’hui, Bemba est en prison. Voilà pourquoi, nous devons libérer le Congo». Et de! conclure : «Joseph Kabila prétend qu’il a été élu par le peuple congolais. Pourquoi redoute-t-il de rencontrer ce même peuple?

Pourquoi a-t-il peur de ce peuple ?»

Pour revenir à Onusumba, on apprenait jeudi que celui-ci a pris la résolution de saisir la justice belge.

B.A.W

FONDATEUR DU MOUVEMENT TOTELEMA. COM CONGOLAIS DEBOUT RDC WAKE UP CALL DEPUIS 2010, est aussi l'Auteur de l'ouvrage Ostracismes BANA YA TOTELEMA. COM, PROGRAMMÉS POUR NE SE COUCHER QUE LORSQUE LE CONGO SERA DEBOUTCeux qui se battent pour une élévation des consciences et une évolution des mentalités au sein de la Résistance, bien que jouissant du soutien de l'opinion, sont paradoxalement très combattus et diabolisés - comme seul peut s'y appliquer, le diable - au sein de la Résistance même... Mais pas de panique. C'est dans l'ordre des choses... Sachez néanmoins que les ténèbres ne règneront pas toujours Ésaïe 9:1... Ecclésiaste 3... Bo ko tosa d'une manière ou d'une autre, car seule la Lumière aura raison de l'aliénation. Ingeta

Les petits esprits, les hypocrites et les tricheurs nous trouvent chiants, méchants, aigris... lol... Le monde à l'envers...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Macron pris au piège des symboles
Pendant cinq ans, le chef de l’État a tenté de construire le récit de son mandat par touches symboliques. Mais de l’affaire Benalla aux vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza, ce sont d’autres marqueurs qui ont parlé au plus grand nombre et dessiné les contours de son exercice du pouvoir.
par Ellen Salvi
Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico

La sélection du Club

Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre