RDC: 5 Fourberies de Corneille Nangaa au Conseil de sécurité de l'ONU!

Corneille Nangaa devait plutôt demander au Conseil de sécurité de l'ONU de lui assurer la protection et dire la vérité des urnes ! Avec ses fourberies et mensonges éhontés, il va embraser le Congo. Le Congo est en ébullition à l'intérieur: après le premier hold-up électoral de 2006, le second en 2011 et voici que Corneille Nangaa commet le troisième hold-up au Congo !

Par Freddy Mulongo, dimanche 13 janvier 2019  Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-fayulusoldatdupeuple

Une vieille grande mère congolaise perdue face à la machine à voter

La majorité du peuple congolais aime la démocratie et aspire à la paix. Les voix du peuple congolais méritent le respect. Félix Tshilombo, président CHOISI et NOMMÉ, cela est un mépris pour notre peuple. Cela est inacceptable et inadmissible. Corneille Nangaa est un fieffé menteur, roublard et fourbe. En bon prestidigitateur Nangaa a cru embobiné les membres du Conseil de Sécurité de l'ONU, des diplomates chevronnés, à la réunion à huis-clos sur les résultats de l'élection présidentielle du 30 décembre dernier. Nangaa a été placé à la tête de la CENI pour organiser les élections apaisées, libres, démocratiques et transparentes et non pour raconter des histoires. Il n'est pas au dessus du peuple congolais, le souverain primaire mais à son service. Pourquoi cette arrogance qu'il affiche ? Corneille Nangaa doit redescendre sur son piédestal. Il y a toujours une différence entre la réalité et la vérité! Avec Corneille Nangaa, la vérité est qu'il y a eu des tripatouillages et hold-up électoral. La France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni on suivi la recommandation de la CENCO: le recomptage des Procès verbaux ! La puissante organisation sous-régionale SADC, dans un communiqué de ce dimanche 13 janvier 2019, appelle au recomptage des voix de l’élection présidentielle en RDC. "La SADC a pris note des doutes très forts émis aussi bien par l’église catholique qui avait déployé 40000 observateurs, la coalition Lamuka que plusieurs autres mission d’observation et ainsi estime qu’un recomptage de voix serait nécessaire pour rassurer les gagnants et les perdants"

freddy-mulongo-sadc-1

freddy-mulongo-sadc-2

C’est l’unique démarche encore rationnelle et sensée pour assurer la crédibilité des élections et prévenir une crise de légitimité qui ne profiterait guère aux Congolais. Le gagnant ne peut que sortir grandi après avoir accepté le recomptage au nom de la vérité des urnes et du combat contre la dictature. Les Congolais doivent savoir que l'intégrité, la justice et la droiture n'ont pas des tribus, des politicailleurs ventriotes et corrompus ont assez jouer avec la République démocratique du Congo avec leurs mensonges, manipulation et manigances pour leurs propres intérêts ! Acheté, corrompu et enrichi par le régime dictatorial et terroriste d'Alias Kabila, Corneille Nangaa est un comédien qui joue une pièce tragique: vol des voix du peuple congolais, il avalise un hold-up électoral au profit d'un régime criminel, sanguinaire et terroriste. Corneille Nangaa va embraser le Congo. La révolte d'un peuple, c'est de la mayonnaise !

freddy-mulongo-nangaa-1

Corneille Nangaa est un pyromane placé chef des pompiers. Avec ses allumettes, il a perdu son âme, il est un homme perdu. Ses cafouillages sont forcément des tripatouillages! Avoir l'outrecuidance de mentir en direct aux membres du Conseil de Sécurité de l'ONU, ignorant que des diplomates chevronnés sont mieux informés et qu'ils connaissent mieux la République démocratique du Congo, c'est pire que de la folie. Réveil FM International sur 5 points mensongers de Corneille Nangaa à la réunion à huis-clos sur les

freddy-mulongo-malumalu-20

Malu Malu, abbé tricheur de l'élection Louis Michel 2006

1. Corneille Nangaa a osé déclarer au Conseil de Sécurité de l'ONU que la Conférence Épiscopale du Congo (CENCO) a protesté contre les résultats des élections Louis Michel 2006, contre les résultats de 2011 et elle conteste les résultats de l'élection présidentielle du 30 décembre 2018 ! Pardieu, Corneille Nangaa vit sur quelle planète ? Depuis l'époque coloniale belge à aujourd'hui, l’Eglise catholique est la mieux implantée sur toute l'étendue de la RDC. Corneille Nangaa oublie que Malu Malu, le premier président de la Commission Électorale Nationale (CEI) était un abbé. C'est parce qu'il se transformait en abbé tricheur contre peuple que l'Eglise catholique avait haussé le ton. L'Eglise catholique en a payé le prix. Le Cardinal Frédéric Etsou, archevêque de Kinshasa a été empoisonné par le régime et en est mort.

