Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3338 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 avr. 2014

Jeunes en Syrie : pour Cazeneuve, il faut «accompagner les familles»

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Jeunes en Syrie : pour Cazeneuve, il faut «accompagner les familles»

Par Freddy Mulongo, mercredi 23 avril 2014  Radio Réveil FM International 

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve à l'Elysée, le 4 avril 2014.

Face aux départs massifs de jeunes français vers la Syrie, le ministre de l'Intérieur détaille la série de mesures qu'il présente ce mercredi matin devant le conseil des ministres. Un éventail de dispositions destinées à stopper ces exodes, à lutter contre les filières et à accompagner les familles souvent désemparées face à ces situations.

Vous présentez mercredi matin des mesures visant à lutter contre les filières djihadistes, et les jeunes français qui les rejoignent. De quoi s'agit-il ?

Ce plan s'articule autour de trois volontés fortes : endiguer les départs, combattre les filières, et accompagner les familles souvent désemparées face aux situations de rupture et de souffrance qu’elles affrontent. En ce qui concerne les mineurs, dès que des parents signaleront l’intention de leur enfant de rejoindre la Syrie, nous signalerons son identité au fichier commun de l'espace Schengen, afin que ces candidats au départ puissent être identifiés s’ils venaient à traverser des pays voisins de la France. Une mesure identique – qui implique une disposition législative – sera également prise pour les majeurs. Il sera également possible dans certains cas de retirer les passeports.

Face aux départs des mineurs, souhaitez-vous réinstaurer une autorisation de sortie de territoire ?

Notre objectif est de tout mettre en œuvre pour empêcher le départ des mineurs vers des opérations jihadistes : les parents qui sont inquiets pourront s’opposer à la sortie du territoire de leurs enfants mineurs en se signalant aux autorités. Cette démarche déclenchera une identification au niveau français et européen, et entraînera une interdiction de sortie de territoire. Ce sera beaucoup plus efficace que l’ancienne autorisation de sortie du territoire.

Comment souhaitez-vous combattre l'activisme des filières sur Internet ?

C’est le second volet de ce plan. Des dispositifs de propagande très sophistiqués circulent sur la toile, il nous faut réagir et viser le démantèlement des groupes qui les propagent : nous souhaitons l'intervention de cyber-patrouilles qui veillent sur les forums pour identifier les recruteurs, et permettre d’engager des procédures lorsque ceux-ci sont en France. Nous souhaitons également prendre une initiative commune avec nos partenaires européens en direction des hébergeurs des sites et de réseaux sociaux étrangers pour qu’ils se saisissent de la nécessité absolue d'empêcher la diffusion de ces contenus.

Enfin, il nous faut accompagner ces familles, qui constatent, souvent impuissantes, l'embrigadement des enfants. Nous voulons que ces familles puissent se faire connaître, par l'instauration d'un numéro d’appel et d'un dispositif internet dédié. Sur l’ensemble du territoire, les Préfets seront en charge d'organiser concrètement la coordination des différents acteurs et intervenants - travailleurs sociaux, fonctionnaires et représentants associatifs qui vont venir en soutien de ces familles afin qu'elles soient accompagnées comme il se doit, le plus efficacement possible.

VIDEO. Le témoignage de la mère d'un jeune parti en Syrie


Plan anti-filières jihadistes : réaction de la... par BFMTV

VIDEO. Le FN veut retirer la nationalité française aux jihadistes partis en Syrie


Le FN veut retirer la nationalité française aux... par BFMTV

LeParisien.fr

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve à l'Elysée, le 4 avril 2014.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Aurélien Rousseau, l’autre caution de gauche de Matignon
Le nouveau directeur de cabinet d’Élisabeth Borne, Aurélien Rousseau, a été directement choisi par Emmanuel Macron. Sa réputation d’homme de dialogue, attentif aux inégalités, lui vaut de nombreux soutiens dans le monde politique. D’autres pointent sa responsabilité dans les fermetures de lits d’hôpitaux en Île-de-France ou dans le scandale du plomb sur le chantier de Notre-Dame.
par Ilyes Ramdani
Journal
Législatives : pour les femmes, ce n’est pas encore gagné
Plus respectueux des règles de parité que dans le passé, les partis politiques ne sont toujours pas à l’abri d’un biais de genre, surtout quand il s’agit de réellement partager le pouvoir. Nouvelle démonstration à l’occasion des élections législatives, qui auront lieu les 12 et 19 juin 2022.
par Mathilde Goanec
Journal
Orange : la journée des coups fourrés
Redoutant une assemblée générale plus problématique que prévu, la direction du groupe a fait pression sur l’actionnariat salarié pour qu’il revienne sur son refus de changement de statuts, afin de faire front commun pour imposer la présidence de Jacques Aschenbroich. Au mépris de toutes les règles de gouvernance et avec l’appui, comme chez Engie, de la CFDT.
par Martine Orange
Journal
Élisabeth Borne, une négociatrice compétente et raide au service du président
Ces deux dernières années, celle qui vient de devenir première ministre était affectée au ministère du travail. Tous les responsables syndicaux reconnaissent sa capacité de travail et sa propension à les recevoir, mais ont aussi constaté l’infime marge de manœuvre qu’elle leur accordait.
par Dan Israel

La sélection du Club

Billet de blog
par Fred Sochard
Billet de blog
De l'art de dire n'importe quoi en politique
Le problème le plus saisissant de notre démocratie, c’est que beaucoup de gens votent pour autre chose que leurs idées parce que tout est devenu tellement confus, tout n’est tellement plus qu’une question d’image et de communication, qu’il est bien difficile, de savoir vraiment pour quoi on vote. Il serait peut-être temps que ça change.
par Jonathan Cornillon
Billet de blog
Qu’est-ce qu’un premier ministre ?
Notre pays a donc désormais un premier ministre – ou, plutôt, une première ministre. La nomination d’E. Borne aux fonctions de premier ministre par E. Macron nous incite à une réflexion sur le rôle du premier ministre dans notre pays
par Bernard Lamizet
Billet de blog
par C’est Nabum