Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

3338 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 oct. 2021

RDC: Prétendue coalition Fayulu-Alias Kabila, Me. Nico Mayengele crucifie l'Udps!

"Bokomesana" telle est leur expression de moquerie aux Congolais qui se plaignent de la mal gouvernance de Tshilombo Tshintuntu. C'est nuitamment que le fameux fils d'Etienne Tshisekedi a fait un deal pour bénéficier d'une nomination électorale. Les Udpsiens sont aux abois, ils usent de la diabobilïsation ! Le FCC se rallie à la marche de Lamuka peuple de Fayulu. Me Nico Mayengele crucifie l'Udps.

Freddy Mulongo
Journaliste congolais vivant à Paris, défenseur de la liberté d'expression. Fondateur de Réveil FM International.Créée en 1999 à Kinshasa, Réveil FM est devenu Réveil FM International depuis 2007 à Paris.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

RDC: Prétendue coalition Fayulu-Alias Kabila, Me. Nico Mayengele crucifie l'Udps!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

 Martin Fayulu, le seul homme politique constant et intègre de la RDC

Les Udpsiens, Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethnique et Wewas sont des Fieffés menteurs. Ils ont l'ADN du mensonge en chacun d'eux et jonglent avec la vérité. Les loubards écervelés de l'Udps mentent comme ils respirent. Tshilombo Tshintuntu est un mal absolu catapulté par deal au sommet de l'état congolais avec une incompétence notoire, le Fakwa veut se faire grand dans la forfaiture, lui, son UDPS et son USN forment un conglomérat des jouisseurs, voleurs et escrocs...Martin Fayulu est un fin politique. Il est le seul homme politique qui a prouvé de son intégrité et constance face au régime d'Alias Kabila et sa continuité celui de Tshilombo Tshintuntu. Monsieur 15% n'a jamais été élu par le peuple congolais. Le FCC a décidé de rejoindre en plein jour, la marche de Lamuka Peuple du 6 novembre prochain. On ne peut pas aimer Martin Fayulu, c'est normal. Il faut avoir l'honnêteté intellectuelle de reconnaître des faits. Les Fossoyeurs et faussaires de la République sont des habitués de la faussetés. Hier, les Udpsiens se clamaient des victimes de différents régimes. Aujourd'hui, au pouvoir dans leur présidence usurpée, on sait de quoi ils capables: des escrocs de la République et tribalistes patentés.   

L'ancien pizzaïolo de Bruxelles est bénéficiaire d'un odieux deal avec Alias Kabila. L'imposteur-usurpateur-traitre et collabo, Tshilombo Tshintuntu et ses partisans applaudisseurs sont aux abois. C'est aux heures de Nicodème , c'est-à-dire nuitamment que Tshilombo est allé faire un deal avec Alias Kabila ! Les Tweets de Berry Muekatone détonne par leurs vivacités contre l'imposteur roi des impostures: 

Berry MUEKATONE @Bmueka. Ils croient avoir tous les droits : accéder au pouvoir par deal, faire applaudir Kagame, créer l'union sucrée par une corruption massive, piller le pays, escroquer le peuple, etc. Mais les autres congolais n'ont pas le droit de faire Bloc. Oh que Non ! Le pays nous appartient...

Berry MUEKATONE @Bmueka. Ce cheval appartient à "Ensemble" de Moïse Katumbi ou à "l'Ecide" de Martin Fayulu ?

Berry MUEKATONE @Bmueka. Que faire quand le fameux PEUPLE continue à applaudir les voleurs, violeurs, assassins et autres frappeurs ? Quand on est en face d'un peuple immature, faut bien trouver des artifices pour essayer de remettre les choses à l'endroit ou alors que les militaires s'assument...

Le brillantissime Me.Nico Mayengele fait une mise au point sur la prétendue "deal politique" Fayulu-Aliais Kabila. C'est une crucifixion de l'Udps menteur :

 Chers compatriotes acquis au changement radical,

Que la peur, la colère, la confusion tout comme  l'incompréhension quittent nos esprits ! 

Tout le monde sait que l'intoxication, la diabolisation, la manipulation et l'imprégnation psychologique, sont des procédés auxquels recourent les fossoyeurs et traîtres ainsi que les occupants de la RDC dans le macabre but de créer la zizanie, la confusion et la diversion, de jeter le discrédit sur le Leadership du Président élu Martin FAYULU, Porteur des attentes, aspirations et revendications du Peuple, aux fins  de pousser l'opinion non éclairée à le  mépriser, voire à le haïr.  

En effet, les officines politiques en panne de stratégies pour camoufler leur bilan catastrophique, leur incompétence, leurs accointances et complicités avec les agresseurs de notre pays et mentors politiques bien connus, s'emploient, comme à l'accoutumée, à distiller des contrevérités morbides. Il s'agit là d'une campagne de distraction publique et massive au moment où la situation sécuritaire, politique, économique et sociale du pays se dégrade chaque jour ; et ce, au vu et au su de tous.

1ère vérité : Président élu Martin FAYULU n'a signé aucun accord avec Kabila.

Il n'est plus un secret pour personne que les deux hommes ne se sont jamais rencontrés. Il ne se sont donc jamais serrés les mains et n'ont jamais convenu d'un moindre  accord écrit, encore moins verbal.

2ème vérité : LAMUKA N'EST PAS en coalition avec le FCC ni électorale ni politique. 

3ème vérité : La réunion entre forces sociales et politiques est l'initiative des Laïcs catholiques et protestants.

Le 20 octobre 2021, les Pères religieux catholiques et protestants ont fait appel aux forces vives de la Nation en marge de l'investiture du Président de la CENI contestée par la population.

Les comités laïcs catholique (CALCC) et protestant (MILAPRO) ont, en date du 24/10/2021, invité toute personne, tout parti politique, toute association, tout mouvement citoyen, bref, les forces sociales et politiques qui se battent notamment pour une CENI dépolitisée, indépendante et crédible.

Conformément à l'appel solennel du 19/10 fait par le Président élu visant la mise sur pied d'un Bloc patriotique pour notamment combattre la dictature fatshiste,  LAMUKA  y a dépêché ses délégués sans connaître l'identité des forces sociales et politiques y invitées.

4ème vérité : La Déclaration commune signée et lue dénonçant entre autres la mise en place irrégulière de la CENI/KADIMA est l'œuvre des organisateurs de la réunion citoyenne (Les Laïcs catholiques et protestants ayant co-présidé la réunion) et des participants à la réunion en plein jour.

5ème vérité : les photos y tirées et diffusées dans les réseaux sociaux sont celles de circonstance. Elles ne sont donc pas la preuve d'une quelconque coalition  ;

6ème vérité : la marche projetée le 6 novembre 2021 est une marche citoyenne.

A cette marche les Comités laïcs catholique et protestant ont invité toute personne éprise de démocratie, de justice et de paix sociale pour sauver la Patrie en danger et exiger en même temps la suppression de la taxe RAM ( une escroquerie d'État).

La marche n'est nullement organisée par une quelconque formation politique. Ce qui n'exclut pas leur participation à ladite marche.

Trouvez l'erreur !

La peur a changé de camp ! 

On n'invente pas la roue.

En 2018, le régime Kabila fit face à la CENCO, au Comité Laïc de Coordination et à l'ECC (le brave Pasteur EKOFO est en exil jusqu'à ce jour), qui avaient mobilisé les forces sociales et politiques congolaises, y compris l'UDPS, pour exiger l'alternance au sommet de l'État. 

Cette dynamique citoyenne avait contraint le régime d'alors à organiser les élections de 2018 tant décriées, et ce, au prix du sang des Martyrs de la démocratie. Lesquelles élections ont permis l'avènement de M. Tshilombo à la tête du pays, à la suite d'un deal avec M. Kabila

Aujourd'hui face à la dérive totalitaire du pouvoir en place, les mêmes Églises catholique et protestante, au travers de leurs Laïcs, reviennent à la charge et mobilisent les forces sociales et politiques du pays pour *notamment* une CENI dépolitisée et indépendante et la suppression de la taxe RAM. Soudain, le régime fatshiste  panique comme ce fut le cas sous le régime kabiliste de triste mémoire. 

Les mêmes causes vont donc produire les mêmes effets.

Seule la lutte libère !

Fait à Kin, le 28/10/2021

Me. Nico Mayengele

L'un des porte-parole de LAMUKA,

Président du Congo Normal

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Racisme systémique
Parler de « racisme systémique » c’est reconnaître que le racisme n’est pas uniquement le fait d’actes individuels, pris isolément. Non seulement le racisme n’est pas un fait exceptionnel mais quotidien, ordinaire : systématique, donc. Une définition proposée par Nadia Yala Kisukidi.
par Abécédaire des savoirs critiques
Billet de blog
Attaques racistes : l'impossible défense de Pap Ndiaye
L'extrême droite et la droite extrême ont eu le réflexe pavlovien attendu après la nomination de M. Pap Ndiaye au gouvernement. La réponse de la Première ministre est loin d'être satisfaisante. Voici pourquoi.
par Jean-Claude Bourdin
Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz
Billet de blog
Pap Ndiaye : la nouvelle histoire des migrations
En décembre dernier, en direct de Pessac, Pap Ndiaye a évoqué de façon magistrale la nouvelle histoire des migrations, estimant que la France n’est pas un bloc, mais faite de « variations ». On se grandit en les prenant en compte, disait-il, contrairement au projet des « marchands de haine ».
par YVES FAUCOUP