freddy-mulongo-daniel-mulunda-1

Daniel Ngoyi Mulunda, pasteur fraudeur de l'élection de 2011

Les observateurs sont unanimes : les élections couplées, présidentielle et législative, de novembre 2011 en RDC ont été calamiteuses. Pires que celles de 2006. La Fondation Carter, la Commission européenne, les États-Unis, la France, la Belgique, la conférence épiscopale congolaise, les ONG de tous horizons se rejoignent pour déplorer les ratés de la première consultation organisée par les Congolais eux-mêmes - à la différence du scrutin du 2006, encadré par la communauté internationale, la MONUC (Mission des Nations Unies au Congo) et le CIAT (Comité International d’Accompagnement de la Transition). Leur emboîtant le pas, la presse occidentale à l’unisson a dénoncé le fiasco électoral, l’opacité des opérations de dépouillement mettant en cause la crédibilité des résultats. En novembre 2011, peut-on vraiment parler des élections avec des fraudes massives ? Daniel Ngoyi Mulunda n'est-il pas le pasteur fraudeur qui a reconnu après que c'est Etienne Tshisekedi qui avait gagné et non Alias Joseph Kabila.

freddy-mulongo-nangaacorneille-4

Les observateurs de l'Eglise catholique sont des chrétiens et citoyens, ils sont ancrés dans la société congolaise

2. De quel droit Corneille Nangaa remet-il en cause le nombre de 40 850 observateurs catholiques dans des bureaux de votes ? Ceux qui vont à la messe le dimanche matin dans les paroisses catholiques, ce sont eux des citoyens électeurs, mais aussi des témoins des bureaux de vote. L'Eglise Catholique en RDC est la première puissance religieuse du pays. Elle est très influente, présente dans les coins et recoins de la République. Dans la vidéo de l'ONU que nous avons diffusé su Réveil FM International, Mgr. Marcel Utembi Tapa, Évêque de Kisangani parlant au nom de la Conférence Épiscopale du Congo (CENCO) avec les 15 membres de la plus haute instance de l'ONU a souhaité que "le Conseil de sécurité demande à la CENI la publication des procès-verbaux pour enlever les doutes et apaiser les esprits" (...) "Les résultats tels que publiés ne correspondent pas aux données collectées par la mission d'observation de la CENCO" (...). La CENCO a obtenu 40 850 accréditations, a-t-il assuré, précisant que les 1 776 observateurs formés dont l’accréditation a été rejetée ont tout de même pu mener des observations hors des bureaux de vote. Nangaa est tombé dans son propre piège. Il a cru les élections en RDC c'était son affaire. Mais les Congolais c'est une affaire du peuple Congolais. L'Eglise Catholique qui a vu comment les élections Louis Michel 2006 et celles de novembre 2011, ont été organisées, elle s'est préparée en connaissance de cause. Corneille Nangaa a publié des noms des élus alors que les bulletins de votes sont encore dans des bureaux de vote ! Corneille Nangaa est fomenteur du hold-up électoral. Le régime d'imposture coupe l'internet dans toute la République, la CENI a retiré des accréditations aux journalistes et Nangaa a proclamé les résultats des élections à 3h du matin, pendant que les Congolais dorment, cela veut dire quoi ? Comment Félix Tshisekedi, le Président Nommé par la CENI a moins des députés à l'Assemblée nationale ? Comment Martin Fayulu Président Élu (qui est second à l'élection présidentielle d'après la CENI) n'a aucun député élu ? Comment Emmanuel Ramazani Shadary qui a échoué donc troisième à l'élection présidentielle a plus de 250 députés ? Corneille Nangaa triche avec ses pieds !

freddy-mulongo-nangaacorneille-5

Jeudi 13 décembre 2018, deux palettes attendent paisiblement le feu à côté des véhicules de la CENI calcinés

freddy-mulongo-nangaacorneille-6

Jeudi 13 décembre 2018, des véhicules calcinés dans un entrepôt de la CENI...mais où sont des machines à voter brûlées ?

3. Pas un mot de Corneille Nangaa sur l'incendie de l'entrepôt de la CENI. L'incendie était-il criminel ou non ? Où en est l'enquête ? Corneille Nangaa a beaucoup blablater, se victimisant et victimisant la CENI, alors celle-ci à reçu une mission: organiser les élections apaisées, libres, démocratiques et transparentes. Or Le jeudi 13 décembre sur le coup de 2 heures du matin, un incendie embrase le dépôt de la Ceni situé sur l’avenue du Haut Commandement. Le bilan chiffré arrive très vite. Près de 8000 machines à voter sont détruites et un peu plus de 2000 sauvées. Un état des lieux précis et rapide qui pose question. L’opposition, elle, réclame une enquête internationale indépendante pour connaître l’origine de ce sinistre et, par la même occasion, le contenu de cet entrepôt. En effet, malgré les chiffres d’une précision digne de la Nasa sur les machines endommagées et celles qui ont pu être sauvées, aucun témoin n’a été autorisé à voir cette montagne de machines à voter détruites par les flammes. Pourtant, une semaine jour pour jour après cet incendie, Corneille Nangaa utilisera l’argument de ce qu’il qualifie de « malheureux incident » et la destruction des machines et des bulletins de vote pour justifier le report d’une semaine du scrutin. Depuis le 12 décembre, tous ceux qui connaissent un tantinet Kinshasa s’étonnent qu’un pareil incendie ait pu se développer sur une des avenues les plus sécurisées de la capitale, non loin du QG de Tango 4, du camp militaire Kokolo et des services d’incendie de la Monusco. Sans oublier que cet entrepôt devait certainement être sous la surveillance de gardiens qui ne se sont jamais exprimés.

freddy-mulongo-enfantsenoles-4

4. La CENI avait annoncé des sanctions contre ses agents qui avaient participé notamment à l’enrôlement des mineurs. Où en est-on avec les enquêtes et sanctions ? Normalement une institution d'appui à la démocratie doit savoir rendre des comptes. Selon les statistiques présentées vendredi 6 avril 2018 par Corneille Nangaa, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le fichier électoral comptait au total 40 287 385 électeurs. 5 381 763 doublons, c’est-à-dire des personnes qui se sont inscrites plusieurs fois, ont été radiés et de même que 902 290 mineurs. Les provinces de Sankuru, Tshuapa et Lomami détiennent le record de ces irrégularités... Pourquoi Corneille Nangaa n'a pas profité de l'occasion lui offert par le Conseil de Sécurité pour s'exprimer la dessus !

freddy-mulongo-nangaacorneille-8

Des machines à voter ou machines à voler !

5. Seulement 10% de la population de la RDC a l'électricité ! Pourquoi avoir choisi des machines à voter ? La Corée du Sud avait officiellement mis en garde la CENI contre l'utilisation des "machines à voter" fabriquées par une firme coréenne, redoutant des conséquences négatives sur les élections du 23 décembre en République démocratique du Congo censées organiser le départ du président Alias Kabila. Séoul avait estimé que l'utilisation de ces machines "pourrait donner au gouvernement congolais un prétexte pour des résultats indésirables liés aux élections, notamment le retard additionnel de la tenue des élections, et aussi le danger de devenir une cible des critiques", avait écrit l'ambassade coréenne à Kinshasa soulignant exprimer la "position officielle du gouvernement" de Corée du Sud. Pourquoi Corneille Nangaa n'a jamais pris en compte les réticences coréennes ?

Corneille Nangaa devait plutôt demander aux membres du Conseil de sécurité de l'ONU de lui assurer la protection. Surtout de dire la vérité des urnes. Avec ses fourberies et mensonges éhontés, il va embraser le Congo. Le Congo est en ébullition à l'intérieur: après le premier hold-up électoral de 2006, le second hold-up électoral de 2011 et voici que Corneille Nangaa commet le troisième hold-up au profit d'Alias Kabila qui garde tous les pouvoirs après 18 ans d'imposture. Et Félix Tshilombo n'est qu'un petit président choisi et nommé. A quoi sert la CENI ? Il faut la dissoudre et la transformer en organe technique du Ministère de l'Intérieur. Elle ne merite plus d'être l'organe organisatrice des élections. La CENI est devenue spécialiste en fraudes électorales. Elle n'a aucun respect pour le peuple congolais et elle ne mérite aucun respect.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.