Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3338 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 avr. 2014

La popularité de Manuel Valls dépasse de 40 points celle de François Hollande

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La popularité de Manuel Valls dépasse de 40 points celle de François Hollande

Par Freddy Mulongo, dimanche 13 avril 2014 Radio Réveil FM International 

Le chef de l'Etat tombe à son plus bas niveau en avril (18%), tandis que son Premier ministre démarre très fort avec 58% d'opinions positives, selon un sondage Ifop.

Manuel Valls et François Hollande discutent après le premier conseil des ministres du nouveau Premier ministre, le 4 avril 2014.

Le remaniement ne lui a pas profité. La cote de popularité de François Hollande a chuté de cinq points en avril, tombant à 18%, son plus bas niveau jamais atteint depuis deux ans, indique le baromètre mensuel Ifop publié dans le Journal du dimanche du 13 avril. Dans le même temps, celle de Manuel Valls, tout nouveau Premier ministre, s'affiche à 58%.

Malgré ses nombreux mauvais scores, François Hollande n'était jamais tombé si bas dans les sondages. En mars, sa popularité avait même légèrement augmenté, passant de 20%, son précédent record, à 23%, toujours ce baromètre. Surtout, un écart de 40 points entre les cotes de popularité du président et du Premier ministre est du jamais vu depuis 1958 (hors cohabitations), note l'Ifop.

Le Premier ministre le plus populaire

Les 58% de Manuel Valls, testé pour la première fois en sa qualité de Premier ministre, font ainsi de lui le chef de gouvernement le plus populaire en début de mandat. A titre de comparaison, Dominique de Villepin enregistrait un indice de popularité de 44% en juin 2005 et Laurent Fabius de 29% en août 1984.

Dans le détail, seuls 2% des sondés se disent "très satisfaits" de François Hollande comme président de la République, un chiffre inchangé par rapport à mars, et 16% se disent "plutôt satisfaits". A l'inverse, 44% se disent "plutôt mécontents" et 38% "très mécontents". Quant au Premier ministre, 5% se disent "très satisfaits", 53% "plutôt satisfaits", 23% "plutôt mécontents" et 12% "très mécontents".

Etude réalisée par téléphone du 4 au 12 avril auprès d'un échantillon de 1.909 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Racisme systémique
Parler de « racisme systémique » c’est reconnaître que le racisme n’est pas uniquement le fait d’actes individuels, pris isolément. Non seulement le racisme n’est pas un fait exceptionnel mais quotidien, ordinaire : systématique, donc. Une définition proposée par Nadia Yala Kisukidi.
par Abécédaire des savoirs critiques
Billet de blog
Pap Ndiaye : la nouvelle histoire des migrations
En décembre dernier, en direct de Pessac, Pap Ndiaye a évoqué de façon magistrale la nouvelle histoire des migrations, estimant que la France n’est pas un bloc, mais faite de « variations ». On se grandit en les prenant en compte, disait-il, contrairement au projet des « marchands de haine ».
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Attaques racistes : l'impossible défense de Pap Ndiaye
L'extrême droite et la droite extrême ont eu le réflexe pavlovien attendu après la nomination de M. Pap Ndiaye au gouvernement. La réponse de la Première ministre est loin d'être satisfaisante. Voici pourquoi.
par Jean-Claude Bourdin
Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz