La Camargue: Aigues-Mortes, le Grau-du-Roi et la Grande Motte dans le Sud de la France !

La Camargue: Aigues-Mortes, le Grau-du-Roi et la Grande Motte dans le Sud de la France !

Par Freddy Mulongo, lundi 19 janvier 2015  Radio Réveil FM International 

Aigues mortes, une ville fortifiée ! Réveil FM International

Aigues mortes, une ville fortifiée ! Réveil FM International

La Camargue est une région naturelle de France située au bord de la Méditerranée. Il s'agit d'une zone humide paralique formée par le delta du Rhône, qui représente avec ses 150 000 ha le deuxième delta de Méditerranée derrière celui du Nil. D'après la plupart des sédimentologues, géologues et scientifiques, le delta de la Camargue se serait formé il y a 5 000 ans environ. Il est le fruit de la rencontre des eaux du Rhône, chargées de sédiments et de la Méditerranée. Les dépôts successifs d'alluvions fluviatiles, marines et palustres en ont façonné le sous-sol. Chaque année le Grand-Rhône apporte 17 millions de mètres cubes de graviers, sable et limons à la Méditerranée. Une partie de ces matériaux vont s'accumuler, d'un côté sur la côte du Bas-Languedoc et de l'autre sur le golfe de Fos. Toutefois, la mer progresse sur d'autres points, notamment sur l'embouchure du Petit-Rhône. Le littoral est régulièrement agressé par les tempêtes venant du Sud-Est. Pour exemple : le phare de Faraman construit en 1840 à 700 mètres à l'intérieur des terres a été englouti en 1917. Depuis un autre phare a été reconstruit mais l'avance de la mer se poursuit. À l'heure actuelle, on est obligé de protéger par des digues la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer ; au Moyen Âge celle-ci se trouvait à plusieurs kilomètres de la côte. D'après la plupart des scientifiques, ce phénomène serait dû à deux actions conjuguées : l'accroissement du niveau des mers ; l'affaissement du niveau du sol, en cette zone.

Aigues mortes, une ville fortifiée ! Réveil FM International

Aigues mortes, une ville fortifiée ! Réveil FM International

Aigues mortes, une ville fortifiée ! Réveil FM International

D'après la plupart des sédimentologues, géologues et scientifiques, le delta de la Camargue se serait formé il y a 5 000 ans environ. Il est le fruit de la rencontre des eaux du Rhône, chargées de sédiments et de la Méditerranée. Les dépôts successifs d'alluvions fluviatiles, marines et palustres en ont façonné le sous-sol.

La Camargue. Photos Réveil FM International

La Camargue. Photos Réveil FM International

La Camargue. Photos Réveil FM International

La Camargue. Photos Réveil FM International

La Camargue. Photos Réveil FM International

Chaque année le Grand-Rhône apporte 17 millions de mètres cubes de graviers, sable et limons2 à la Méditerranée. Une partie de ces matériaux vont s'accumuler, d'un côté sur la côte du Bas-Languedoc et de l'autre sur le golfe de Fos. Toutefois, la mer progresse sur d'autres points, notamment sur l'embouchure du Petit-Rhône. Le littoral est régulièrement agressé par les tempêtes venant du Sud-Est. Pour exemple : le phare de Faraman construit en 1840 à 700 mètres à l'intérieur des terres a été englouti en 1917. Depuis un autre phare a été reconstruit mais l'avance de la mer se poursuit. À l'heure actuelle, on est obligé de protéger par des digues la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer ; au Moyen Âge celle-ci se trouvait à plusieurs kilomètres de la côte. D'après la plupart des scientifiques, ce phénomène serait dû à deux actions conjuguées : l'accroissement du niveau des mers ; l'affaissement du niveau du sol, en cette zone.

Le Grau-du-Roi est situé au sud du département du Gard en limite de l'Hérault et de La Grande Motte, sa voisine à l'ouest. C'est l'unique commune maritime du département. Historiquement, le canton d'Aigues-Mortes a été obtenu en contrepartie du canton de Ganges (très riche à l'époque), suite à un échange avec l'Hérault par rapport au découpage initial des départements. Fondée par des immigrants italiens à la fin du XIXe siècle, dans une zone insalubre, entre mer et étangs. Jusqu'aux années 1920, son activité est entièrement tournée vers la pêche et plus récemment, le tourisme (avec Port Camargue). Construite de part et d'autre d'un grau (brèche dans le cordon littoral ouverte naturellement vers 1570 au lieu-dit Gagne-Petit), entre l'embouchure du Vidourle et celle du Rhône, cette station offre 18 km de sable fin.

La Grande-Motte (La Granda-Mota ou Lo Motàs en occitan) est une commune française située dans le département de l'Hérault et la région Languedoc-Roussillon. Ses habitants sont les Grand-Mottois. Station balnéaire et port de plaisance à proximité de Montpellier, dont les travaux ont démarré en 1965 sur un terrain vierge, la Grande-Motte se caractérise par une grande homogénéité architecturale, dont les éléments les plus visibles sont les immeubles en forme de pyramide. Avec deux millions de touristes par an, c'est l'une des stations préférées des Français.

La Grande Motte. Photos Réveil FM International

La Grande Motte. Photos Réveil FM International

La Grande Motte. Photos Réveil FM International

La Grande Motte. Photos Réveil FM International

La Grande Motte. Photos Réveil FM International

La Grande Motte. Photos Réveil FM International

La Grande Motte. Photos Réveil FM International

La Grande Motte. Photos Réveil FM International

Depuis la plus haute antiquité, la Camargue représente une porte ouverte sur la Gaule pour toutes les influences étrangères. Mais comme tous les deltas connus alors, il est appelé par Hésiode l'une des trois bouches de l'enfer avec le Rhin et le Pô. L'occupation de la Camargue est antérieure à celle des Romains. Les Grecs et les Ligures ont colonisé les lieux bien avant. Les Sarrasins se seraient installés au ixe siècle mais aucune trace historique ne subsisterait de leur passage. Après cette période, on atteste d'une population de 170 chefs de familles à la Villa de Mar (les Saintes Maries de la Mer), en 1286. Toutefois, le village construit en bois aurait brûlé au XIVe siècle.

On distingue ainsi 3 parties : la Petite Camargue à l'ouest du Petit-Rhône (altitude moyenne : 0 à 1 mètre) ;

la Grande Camargue, entre les deux bras du Rhône (entre 0 et 5 mètres) ;

le Plan du Bourg, à l'est du Grand-Rhône (entre 0 et 5 mètres).

En son centre se trouve l'étang du Vaccarès, la partie située le long de la mer est bordée d'étangs salés.

La Camargue se trouve essentiellement dans le territoire des communes d'Arles, la plus étendue commune française métropolitaine, des Saintes-Maries-de-la-Mer, la deuxième plus étendue après Arles et de Port Saint Louis du Rhône.

Cette région est composée de deux parties : le nord avec des terres agricoles et le sud composé de marais et de plans d'eau salée qui forment un écosystème particulier. Cet écosystème présente une végétation principalement composée de salicornes et de plantes halophiles (c'est-à-dire des plantes qui supportent l'eau salée) comme la saladelle. C'est également un domaine d'élevage de chevaux et de taureaux, de culture du riz et d'exploitation du sel (marais salants).

Cette faune et flore particulière a entraîné la création d'une réserve naturelle nationale sur 13 117 hectares (1927) et d'un parc naturel régional sur 30 000 hectares (1970).

L'évaporation annuelle est plus importante que l'apport pluvieux, le fleuve apporte la différence évitant ainsi à la région d'être brûlée par le sel.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.