Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3338 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 nov. 2021

Dordogne: Exposition "Visages" des résidents de la Fondation John Bost !

La Fondation John Bost est un lieu de soin, lieu de vie, lieu de sens pour personnes handicapées, malades psychiques ou mentales et personnes âgées. "Un visage est un pays à lui tout seul, avec ses ciels d’orage ou de paix, avec ses collines secrètes, ses forêts profondes, ses rivières paisibles, ses cascades torrentielles, ses champs de coquelicots ou ses friches abandonnées !" Jacques Salomé.

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dordogne: Exposition "Visages" des résidents de la Fondation John Bost !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Créée en 1848, la Fondation John Bost est une institution sanitaire et médico-sociale protestante à but non lucratif, reconnue d’utilité publique depuis 1877. La Fondation John Bost a une vocation sanitaire et médico-sociale. Elle accueille, soigne et accompagne plus de 1 750 enfants, adolescents, adultes, personnes handicapées vieillissantes, ainsi que des personnes âgées dépendantes dans le cadre des prises en charge de moyenne et longue durée. Ce n'est pas facile, pour les familles et soignants, 1 750 personnes en situation de handicap et des seniors dépendants. Elle contribue à changer le regard de la société sur les personnes porteuses de handicap. L’exposition "Visages", sans noms est une promenade photographique, à la fois bucolique et humaine qui interroge. En regardant chaque photo l'humanité grandit dans notre regard de la vie. La différence devient un facteur d'intégration à notre humanité humanisante. L'autre peut-être moi. Je peux aussi être l'autre. 

B

énis soient ceux qui réalisent que je suis un être humain
 Bénis soient ceux qui réalisent que je suis un être humain. Et n’attendent pas de moi d’être saint, simplement parce que je suis handicapée.
Bénis soient ceux qui viennent me prendre en auto et me mènent où je dois aller joyeusement et parfois sans que je le demande.
Bénis soient ceux qui comprennent que parfois je suis faible, et non pas seulement paresseuse.
Bénis soient ceux qui voient ma personne entière, unique et complète, et non pas une demi-personne, ou une erreur de la nature.
Bénis soient ceux qui m’aiment comme je suis, sans chercher à deviner ce que j’aurais pu être.
Bénis soient mes amis dont je dépends, parce qu’ils sont la part de joie de ma vie.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Politique économique
Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle
La rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, mais la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.
par Romaric Godin
Journal — Nucléaire
« Hugo », lanceur d’alerte du nucléaire : « J’accuse EDF de dissimulations »
« Avec ce type d’attitude, nos centrales ne sont pas sûres » : le témoignage choc d’un membre de la direction de la centrale nucléaire du Tricastin, inquiet que la culture de la sûreté nucléaire passe en arrière-plan des impératifs financiers au sein du groupe EDF.
par Youmni Kezzouf et Jade Lindgaard
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato