Frédéric PIC
Abonné·e de Mediapart

180 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 mai 2022

Une alternative réaliste au burkini

Le burkini est au mieux un rite embarrassant et inadapté ne gênant que celles qui le portent, au pire une provocation communautariste, chiffon rouge sournois face auquel il serait absurde de foncer tête baissée. Alors qu'il existe une alternative aussi neutre que fonctionnelle qui pourrait mettre tout le monde d'accord...

Frédéric PIC
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Rien de tel qu'un rite, surtout qualifié de sacré, pour contraindre par la peur à l'allégeance au groupe et à la servitude volontaire (là n'est pas mon propos, mais les tests anti-covid en sont un excellent exemple) On peut donc comprendre que des femmes, formatées dès l'enfance à un statut d'objet privé du si naturel plaisir d'être soi-même - sinon de plaire - en viennent avec enthousiasme à s'invisibiliser (mais on se demande pourquoi, si la vue des femmes est si dangereuse, pourquoi ce ne sont pas les hommes – petits êtres fragiles – qui s'en protègeraient en portant lunettes opaques et canne blanche ?) Concernant le burkini, moulant on ne peut plus, s'il s'agit de passer inaperçue, c'est raté puisqu'évidemment on ne voit qu'elle : que la dame ne corresponde pas aux canons de la beauté du moment ou que sa silhouette évoque Marylin, elle est impudique aux yeux des censeurs. Certes elle aura servi de porte-drapeau rappelant que sa religion entend rester présente jusque dans l'espace public, mais elle y aura perdu son statut de citoyenne, s'excluant par là-même de la communauté républicaine. Piètre victoire.

Mais bast, ne donnons pas plus d'importance à ce fichu fichu, qui n'est en fait si l'on y réfléchit que très peu différent des combinaisons des surfeuses ou des adeptes de la plongée sous-marine, combinaisons qui ne suscitent les anathèmes d'aucune foule fanatisée là où elles abondent (les combinaisons, pas les foules). Il est simplement inadapté et un peu ridicule à nos yeux ? Eh bien enfonçons le clou : pour que les formes de la dame ne puissent en aucun cas s'avérer dangereusement suggestives, et donc impudiques, je ne vois qu'une alternative : le scaphandre. J'entends d'ici les récriminations des organisateurs, qui soulèveront de ridicules obstacles techniques qui ne sauraient être opposés au sacré. Je n'y vois en fait qu'un inconvénient, que les talibans ont parfaitement cerné et jugulé en imposant la burka : le scaphandre laisse voir l'élément le plus dangereux, le plus redoutablement déstabilisant de la femme : les yeux.

Comme quoi rien n'est parfait.

Frédéric PIC

PAU

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
La véritable histoire d’Omar Elkhouli, tué par la police à la frontière italienne
Cet Égyptien est mort mi-juin pendant une course-poursuite entre la police aux frontières et la camionnette où il se trouvait avec d’autres sans-papiers. Présenté comme un « migrant », il vivait en fait en France depuis 13 ans, et s’était rendu en Italie pour tenter d’obtenir une carte de séjour.
par Nejma Brahim
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant
Journal — Europe
L’Ukraine profite de la guerre pour accélérer les réformes ultralibérales
Quatre mois après le début de l’invasion, l’économie ukrainienne est en ruine. Ce qui n’empêche pas le gouvernement de procéder à une destruction méthodique du code du travail.
par Laurent Geslin
Journal
Comment combattre l’enracinement du Rassemblement national
Guillaume Ancelet et Marine Tondelier, candidats malheureux de l’union de la gauche dans des terres où l’extrême droite prospère, racontent leur expérience du terrain. Avec l’historien Roger Martelli, ils esquissent les conditions pour reconquérir l’électorat perdu par le camp de l’égalité. 
par Fabien Escalona et Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Faux aliments : en finir avec la fraude alimentaire
Nous mangeons toutes et tous du faux pour de vrai. En France, la fraude alimentaire est un tabou. Il y a de faux aliments comme il y a de fausses clopes. Ces faux aliments, issus de petits trafics ou de la grande criminalité organisée, pénètrent nos commerces, nos placards, nos estomacs dans l’opacité la plus totale.
par foodwatch
Billet de blog
Face aux risques, une histoire qui n'en finit pas ?
[Rediffusion] Les aliments se classent de plus en plus en termes binaires, les bons étant forcément bio, les autres appelés à montrer leur vraie composition. Ainsi est-on parvenu en quelques décennies à être les procureurs d’une nourriture industrielle qui prend sa racine dans la crise climatique actuelle.
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Grippe aviaire : les petits éleveurs contre l’État et les industriels
La grippe aviaire vient de provoquer une hécatombe chez les volailles et un désespoir terrible chez les petits éleveurs. Les exigences drastiques de l’État envers l’élevage de plein air sont injustifiées selon les éleveurs, qui accusent les industriels du secteur de chercher, avec la complicité des pouvoirs publics, à couler leurs fermes. Visite sur les terres menacées.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Cochon qui s’en dédit
Dans le cochon, tout est bon, même son intelligence, dixit des chercheurs qui ont fait jouer le suidé du joystick. Ses conditions violentes et concentrationnaires d’élevage sont d’autant plus intolérables et son bannissement de la loi sur le bien-être animal d’autant plus incompréhensible.
par Yves GUILLERAULT