Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3339 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 avr. 2014

Barbaries, maltraitances, xénophobies contre les Congolais de la RDC: Si le dictateur Sassou Nguesso arrive à placer son protég

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Barbaries, maltraitances, xénophobies contre les Congolais de la RDC: Si le dictateur Sassou Nguesso arrive à placer son protéger Henry Lopez à la Francophonie, la RDC devra revoir sa participation !

Par Freddy Mulongo, dimanche 27 avril 2014 Radio Réveil FM International

RD Congolais au Beach Ngobila, les expulsés du dictateur Denis Sassou Nguesso

Le vrai problème de la République démocratique du Congo, c'est alias Joseph Kabila, l'incapacitaire de Kingakati. Cela fait treize ans que Louis Michel "Big Loulou" et la mafia internationale ont placé à la tête du Congo alias Joseph Kabila pour mieux piller ses ressources, sauf que l'intéressé n' a toujours pas appris le job. Usurpateur, fraudeur, tricheur, parachuté, illégitime et illégal ne connait pas les missions de la fonction de Président de la République, qu'il assume par défi et catapultage. Comme alias Joseph Kabila ne fait pas son boulot et ne sait même pas qu'il doit défendre les Congolais, les Résistants-Patriotes-Combattants Congolais du monde entier prennent leurs responsabilités: un méga sit-in est organisé le jeudi 30 avril 2014 devant l'ambassade de la République du Congo à Paris , sise au 37 bis rue Paul Valery dans le 16è arrondissement, Métro: Victor Hugo. Depuis le 4 avril des milliers de nos compatriotes RD Congolais sont refoulés dans des conditions infra-humaines par le régime du dictateur Denis Sassou Nguesso adepte de la dépigmentation de la peau, dans le cadre d'une opération au nom barbare: "Mbata ya Bakolo"-"gifles des aînés", qui était supposé traqué les sans papiers et hors la loi, uniquement RDciens ! Des nombreux cas de vols, viols, brimades et autres violences sont enregistrés. Réputées capitales les plus rapprochées au monde, Kinshasa et Brazzaville, Kinois et Brazzavillois se regardent en chiens de faïence et, à la limite, des frères ennemis.

RD Congolais au Beach Ngobila, les expulsés du dictateur Denis Sassou Nguesso

Pour mieux asseoir sa dictature Denis Sassou Nguesso vise la francophonie. Il souhaite placé son homme de main, Henry Lopez, ambassadeur du Congo-Brazzaville à la tête de l'organisation internationale de la Francophonie (OIF) en remplacement d'Abdou Diouf qui aura passé douze ans comme Secrétaire Général. Or la République démocratique du Congo est le plus grand pays francophone d'Afrique. Il faut réfuter la candidature d'Henry Lopez à la tête de l'OIF. Au pire s'il passe, la République démocratique du Congo devra suspendra sa participation, tant que c'est le dictateur Denis Sassou Nguesso qui va piloter l'OIF avec sa marionnette comme Secrétaire général.

RD Congolais au Beach Ngobila, les expulsés du dictateur Denis Sassou Nguesso

Pour combien de temps encore Denis Sassou Ngessou continuera-t-il à piller les ressources du Congo en toute impunité ? A la tête du Congo depuis 1979, excepté un intermède entre 1992 et 1997, Sassou Nguesso se distingue particulièrement par une boulimie de détournements de fonds publics. Ceux-ci sont notamment issus de la manne pétrolière dont l’envolée du prix en 2010 et 2011 a permis au pays d’enregistrer des taux de croissance du PIB de 10,2% et de 8,4% respectivement. Il n’est donc pas étonnant que Sassou Ngessou fasse l’objet d’une plainte en France pour "recel et détournement de fonds publics" par les associations Transparency International et Sherpa dans le cadre des biens mal acquis. Au-delà de ces détournements, Sassou Nguesso exacerbe les reflexes tribalistes et communautaristes qui rongent l'histoire du Congo depuis son indépendance. Ce pays au potentiel immense mérite mieux que cet homme à sa tête. Il faut que Sassou dégage !

Il faut empêcher par tous les moyens que le dictateur Denis Sassou Nguesso fasse main basse sur l'OIF !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
« La Cour suprême des États-Unis a un agenda : celui de l’extrême droite »
La Cour suprême des États Unis vient de rendre plusieurs arrêts inquiétants. Le premier, actant la fin de l’autorisation fédérale d’avorter, a mis le monde en émoi. Jeudi 30 juin, elle a nié l’autorité de l’agence pour l’environnement américaine a réduire les gaz à effets de serre. Pour l’américaniste Sylvie Laurent, elle est devenue une institution « fondamentaliste ».
par Berenice Gabriel, Martin Bessin et Mathieu Magnaudeix
Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Urgences : vers la fin de l’accueil inconditionnel ?
La première ministre a reçu, jeudi, 41 recommandations pour l’été « à haut risque » qui s’annonce à l’hôpital. Parmi les mesures mises sur la table : la fin de l’accès sans filtre aux urgences et la revalorisation des heures de travail la nuit et le week-end.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Oui, on peut réduire le soutien populaire aux identitaires !
Les résultats de la Nupes, effet de l’alliance électorale, ne doivent pas masquer l'affaiblissement des valeurs de solidarité et la montée des conceptions identitaires dans la société. Si la gauche radicale ne renoue pas avec les couches populaires, la domination des droites radicales sera durable. C'est une bataille idéologique, politique et parlementaire, syndicale et associative. Gagnable.
par René Monzat
Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra
Billet de blog
Quand le RN est fréquentable…
La dernière fois que j'ai pris ma plume c'était pour vous dire de ne plus compter sur moi pour voter par dépit. Me revoilà avec beaucoup de dépit, et pourtant j'ai voté !
par Coline THIEBAUX