fredericsabourin
Journaliste free lance - Enquêteur - Ecrivain - Photographe - Educateur aux médias pour la jeunesse (et même les + vieux)
Abonné·e de Mediapart

91 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 août 2019

Les Hirondelles de Kaboul feront le bel automne du cinéma francophone

Le 12e FFA (Festival du film francophone d'Angoulême), a livré son palmarès. Les Hirondelles de Kaboul, de Zabou Breitman et Éléa Gobbé-Mévellec remporte le Valois de diamant. Un festival unanimement salué, pour la qualité de sa programmation, la présence de stars sans les paillettes, au jury présidé cette année par l'actrice Jacqueline Bisset. Et un public cinéphile très largement au rendez-vous.

fredericsabourin
Journaliste free lance - Enquêteur - Ecrivain - Photographe - Educateur aux médias pour la jeunesse (et même les + vieux)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C’est  un film d’animation, coproduit par une société luxembourgeoise (1), qui décroche le précieux Valois de diamant du 12e Festival du film francophone d’Angoulême. Les Hirondelles de Kaboul (en salle le 4 septembre prochain, adapté du roman de Yasmina Khadra) de Zabou Breitman et l’illustratrice Éléa Gobbé-Mévellec raconte l’histoire d’un jeune couple afghan en 1998 dans Kaboul en ruine et occupé par les talibans, Mohsen et Zunaria, dont le destin va changer à la suite d’un geste insensé de Mohsen. Orientalisme et violence des évènements, douceur du trait et délicatesse de l’aquarelle en plein fondamentalisme religieux. Ce très réussi film d’animation obtient également le Valois de la musique (signé Alexis Rault). A voir vite !

C’est Papicha, de Mounia Meddour qui remporte le plus de prix : Valois du public ; Valois de l’actrice pour Lyna Khoudri ; et Valois du scénario. Papicha raconte l’histoire de Nedjma, une de ces « papichas » (les jolies jeunes filles algéroises), au début des années 90. A 18 ans, étudiante habitant une cité d’Alger, elle rêve de devenir styliste. Elle dessine des vêtements en cachette, et sort la nuit dans une boîte à la mode où elle vent ses créations clandestinement. Ce qui n’est guère du goût des hommes dans un pays à la situation politique et sociale en permanente dégradation. Nedjma décide de se battre et même d’organiser un défilé de mode, bravant ainsi tous les interdits. Sortie le 9 octobre.

Nina Meurisse dans "Camille" © - Pyramide films -

Lyna Khoudri partage le Valois de l’actrice avec Nina Meurisse dans Camille, film sur la trop courte vie de Camille Lepage, jeune photoreporter assassinée en Centrafrique en mai 2014. Un très beau film de Boris Lojkine qui sortira le 16 octobre prochain.

Le Valois de l’acteur revient – comment pouvait-on en douter ? – à Anthony Bajon pour son rôle du fils de l’agriculteur Pierre (Guillaume Canet) dans Au nom de la terre, d’Édouard Bergeon tiré d’une histoire vraie. Celle de son propre père qui s’épuisa à la tâche jusqu’à en mourir. Un film dur, âpre, qui n’est pas sans rappeler Petit paysan d’Hubert Charuel avec Swan Arlaud qui avait obtenu le Valois de diamant et le Valois de l’acteur en 2017. En salle le 25 septembre.

Le Valois René-Laloux, qui récompense le meilleur court-métrage d’animation est décerné à Claudius Gentinetta pour Selfies.

Le Valois de la mise en scène est décerné à Tu mérites un amour de Hafsia Herzi (11 septembre dans les salles).

Enfin, le Valois des étudiants francophones est remis à Adam de Maryma Touzani (sortie 1er trimestre 2020).

 (1) Le Luxembourg et son cinéma était cette année l'invité du 12e FFA. Le Grand-Duc et la Grande-Duchesse du Luxembourg étaient présents tout le week-end et lors de la cérémonie de remise des Valois au théâtre d'Angoulême dimanche 25 août.

F.S.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Des traitements à prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss