RDC: L'occupation, c'est le néocolonialisme! Tshilombo est l'avatar de l'occupation!

Tshilombo est un avatar de l'occupation. Il est joufflu, aime le Bukula Bua Nseka, parle le Tshiluba, lingala et français...mais il est ennemi du Congo et Congolais. Tshilombo est l'ambassadeur de l'occupation. Ses promesses sont alambiquées. Tshilombo, c'est Ali Baba Mertura Merti Merta et 400 checkuleurs tribaux, tribalistes et tribalisés qui ont pris la RDC en otage.

RDC: L'occupation, c'est le néocolonialisme! Tshilombo est l'avatar de l'occupation!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

e63ijgyxiae9vit

Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est le type d'individu placé sur le trône pour casser et liquider le pays. L'ancien pizzaïolo de Bruxelles est dans la Mafia internationale pour tuer le Congo. Tshilombo est l'agent d'occupation Ougando-Rwandaise et balkanisateur. Il est l'avatar: joufflu, mange du Fufu et Bitekuteku, parle nos langues mais agit en ennemi du Congo et des Congolais. Tshilombo est l'ambassadeur de l'occupation au Congo. Les colonns et coloniaux ont tout ce qu'ils veulent et font tout à travers un patin néocolonial: Tshilombo Tshintuntu qui a pour mission de briser la cohésion nationale et le vivre ensemble. Il attise et réveille le Tribalisme, Tshilombo use et abuse du tribalo-ethnicisme. Le plus grand tribaliste de la RDC joue avec une corde suprasensible. Après lui, le chaos des Kasaïens ne le concerne pas.   

Les résistants patriotiques travaillent, luttent et combattent l'occupation en RDC. Ils ne sont pas derrière les opposants ou accompagnateurs d'un régime oppressif. Lorsqu'un congolais qui a bravé les pavés de Paris dans des marches Kabila dégage, avec le hold-up électoral d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, grand voleur de destin du peuple congolais, change de langage: la résistance doit amener des médicaments, lits dans les hôpitaux, construire des écoles...ce qu'il n'a rien compris de la résistance. 

C'est parce que le Congo est sous occupation que rien ne peut marcher. L'occupation est un système du néocolonialisme. Des avatars congolais (peau noire masque blanc), des pantins sont placés dans les institutions pour mieux nous coloniser. L'occupation de la RDC dépasse ce qui se passe à l'Est du pays avec le pillage de nos ressources. L'occupation est un système néocolonial des néocoloniaux. Ils sont congolais de père et mère s'allient aux étrangers pour agir en ennemis du Congo. Ils parlent Lingala, Kikongo, Swahili et tshiluba mais agissent comme s'ils provenaient de la planète Mars. Ils s'enrichissent et vivent avec la précarité autour d'eux. Ces Mabumucrates font de la politique pour un enrichissement personnel. Certains vont jusqu'à devenir des mercenaires tuant et massacrant des compatriotes dans des rébellions alambiquées . D'autres pillards et criminels sont incorporés dans les institutions républicaines. C'est ça le régime de l'occupation: tuer plus pour gagner plus !

Croire que ce sont les petites aides qui vont changer l'occupation en système démocratique est une vue d'esprit. Le peuple co.golais est allé aux élections en 2006, 2011 et 2018, quels résultats ? Fraude électorale, hold-up électoral et nomination électore ! Nous sommes en 2021 des affamés attendent 2023 pour un autre hold-up électoral. D'ailleurs le décor est planté avec les nominations des juges tribaux, tribalistes et tribalisés dans l'appareil judicaire. Médiocre et incapacitaire Tshilombo veut rempliler. Il considère le  Congo comme sa chose.

On peut apporter de l'assistance à nos compatriotes avec des médicaments et des lits des hôpitaux mais comme le système est celui d'occupation rien ne marchera. Au risque d'apparaître comme des accompagnateurs de l'occupation.

Être activiste n'a rien à voir avec la résistance patriotique comme le dit si souvent Mbuta Songa Nzila Ikala Michael Benkoka Ndjoli . Un activiste se limite à dénoncer. Mais un résistant patriote au delà de dénoncer recherche les voies et moyens pour mettre fin à l'occupation. 

La libération du Congo sera le fruit du combat spirituel. Elle ne se gagnera pas avec des kalachnikovs ou chars de combat. La victoire de ce combat est effectif avec Mvuluzi Kimbangu Diantungunua. C'est le changement de paradigme tel que compris par les Bana Ya Elonga. Les ennemis seront frappés par des armées invisibles. Malheur aux congolais et étrangers "Mingizila-BaKuya kuya" qui auront contribué à vendre le Kongo. La libération qui vient risque d'être pénible et meurtrière. Le Kongo Mbanza Nzambi sera apocalyptique pour des imposteurs, usurpateurs, criminels, pillards, marchands de promesses, balkanisateurs...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.