A Toulouse, après plusieurs projets culturels, c’est La Chapelle qui serait ménacée

Les mauvaise nouvelles s’accumulent dans le milieu culturel et artistique. Après l’abandon de la Cité de la danse la semaine dernière, c’est La Chapelle qui lance une pétition pour sauver son lieu, de mauvais échos provenant de la nouvelle équipe municipale (lire ici les chroniques).

Les mauvaise nouvelles s’accumulent dans le milieu culturel et artistique. Après l’abandon de la Cité de la danse la semaine dernière, c’est La Chapelle qui lance une pétition pour sauver son lieu, de mauvais échos provenant de la nouvelle équipe municipale (lire ici les chroniques). La Chapelle, au 36 rue Danielle Casanova à Toulouse, est un lieu d’expérimentation sociale, politique et culturelle, occupé et animé depuis plus de 20 ans par l’association l’Atelier Idéal.

Par Philippe Gagnebet sur www.frituremag.info

Ce projet, totalement bénévole et autofinancé, favorise au quotidien l’émergence de dynamiques multiples d’ordre culturel, social et associatif.Conférences, débats, festivals, assemblées générales, soirées de soutien, résidences artistiques, spectacles ou marathons littéraires, La Chapelle accueille des centaines d’associations, de compagnies et de collectifs pour des projets temporaires ou réguliers.La Chapelle est un lieu créateur de lien social par les évènements dédiés ou accessibles à des publics minoritaires (sans abris, malentendants, communautés diverses, …).Le lieu est entretenu et sécurisé grâce à des travaux importants menés aux frais de l’association et avec l’énergie bénévole de ses membres.Ancrée à Toulouse, la Chapelle est devenue au fil des années un lieu de référence du tissu local culturel, associatif et citoyen que les Toulousains n’imaginent pas voir disparaître.

En 2009, la Mairie de Toulouse a racheté la Chapelle afin de « protéger ce lieu » et « les activités qui s’y déroulent ». Depuis cette date, l’Atelier Idéal réclame, dans les faits, la pérennisation du lieu et le maintien de l’autonomie de son projet associatif au travers de la signature d’un bail emphytéotique.

Je demande à la Mairie de Toulouse, et à l’ensemble des acteurs capables d’intercéder en ce sens, de légaliser La Chapelle et son projet, mené par l’association l’Atelier Idéal.

SIGNEZ LA PÉTITION !

https://www.change.org/p/monsieur-l...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.