Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3339 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 oct. 2021

France: Zemmour sans programme encensé, Mélenchon avec programme méprisé !

Sans programme, le candidat putatif à l'élection présidentielle 2022, Eric Zemmour est le candidat des médias français. Il a un traitement de faveur. Zemmour est encensé matin, midi et soir. Tandis que Jean-Luc Mélenchon, candidat déclaré avec 275 000 parrainages citoyens, avec un programme, une stratégie, une équipe des jeunes solides...est le mépris des médias.

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

France: Zemmour sans programme encensé, Mélenchon avec programme méprisé !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

On se croirait en Afrique où les élections sont "Boutiquées en avance", élections sans suspense sont monnaies courantes où les scores brejnéviens sont connus d'avance ! Une élection est compétition des idées et programmes pour le changement de la vie des citoyens. C'est toujours le peuple qui a le dernier mot. En Afrique,  la société civile s’est souvent engluée dans ses ambiguïtés et des ambitions cachées, les nouveaux médias dit privés ont bien vite prouvé qu’ils n’étaient pas des enfants de chœur de la démocratie. Des régimes dictatoriaux arguent de l’« irresponsabilité enragée de ces nouveaux aboyeurs afin de restreindre la liberté accordée aux médias. En Afrique, réduire la démocratie aux élections "Boutiquées et tripatouillées", le président Zombie, la solution dynastique, l’élection en monarchie africaine, le contournement du vote…c'est une grave erreur. La démocratie en Afrique doit aussi convaincre par ses résultats en termes de sécurité et de progrès social. Les élections contestées sont légions et courantes dans des pays sous tropique. Des pratiques telles que l’évergétisme, le clientélisme politique, la corruption, la fraude électorale et le familialisme semblent être devenues des ressources pérennes.

La France n'est pas une république bananière ! Elle compte 900 radios FM!  En février 2021, 207 chaînes de télévision sont autorisées, conventionnées ou déclarées auprès du Conseil supérieur de l'audiovisuel pour une diffusion nationale en métropole, auxquelles il faut ajouter les chaînes de télévision locales. Le pluralisme médiatique existe en France. Pourquoi Eric Zemmour polémiste raciste reçoit-il un traitement de faveur par la majorité des médias français ? Il n'est pas officiellement candidat mais il est encensé matin, midi et soir par des thuriféraires dans des médias. Eric Zemmour n’a même plus besoin d’ouvrir la bouche, ses faits et gestes  lui valent la couverture du quasi-favori dans la course présidentielle. Zemmour est-il déjà élu président de la République française ?

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon n'est pas attaqué sur son programme mais sur son physique ? Il est le seul candidat à l'élection présidentielle qui a reçu 275.000 parrainages citoyens, le seul qui présente son équipe constituée des jeunes qu'il met en lumière, le seul qui a un programme et veut appliquer celui-ci s'il est élu.  C'est une constatation récurrente sur le traitement orienté des médias qui veulent rendre antipathique Mélenchon. La ligne éditoriale penchante  de certains médias est trébuchante pour Jean-Luc Mélenchon, alors qu'elle devrait être droite et impartiale. Pourquoi Mélenchon  est toujours affiché avec un visage "gueulard" ?  Pourquoi Jean-Luc Mélenchon est le seul politique pour cette élection présidentielle à avoir ce traitement négatif par l'image de présentation ? 

Certes, le discours de Jean-Luc Mélenchon à Reims devant 2.000 personnes était critique du mandat du président Macron...,mais celui-ci offensif n'avait pour seul objectif que de remobiliser ses troupes. "Le pays n'est pas à droite comme on voudrait nous le faire croire parce qu'on essaye de lui bourrer le crâne. La victoire est possible." (...) "Et voici que ce monsieur qui est entré par effraction veut y rester par dissimulation. Beaucoup d'entre vous croient qu'il ne dit pas qu'il est candidat parce qu'il est président. La vérité, c'est qu'il n'est pas président parce qu'il est candidat." (...) la France va bientôt prendre la présidence tournante de l'Union européenne. "Il va montrer l'exemple parce qu'il veut être à la fois président de l'Europe, président de la France et candidat. Ce n'est pas Superman, mais presque." Est-ce que c'est une raison de sombrer dans la diabolisation de Jean-Luc Mélenchon ? Si on revenait au baba d'une élection présidentielle: programme contre programme ! Critiquer le programme de Mélenchon, c'est légitime.  

Alexis Corbière @alexiscorbiere. Pour quelle raison on prend encore une photo de #Melenchon en train d'hurler à la tribune ? Quand c'est d'autres candidats on ne fait pas ça. Ce n'est absolument pas une photo objective, ce n'est pas sérieux. #22hMax

Robφn_Hood https://noussommespour.fr/ #JLM2022 @AlbertRomuald. Merci Alexis il était temps de le dire, ça nous rend dingues de voir les représentations utilisées contre JLM. Si ils veulent nous pouvons sortir nos images persos de lui et on les crédite ce ne sera pas gratuit. ... pour mettre au or commun de la campagne par ex.

J. F. @jeremyfolco. Il va falloir le rappeler sur tous les plateaux car oui c'est un fait : JLM est le seul politique à avoir ce traitement négatif par l'image de présentation ! Et oui de fait, c'est politique. N'en déplaise à @BFMTV

Patapom @Patapom2. « Ce n'était évidemment pas un choix politique de notre part » Mais sans déconner ces menteurs, truqueurs, arnaqueurs, déformateurs de la réalité à la botte de Drahi qui soutient Macron... Ca va continuer encore longtemps de nous prendre pour des cons ?

RoselineB @RoselineB83. Tu as tout à fait raison, le choix des photos comme celui des slogans est éminemment politique ! Le journaliste de #BFM le sait pertinemment et s'il s'en défend il ne trompe personne.

Vivit59 φ @Vivit59. C'est un choix tout sauf neutre. C'est politique, stratégique, partial et partisan ! On sait très bien pour qui roulent ces journalistes.... 

Nicolas Gay @NicolasGay0. C'est une très bonne réplique de Corbière qui met en lumière les travers de la chaine.

Alexis Corbière @alexiscorbiere. Non la gauche n'a pas déjà perdu la présidentielle. La @FranceInsoumise peut être au deuxième tour. Sur les questions sociales, sur l'écologie on peut rassembler. Il faut arrêter de cultiver le pessimisme et la démoralisation. #22hMax

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal
Du local au global, le mouvement climat assume de vouloir « faire école »
Finies les batailles en solitaire, le mouvement climat adossé aux luttes locales théorise désormais de voir les choses en grand. Un effort stratégique indispensable pour contrer l’appétit sans cesse renouvelé des aménageurs et industriels pour les « mégaprojets » et une certaine inertie politique.
par Mathilde Goanec
Journal — Diplomatie
Moyen-Orient : Macron réhabilite le « prince tueur »
Commanditaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, le prince héritier saoudien « MBS » était jugé infréquentable par les dirigeants occidentaux. En lui rendant visite, le président français brise sa quarantaine diplomatique, et vend au passage 80 Rafale à son homologue émirati et allié dans la guerre du Yémen, « MBZ ».
par René Backmann
Journal — Moyen-Orient
Nucléaire iranien : la solitude d’Israël
La volonté américaine de reprendre les pourparlers sur le nucléaire iranien s’oppose au refus israélien de toute perspective d’un accord avec l’Iran, contre lequel Israël menace de livrer une guerre, même si les États-Unis y sont hostiles. Mais Tel-Aviv dispose-t-il des moyens de sa politique ?
par Sylvain Cypel (Orient XXI)
Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro