Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3337 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 avr. 2020

Rwanda: Olivier Nduhungirehe, le Rantanplan de Kagamé, viré de la diplomatie!

Olivier Nduhungirehe, Hutu de service et numéro 2 de la diplomatie rwandaise vient d'être viré. Le Rantanplan de Paul Kagamé, s’était illustré par un tweet nauséabond lors de la mort du Grand Journaliste Français d'investigation Français, le regretté Pierre Péan qui disait: "un négationniste de moins ça fait du bien". Il avait interdit aux Congolais de ne pas commenter sur l'assassinat de Kizito!

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Rwanda: Olivier Nduhungirehe, le Rantanplan de Kagamé, viré de la diplomatie!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Hutu de service, Olivier Nduhungirehe est un cynique, arrogant et sinistre personnage. Olivier Nduhungirehe, le Rantanplan de Paul Kagamé et numéro 2 de la diplomatie rwandaise vient d'être viré. Sur son compte Twitter, de manière discourtois, le chien de garde de Paul Kagamé,  a eu  le toupet d'interdire aux Congolais de ne pas parler de l'assassinat de Kizito Mihigo, ignorant qu'à partir du moment il y a mort d'homme, l'affaire concerne tout le monde. Kizito Mihigo était apôtre du pardon, de la réconciliation et du vivre ensemble entre les rwandais, son aura avait traversé des frontières. Il était Rwandais mais aussi citoyen du monde.

Olivier Nduhungirehe, le Rantanplan de Paul Kagamé s’était illustré par des propos nauséabond, sur sa page Facebook, le 26 juillet 2019,  lors de la mort du Grand Journaliste Français d'investigation Français, le regretté Pierre Péan, il avait écrit ceci: "un négationniste de moins ça fait du bien. Le million de Tutsis victimes du génocide ne le laissera pas reposer en paix".

 Le passé trouble de Mitterrand durant l’Occupation, les fameux diamants de Bokassa, la « face cachée » du Monde… Pierre Péan, disparu jeudi à 81 ans, était un journaliste d’investigation chevronné célèbre pour ses enquêtes fouillées, dans lesquelles il mettait en lumière la part d’ombre des puissants et de l’histoire de France. Pierre Péan n'était pas un négationniste mais un grand journaliste qui se battait pour des valeurs.  Pierre Péan n'était pas négationniste!  La France a perdu  le Grand enquêteur français. Et le lundi 5 août 2019, le Groupe d’Initiative France-Rwanda avait lancé une pétition qui avait recueilli 400 signatures en quelques heures, visant à dénoncer et condamner les "propos scandaleux d’un membre du gouvernement rwandais qui s’est réjoui de la mort de Pierre Péan, écrivain et journaliste d’enquête français".

Le pouvoir rend aveugle et corromps ! L'ancien réfugié a tout oublié. Olivier Nduhungirehe qui a la double nationalité Belgo-Rwandaise pour avoir vécu en Belgique d’abord comme réfugié politique avant d’obtenir sa deuxième nationalité, ignore que l'émoi n'a pas de frontières. Considéré comme le principal guerrier 2.0 du FPR, c’est surtout au travers des réseaux sociaux qu’Olivier Nduhungirehe s’est fait connaître. Le chien de garde de Paul Kagamé publiait sous le pseudonyme Théoneste Rwemalika sur « DHR » ! Il est connu pour ses défenses du régime sanguinaire et criminel de Paul Kagamé y compris par des attaques personnelles.

Le fils de Jean Chrysostome Nduhungirehe qui fut ministre puis ambassadeur sous Habyarimana de 1973 à 1986, est un Hutu égaré qui aime les effluves de marmitons kagamistes. Pour s'approcher de la soupe et avoir sa part, Olivier Nduhungirehe a renié son père et il a même justifié l’assassinat de son petit frère Janvier Jean Cyriaque Nduhungirehe, qui fut froidement abattu devant le grillage de la propriété familiale à Kicukiro en avril 1994 par les combattants du FPR en arguant qu’il devait être abattu puisqu’il se trouvait sur une barrière (le portail d’entrée de chez les Nduhungirehe) où passait les éléments du FPR en chasse aux Interahamwe!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
La visite du ministre Lecornu a renforcé la colère des Guadeloupéens
Le barrage de La Boucan est l'une des places fortes de la contestation actuelle sur l’île. À Sainte-Rose, le barrage n’est pas tant tenu au nom de la lutte contre l’obligation vaccinale que pour des problèmes bien plus larges. Eau, chlordécone, vie chère, mépris de la métropole... autant de sujets que la visite express du ministre des outre-mer a exacerbés.
par Christophe Gueugneau
Journal — France
L’émancipation de la Guadeloupe, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue l’île antillaise, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio
Journal — France
Didier Raoult éreinté par son propre maître à penser
Didier Raoult défend un traitement inefficace et dangereux contre la tuberculose prescrit sans autorisation au sein de son institut, depuis au moins 2017. Le professeur Jacques Grosset, qu’il considère comme son « maître et numéro un mondial du traitement de la tuberculose », désapprouve lui-même ce traitement qui va « à l’encontre de l’éthique et de la morale médicale ». Interviewé par Mediapart, Jacques Grosset estime qu’il est « intolérable de traiter ainsi des patients ».
par Pascale Pascariello
Journal — International
Variant Omicron : l’urgence de lever les brevets sur les vaccins
L’émergence du variant Omicron devrait réveiller les pays riches : sans un accès aux vaccins contre le Covid-19 dans le monde entier, la pandémie est amenée à durer. Or Omicron a au contraire servi d’excuse pour repousser la discussion à l’OMC sur la levée temporaire des droits de propriété intellectuelle.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Effacement et impunité des violences de genre
Notre société se présente volontiers comme égalitariste. Une conviction qui se fonde sur l’idée que toutes les discriminations sexistes sont désormais reconnues et combattues à leur juste mesure. Cette posture d’autosatisfaction que l’on discerne dans certains discours politiques traduit toutefois un manque de compréhension du phénomène des violences de genre et participe d’un double processus d’effacement et d’impunité.
par CETRI Asbl
Billet de blog
Les communautés masculinistes (1/12)
Cet article présente un dossier de recherche sur le masculinisme. Pendant 6 mois, je me suis plongé dans les écrits de la manosphère (MGTOW, Incels, Zemmour, Soral etc.), pour analyser les complémentarités et les divergences idéologiques. Alors que l'antiféminisme gagne en puissance tout en se radicalisant, il est indispensable de montrer sa dangerosité pour faire cesser le déni.
par Marcuss
Billet de blog
Pas de paix sans avoir gagné la guerre
« Être victime de », ce n’est pas égal à « être une victime » au sens ontologique. Ce n’est pas une question d’essence. C’est une question d’existence. C’est un accident dans une vie. On est victime de quelque chose et on espère qu'on pourra, dans l’immense majorité des cas, tourner la page. Certaines s’en relèvent, toutes espèrent pouvoir le faire, d’autres ne s’en relèvent jamais.
par eth-85
Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI