Le Rwanda hégémonique: Paul Kagamé à l'UA, Louise Mushikiwabo à l'OIF !

Le Rwanda, le "Fils prodigue" revient, la France va-t-elle sacrifier une vache grasse pour ce retour ? Que pensent les autres membres de la Francophonie? Le français est aujourd’hui la 5e langue la plus parlée au monde avec 274 millions de locuteurs. Il est la 2e langue apprise comme langue étrangère après l’anglais, la 3e langue des affaires dans le monde, la 4e langue d’internet.

Le Rwanda hégémonique: Paul Kagamé à l'UA, Louise Mushikiwabo à l'OIF !

Par Freddy Mulongo, jeudi 24 mai 2018  Radio Réveil FM International 

freddy-mulongo-louisemushikiwabo

Louise Mushikiwabo, la ministre Kagamiste-Kagaméenne du régime du Rwanda

Le Rwanda, le "Fils prodigue" revient, la France va-t-elle sacrifier une vache grasse pour ce retour ? Que pensent les autres membres de la Francophonie ? Le français est aujourd’hui la 5e langue la plus parlée au monde avec 274 millions de locuteurs. Il est la 2e langue apprise comme langue étrangère après l’anglais, la 3e langue des affaires dans le monde, la 4e langue d’internet et il y a 125 millions d’apprenants du/en français...

L'Afrique a 54 pays, pourquoi c'est le Rwanda de Paul Kagamé, Hitler Africain qui doit ravir l'Union africaine, le prochain sommet Commonwealth se tiendra à Kigali et vise maintenant l'Organisation Internationale de la Francophonie ? Pourfendeuse de la langue française, anti-française patentée, critique de la Francophonie, la candidature de la controversée Louise Mishikiwabo, la ministre Kagamiste-Kagaméenne, au poste éminemment politique du Secrétariat Général de l'OIF, fait un lever de bouclier. Les réseaux sociaux s’emballent.

L’intérêt soudain du Rwanda de prétendre à la direction de la Francophonie, lui qui a toujours accusé la France de complicité de génocide et a même banni la langue française dans l’enseignement et l’administration publique, paraît assez suspect.

Depuis le génocide de 1994 et l’arrivée au pouvoir des autorités politiques actuellement au Rwanda, la France a déployé des efforts considérables pour rétablir le dialogue en vue de renouer les liens brisés avec ce pays, mais le Rwanda rechigne toujours à rétablir les relations diplomatiques saines avec celle-ci. La crise de confiance perdure encore, en dépit de toutes les tentatives bien intentionnées de la France.

Depuis 2008, le Rwanda qui a combattu la Francophonie en bannissant le français dans l'administration rwandaise, l' école, l'université, la justice...Paul Kagame, Hitler Africain a toujours accusé la France de participation directe dans le génocide de 1994. Culotté, le gringalet de Mille Collines a toujours exigé que la France présente des excuses publics au pays de Mille Machettes, alors même sans l'opération turquoise, il y aurait plus des morts rwandais. Il y a eu un génocide des tutsis, mais aussi un génocide des Hutus commis par le Front Patriotique Rwandais (FPR) de Paul Kagamé.

SENEGAL:La ministre du Rwanda, Mushikiwabo, critique l'attitude de François Hollande-TÉLÉ 24 LIVE © TÉLÉ 24 LIVE. TV

Faucon du régime Kagamiste et mono-ethnique de Kigali, Louise Mushikiwabo représente l'aile dure du pouvoir de Paul Kagamé, l'ogre du Rwanda. Au XVè sommet de la Francophonie à Dakar, le président François Hollande dans son discours déclare: "La Francophonie est soucieuse des règles en démocratie (…) de l'aspiration des peuples, de tous les peuples à des élections libres", en faisant référence à la "leçon" de la transition tunisienne ou encore à "la belle démonstration" du peuple burkinabè, qui a poussé vers la sortie Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 27 ans. Le président François Hollande, renchérit en mettant en garde "les dirigeants qui voudraient s'accrocher au pouvoir à tout prix", car plusieurs chefs d'Etat ont pris la mauvaise habitude de tripatouiller la Constitution pour se maintenir ad vitam aeternam au pouvoir. La salle a applaudi, sauf les chefs d'Etat assis sur le podium. Certains n’hésitèrent pas à retourner chez eux le soir même.

Les 5 raisons de réfuter la candidature de Louise Mushikiwabo pourfendeuse de la Francophonie :

1. Le Rwanda est un pays criminel, agresseur, pillard et receleur des ressources de la République démocratique du Congo. Il contribue à déstabiliser les pays des Grands-Lacs par les incursions de sa soldatesque. Que dit Louise Mushikiwabo, la ministre des Affaires étrangères de Paul Kagamé, Hitler Africain, du fait que le Rwanda qui n'a pas le Coltan dans sous-sol soit devenu le premier producteur de ce produit ?

2. La Francophonie renferme des valeurs démocratiques. La candidature rwandaise n’est certainement pas pour œuvrer au rayonnement de la langue française, ni pour faire la promotion des valeurs démocratiques prônées par l’OIF. Bien au contraire, cela aura pour effet d’annihiler tous les efforts déployés jusqu’ici par cette organisation en vue d’accompagner le processus de transition démocratique en cours dans un certain nombre de pays de l’Afrique francophone notamment. D’autre part, le Rwanda a fait preuve d’un certain laxisme dans l’acquittement de sa contribution statutaire à l’OIF dans les temps requis, et ce, pendant des années. En 2014, par exemple, l’Organisation a dû lui accorder une réduction de 50 % et s’entendre sur un calendrier de paiement régulier. Mais, malgré cela, le compte est resté en souffrance pour une maigre contribution de 30 000 euros l’an. Dans une récente réunion, le Comité sur les arriérés est revenu à la charge pour exiger du Rwanda le paiement de ses arriérés pour les années 2015, 2016, 2017 et 2018.

3. Louise Mushikiwabo, n'a jamais dénoncé les arrestations arbitraires et emprisonnements de Victoire Mugamire et Diane Rwigara, deux jeunes femmes non-armées, deux opposantes rwandaises au régime dictatorial de Paul Kagamé ? "Mains nues", les deux femmes ont entraîné l'ogre de Kigali sur le terrain où il n’est jamais outillé : le terrain du débat contradictoire et de l’argumentation. La Francophonie prône la liberté d'expression, placée à la tête de l'OIF, comment agirait la Kagamiste Louise Mushikiwabo ?

4. La Francophonie on la critique, on la quitte et on y revient avec trompettes et tintamarres ! Adhérer au comportement scabreux du Rwanda, c'est ouvrir des brèches. La Francophonie doit se refuser d'être le paillasson des Etats criminels, sans foi ni loi.

5. Comme le rappelait si bien le patron de Jacques Foccart, "Les États n’ont pas d’amis: ils n’ont que des intérêts". La Francophonie dit toujours veiller aux intérêts de ses membres. Le Rwanda voudrait-il prêtre la tête de l'OIF pour mieux cacher ses turpitudes, oppressions et sa dictature ? La Francophonie des peuples devra prendre ses responsabilités pour que la Francophonie institutionnelle ne dérive pas.

 

Si Louise Mushikiwabo devenait Secrétaire Générale de l'OIF, la Francophonie va entrer dans la zone de turbulence !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.