Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3338 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 nov. 2021

Dordogne: Le château privé de Bannes en Beaumont-du-Périgord !

La Dordogne est un pays de mille et un châteaux. Classé monument historique depuis 2002, le château de Bannes est privé. Ce petit bijou caché du périgord noir, superbement restauré, appartient à un grand patron de la grande distribution. Construit à l'époque médiévale, occupé par les anglais, son système défensif a été démantelé. De forteresse, il est devenu une confortable demeure Renaissance.

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dordogne: Le château privé de Bannes en Beaumont-du-Périgord !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Château de Bannes. Photo Freddy Mulongo- Réveil FM International

Le château est construit au sommet d'un éperon rocheux commandant la vallée de la Couze. Il s'agit d'une propriété privée non visitable. Le château a été restaurée en 1882 par la famille Fayolle du Moustier nouveaux propriétaires du château. Il est classé monument historique depuis 2002. Le château a été acquis en 1960 par M. Lemasson.

Aucune mention du château n'apparaît avant le 14e siècle. Pris et ruiné en 1442, au cours d'un épisode de la guerre de Cent, il fut reconstruit par Brandelis de Gontaud-Biron, aidé de son frère Armand de Contaud, évêque de Sarlat. Les travaux se déroulèrent de 1510 à 1515. Son décor intérieur est en grande partie conservé : escaliers, nombreuses cheminées, fresques... C'est l'un des châteaux de la Renaissance les plus célèbres du Périgord. Une vaste barbacane dérasée commande l'approche de la forteresse, dont l'accès se fait par un pont-levis et un châtelet, en avant d'une courtine couronnée par un chemin de ronde sur mâchicoulis. La cour intérieure s'inscrit au milieu de pavillons dissymétriques, compénétrés par des tours rondes et des tourelles d'escalier. La tour dite de Henri IV conserve un décor peint. Un pigeonnier circulaire du 18e siècle est situé en contrebas du château.

Dans le Périgord, le château de Bannes fait partie des lieux qui ne se visitent pas. L’édifice a été construit après la guerre de cent ans. Sa situation exceptionnelle sur son éperon rocheux , dominant la nature environnante, magnifique château très bien restauré qui bien qu'il ne se visite pas mérite un détour.

Bannes était autrefois un village avec une église paroissiale et un château. A la Révolution, il fut rattaché à Beaumont-du-Périgord.
A l'heure actuelle, il subsiste quelques maisons dispersées, une chapelle dédiée à Saint-Martin et le château.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes