Aller à la plage en (à) vélo, voilà mon vœu pour l’humanité en 2016

Ma petite carte de vœux, en attendant de reprendre un peu de sérieux.

voeux-2 voeux-2

 @FD, 2015

 

Les choses avancent sur le terrain de l’écologie, on ne va pas bouder son plaisir.

Mais !

N’oublions pas dès lundi de dire merde à tous les obsédés, les refoulés, les moi-je, les la-planète-c’est-moi, les idéologues, les bénis-oui-oui, les rigides, les mous, les tristes, les c’est-pas-ma-faute, les manichéens, les obscurantistes incultes, les incultes obscurantistes, les tout-est-de-notre-faute, bref, les chiants et les chieurs. Ça en fait beaucoup !

Et j’en rajoute encore, pour rigoler un peu :

 

- les anti quelque-chose,

- les apôtres du quinoa,

- les vendeurs de vins de cépage,

- linventeur du rosé-pamplemousse,

- les adorateurs du Pr Joyeux,

- les catastrophistes,

- les scientistes,

- les « dis bonjour à kiki »,

- les chemisette à rayures - cravatte,

- les buveurs de champagnes sucrés,

- les vieux qui mangent de la mousse de foie gras,

- les présidents de syndicat d’ordures ménagères,

- les gens qui s’arrêtent brusquement sur le quai de la gare avec leur valise à la con,

- les fabricants de vélos hollandais,

- les autocaristes,

- les auditeurs qui ne m’écoutent pas sur Inter,

- les téléspectateurs qui ne regardent jamais la télé quand je passe chez Polony,

- les anciens combattants de l’écologie,

- les automobilistes en centre-ville,

- les chats,

- les curés, les imams et les rabbins,

- les ceintures à retirer dans les aéroports,

- les serveurs qui disent « on est sur… »,

- les vendeurs qui disent « on part sur… ? »,

- les porteurs de perches à smartphone,

- les cyclistes en moule-burnes,

- les clients du Starbuck à la place du parking à vélo de la Gare du Nord,

- les consommateurs du centre commercial de la Gare Saint-Lazare,

- les barbus qui s’épilent les couilles,

- les copropriétaires,

- les gamins avec des casquettes qu’on dirait le casque des pompiers de New York,

- les qui soufflent les feuilles mortes,

- les politiques qui feraient bien de ne plus respirer du tout,

- les tarés du footing,

- les propriétaires de maisons en tuiles romaines,

- les buveurs de Nespresso,

- les…

 

Je laisse ouverte la liste. N’hésitez pas à me faire part de toutes vos haines massacreuses, vous verrez, ça fait du bien. Surtout quand c’est con. On en fera un livre !

Et surtout, aimez-vous, buvez, mangez, dansez, sautillez, baisez, moquez, apprenez, lisez, réfléchissez.

Bonne année !

 

FD

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.