Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3339 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 oct. 2021

RDC: Insoumission contre Fourberies de "Momo" Modeste Mutinga de la HAM !

Devenue un étouffoir des libertés, la Haute Autorité des Médias (HAM) qui devrait normalement être une institution d'appui à la démocratie. "Momo" Modeste Mutinga et sa bande des Zozos mafieux prédateurs impénitents faisaient la Loi. Faire élire Alias Kabila à l'élection Louis Michel 2006. Roublard et fourbe, Modeste Mutinga a été malmené par une pétition de 150 journalistes à Amman en Jordanie.

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

RDC: Insoumission contre fourberies de Momo Modeste Mutinga de la HAM !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

 Jordanie, novembre 2006, Freddy Mulongo et les journalistes radios du monde à Petra !

"Momo" Modeste Mutinga s'en souviendra toute sa vie. Trois cents journalistes radios du monde de l'AMARC réunis à Amman en Jordanie ont signé une pétition pour la réouverture de Réveil FM à Kinshasa.  Il croyait gagner une bataille, il a déclenché une guerre. Autocrate, autoritaire, profito-situationniste, fourbe et roublard, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi,  président de la Haute Autorité des Médias (HAM),  avait pour mission de museler les journalistes, médias et opposants ! Il travaillait pour l'élection d'Alias Kabila. Pour preuve, après l'élection frauduleuse de 2006, il fut nommé Rapporteur au Sénat par Alias Kabila. C'est "Momo" Modeste Mutinga qui a proposé la loi sur les anciens chefs d'Etat qui fait d'Alias Kabila, un sénateur à vie, avec un salaire de 670.000$ par mois et Tshilombo Tshintuntu 2.070.000 $ par mois. Réveil FM, première radio citoyenne, participative et communautaire de Kinshasa a remporté la guerre que lui menait la HAM avec "Momo" Modeste Mutinga et sa bande des mafieux prédateurs et museleurs impénitents. En effet, des corrompus enveloppés en costume-cravate, voulaient se donner tous les droits sur les journalistes. L'épine dans le pied de la HAM, c'était Freddy Mulongo de Réveil FM. Nous avons été le premier média dans toute la RDC, à dénoncer les accointances scabreuses de la HAM et le pouvoir de 1+4=0 ! Momo Modeste Mutinga était le Kapo placé à la HAM pour un musèlement généralisé des journalistes, médias et opposants généralisé dans toute la République. La Commission Electorale Indépendante (CEI) de Malu Malu fabriquait des faux résultats électoraux, tandis que la Haute Autorité des Médias (HAM) magouilleuse n'a jamais vraiment non plus jouer son rôle d'instance de régulation. Modeste Mutinga, Dominique Sakombi Inongo, Esdras Kambala, Primo Mukambilwa, Banza Tiefolo...une bande des maffieux qui avaient fait de cette institution citoyenne d'appui à  la démocratie, la poule aux œufs d'or pour leur magouille. Corrompus jusqu'à  la moelle épinière, les animateurs de la HAM par leurs décisions farfelues et alambiquées ont discréditée la HAM devenue depuis un étouffoir des libertés. Contre espèces sonnantes et trébuchantes, "Momo" Modeste Mutinga a privé de son propre gré, les populations congolaises d'un débat tant attendu entre Joseph Kabila - Jean Pierre Bemba, deux candidats en lice aux élections présidentielles Louis Michel de 2006.   

 Jordanie, novembre 2006, Freddy Mulongo et les journalistes radios du monde à Petra !

Les radios du monde avaient diffusé la pétition des radioteurs de l'AMARC contre la fameuse Haute Autorité des Médias de la République démocratique du Congo. Dans ses petits souliers, l'ancien gendarme de Mobutu, "Momo" Modeste Mutinga a levé sa décision avant même mon retour à Kinshasa. Le même Modeste Mutinga qui m'avait supplié pour que je lui donne mon mandat pour qu'il aille au dialogue intercongolais à Sun-City. Nommé président président de la Haute Autorité des Médias, Réveil FM a été la première radio a être suspendu par Momo Modeste Mutinga. Raison farfelue évoquée manque de grille de programme ! Pardieu ! Cette fermeture je l'ai apprise en écoutant la radio de ma voiture et c'est Modeste Mutinga Mutuishayi qui lisait, lui-même, le fameux communiqué. Sans doute voulait-il me faire comprendre son autorité que j'ai toujours réfuté par mon insoumission. Réveil FM est le seul média au Congo qui a dénoncé publiquement le deal de Joseph Kabila et Modeste Mutinga Mutuishayi. Le chauve souris, ventripotent et mangeur à tous les râteliers  de la HAM et ses Zozos avaient oublié que leur institution devrait être citoyenne et d'appui à la démocratie. Modeste Mutinga Mutuishayi et sa bande à  zozo n'a jamais été une institution d'appui à la démocratie, ses animateurs s'étant transformés en Ayatollah-prédateurs de la liberté de l'information de surcroit en criminels des journalistes et professionnels des médias avec des arrestations arbitraires, emprisonnements sans jugements et assassinats. Alias Kabila a acheté Modeste Mutinga Mutuishayi avec des espèces sonnantes et trébuchantes, avec le poste de rapporteur au Sénat.  Le deal a été bien ficelé: museler, bâillonner des journalistes et professionnels des médias, éviter à  tout prix un débat démocratique inscrit dans la Constitution de la transition entre les deux candidats arrivés en lice lors des élections Louis Michel de 2006.

Le 13 novembre 2006, la pétition de 300 journalistes de l'AMARC fut accompagnée par une lettre à Modeste Mutinga, président de la HAM dont voici:   

Lettre de l'AMARC contre la Haute Autorité des Médias (HAM) de "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi!

Une pétition lue sur les antennes des radios en Amérique, Europe, Afrique, Asie et Océanie, diffusée par mails sur internet. Les radios américaines, canadiennes et haïtiennes ont été parmi les premières à fustiger la démarche de la HAM depuis la Jordanie. Les radios sénégalaises, maliennes, kenyanes, sud africaines ont démarré Mutinga et sa fameuse HAM. Suspendue le 8 novembre 2006, la HAM a levé sa décision liberticide le 13 novembre au soir ! la pétition avait fait son effet !

Pétion des journalistes radioteurs du monde pour soutenir Réveil FM à Kinshasa !

La HAM s'est fourvoyée, discréditée avec ses décisions autoritaires. "Momo" Modeste Mutinga croyait intimider. L'ancien résident de Ngaba  habitué au Mayi Ya Mabulu avait une vengeance dans la vie. Un pauvre type qui s'est vendu à Alias Kabila pour avoir pour avoir ce qu'il ne pouvait pas avoir normalement. "Momo" Modeste Mutinga nous avait mené la guerre au Congo. Il a été vaincu ! Ses accusations à l'ANR contre notre petite personne. Pour protéger notre vie, nous avons été contrant à l'exil. A la libération du Congo occupé, le Nuremberg Kongo sera constitué, qui a fait quoi contre le pays sera à l'ordre du jour ! Dinosaures  Mobutistes, Mammouths Joséphistes, Tribalo-Ethniques Tshilomboïstes répondront ! 

Communiqué de presse N°10 de Freddy Mulongo contre Modeste Mutinga Mutuishayi de la HAM

"Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi est un traître à la Nation Kongo. Ce collabo est un mangeur à tous les râtelier. Dinosaure Mobutiste, Mammouth Joséphiste, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi est devenu un Angwalimaïste avec Tshilombo Tshintuntu. Il est ministre aux affaires sociales du gouvernement Sama Lukonde. Les baraques pour les sinistrés de Goma n'ont pas tenu 48h, elles sont dévastées par le vent. Modeste Mutinga, piètre ministre et mangériste de surcroit! L'éruption de Nyragongo à Goma a mis à nu l'incompétence notoire de "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, en tant que ministre aux affaires sociales. Comment à Goma, une ville volcanique, le gouvernement peut-il ériger des baraques, comme dans un camps de concentration pour les sinistrés de Nyragongo ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Des traitements à prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss