complotisme, vous avez dit complotisme ?

De mes cheveux qui poussent plus vite que ceux de Darmanin à Big Pharma en passant par la morgue des riches, les attestations infantilisantes, l'hydroxychlorquine (HCQ) ou le vaccin, il semble que rien ne puisse être discuté sans risquer d'être taxé de complotisme. Ce fut le cas du film "Hold-up". Méritait-t-il cet ostracisme ? Parlons-en.

 

J'évoquais dès le 3 avril un effet sous-estimé du covid, la pousse irrépressibles des cheveux (chez ceux à qui il en reste) pour cause de déficit en figaros. Et j'attendais avec impatience de voir fleurir catogans et chignons sur les têtes de nos mâles ministres (nos compagnes ayant plus de facilités à en contenir les excès, voire à en profiter) Mais aucun des deux confinements n'a altéré les impeccables coiffures ni de Darmanin ni de B.Lemaire ni du président. Nulle mèche rebelle, pas la moindre rouflaquette, raies impeccables, pas un poil qui dépasse. J'en ai conclu qu'ils contournaient l'interdiction absolue faite à chacun de se faire coiffer. Suis-je pour autant complotiste ? Je n'en suis pas sûr.

 

Concernant « Hold-up », un consensus aussi touchant qu'immédiat s'est donc fait jour au sein d'un grand nombre de médias pour décider qu'il s'agissait d'un ramassis de propos complotistes qu'il fallait d'urgence cacher à la vue des enfants et des personnes sensibles. Auto-censure donc immédiate au sujet de laquelle en bon complotiste moi-même je me suis interrogé : sachant quels sont les quelques milliardaires qui contrôlent ces médias, n'auraient-ils pas quelque avantage à mettre cette vidéo sous le boisseau ? Et les citoyens seraient-ils à ce point obtus qu'ils ne puissent se faire leur propre opinion sur le sujet ? Interdire un document me paraît à priori suspect, et me donne plutôt envie d'en prendre connaissance.

 

Vidéo très (trop) longue et parfois quelque peu barbante, Hold-up dénonce en vrac les abus cyniques et conflits d'intérêts en tous genres qui règnent au sein des firmes pharmaceutiques, la gestion ubuesque de la crise du covid par le gouvernement, la stupidité infantilisante et liberticide de l'attestation de déplacement (quand décide-t-on de la boycotter?), l'escroquerie visant à déconsidérer un médicament parfaitement toléré, potentiellement efficace et bon marché au profit d'un supposé virulicide inefficace, dangereux et coûtant la peau des fesses sur la seule foi d'un faux grossier, l'article du Lancet du 21 mai. Au prétexte duquel toutes les expérimentations concernant l'HCQ on été stoppées, circulez il n'y a rien à voir, l'HCQ ne vaut rien. Complot, vraiment ?

Mais Hold-up par la voix de ses interviewés dit aussi des choses dérangeantes : que la médecine n'est pas une science exacte mais une approche holistique (parfaitement vrai), que la moitié des publications sont fausses (assez vrai aussi tant le nombre de publications et leur caractère « novateur » est le meilleur garant d'une carrière rapide. Tout n'est pas faux, bien entendu, et le noyau dur des connaissances s'enrichit chaque jour, mais entouré d'un halo de fausses vérités non contrôlées trop vite élaborées qui passent à la trappe aussi vite qu'elles sont apparues. Il suffit d'ouvrir une revue médicale d'il y a 10 ans pour vérifier l'adage le plus écrit dans ces revues : « hier on (les crétins) croyait que, aujourd'hui nous (les savants) savons que.. ») Sauf que les crétins et les savants sont souvent les mêmes.

 

On y voit aussi Mme Pinçon -Charlot évoquer la guerre que les riches partout mènent aux pauvres. Complotisme ? Regardez le monde, la misère, les inégalités, la faim et le mépris avec lequel les riches s'indignent du pognon de dingue que (leur) coûtent les pauvres, d'une situation en fait qu'ils ont eux-mêmes soigneusement, patiemment travaillé à créer. Tout est dit.

 

On y voit encore un certain Laurent Alexandre beugler sur une estrade en s'adressant à son auditoire qu'eux, les intellectuels, seraient bientôt avec l'aide de l'intelligence artificielle et de la 5G les maîtres du monde. C'est si gros que je pensais à une fiction, mais il semble bien qu'il s'agisse d'un exposé réel du 12.02.19. On comprend que les propriétaires de certains médias aient voulu occulter ces propos en taxant l'auteur de Hold-up de complotiste. Donc exit la séquence gênante, par contre Laurent Alexandre parade benoîtement comme commentateur sur une de ces chaines qui ont censuré Hold-up.

 

Un mot sur le vaccin. Parfait, bravo, applaudissons . Mais 1/ est-on sûr d'en avoir besoin dans 3 mois? 2/ si oui, sera-t-il bien toléré ? 3/ Se contentera-t-il de réduire (exactement comme l'HCQ, pas mieux) les formes graves de 20 à 5 % ou donnera-t-il une réelle immunité ? Et puis, a-t-on vraiment besoin de vacciner contre une maladie qui ne tue, même si c'est déjà trop, pas plus de 1% de ceux qui la contractent ? Ah, le prestige de la technique, que nous sommes forts et intelligents ! Et si en plus c'est cher, tant mieux. Hors de prix ? Parfait !

 

On voit par là que l'accusation de complotisme a tous les avantages : elle fait taire l'auteur, le dénigre et le marginalise en l'isolant de la communauté et en inondant les médias d'arguments d'autorité fabriqués, ou de simples affirmation péremptoires répétées jusqu'à plus soif.. Au point de pouvoir faire douter l'auteur jusqu'à finir par le convaincre, le culpabiliser, le réduire au silence.



Frédéric PIC

Pau

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.