Mort d'un festival

 Par le Neuf9 festival et Samuel Mathieu sur www.frituremag.infoLe Neuf9 festival a été balayé d’un coup de téléphone ce 17 avril 2014. Le festival Neuf9 âgé de cinq ans, a purement et simplement été annulé par la nouvelle équipe municipale de la ville d’Auterive (31).

 Par le Neuf9 festival et Samuel Mathieu sur www.frituremag.info

Le Neuf9 festival a été balayé d’un coup de téléphone ce 17 avril 2014. Le festival Neuf9 âgé de cinq ans, a purement et simplement été annulé par la nouvelle équipe municipale de la ville d’Auterive (31). Cette information a été transmise par téléphone après un refus catégorique de recevoir les organisateurs, et ce, sans aucune négociation, sans la prise en compte par l’adjoint à la culture François Fregonas, des bilans effectifs du festival, donnés par la compagnie.

Ce temps fort annuel impulsé et initié par le chorégraphe Samuel Mathieu dans le cadre d’une résidence longue, s’est vite transformé en un festival principalement de danse contemporaine à l’avenir très prometteur. En effet, depuis cinq ans, l’ensemble des collectivités (DRAC Midi-Pyrénées, Région Midi-Pyrénées, Pays Sud Toulousain) ont salué et soutenu fortement au travers de la compagnie l’initiative ambitieuse du chorégraphe toulousain et de son équipe.

C’est plus de 30 compagnies et une centaine d’artistes qui ont été accueillis et programmés sur les trois dernières éditions. Le dernier bilan faisait état d’une hausse du nombre de spectateurs allant de 600 personnes en trois jours en 2012 à plus de 2 000 en 7 jours au mois de novembre dernier. C’est aussi la venue d’une trentaine de professionnels régionaux, nationaux et internationaux, dont 17 théâtres et structures de diffusion. Le Neuf9 festival s’inscrit actuellement dans deux réseaux de diffusion dont un à l’échelle européenne, qui ont pour objectif principal de faciliter la circulation des œuvres et des artistes.

La fréquentation de ce festival est le résultat en partie, d’actions menées et organisées par la compagnie auprès de la population, dans le cadre de la résidence "Une Ville en mouvement" engagée en 2009. Ce sont entre 600 et 1 000 enfants qui sont touchés chaque année par une présence d’artistes au sein des écoles en lien avec les dispositifs de l’inspection académique. Une action qui a été renforcée par le festival et la compagnie grâce à une programmation jeune public (5 représentations) lors de la dernière édition. C’est aussi et surtout l’ensemble de la population d’Auterive et de ses alentours qui s’est fortement mobilisée lors de la dernière édition, relayée à la fois par les actions menées mais aussi par les initiatives de chacun.

Le festival emploie chaque année six personnes pour son fonctionnement en amont et pendant le festival, et compte une équipe de bénévoles, fidèles et présents. Il faut savoir aussi que la participation financière de la compagnie pour cet évènement représente les deux tiers du budget global du festival. De plus, l’impact économique de cet évènement sur l’économie locale à cette période de l’année est loin d’être négligeable.

Le Neuf9 festival se trouve aujourd’hui sans lieu pour diffuser ses spectacles. La résidence longue de la compagnie dans la commune d’Auterive prend fin dans un délai de trois mois comme l’a spécifié par téléphone l’adjoint à la culture monsieur François Fregonas.

A la manière d’annoncer cette décision nous comprenons le désintérêt du travail mené par la compagnie. Nous constatons malheureusement les conséquences déplorables d’une telle décision. Ce sont à la fois les enfants, les amateurs, l’ensemble de la population d’Auterive mais aussi le public toulousain de plus en plus curieux de cet événement, qui sont ici sanctionnés. Ce sont aussi les commerçants du centre ville, les gites, les hôtels, dont les gérants ont bien compris depuis deux ans l’intérêt d’un tel évènement à cette période creuse de l’année. C’est malheureusement, la perte d’un partenaire important pour le Pays Sud Toulousain, en effet le festival moteur dans son domaine, devait participer au nouveau projet culturel de territoire en cours d’élaboration.

Nous tenons à remercier l’ensemble des artistes et amis qui ont participé de près ou de loin à ce festival, l’ensemble des bénévoles et nos partenaires fidèles. Nous sommes aujourd’hui désolés de ne pouvoir honorer la sixième édition de ce festival n’ayant aucune solution de repli. Nous nous en excusons auprès des artistes invités cette année, et regrettons que cet événement se termine ainsi, alors qu’il devenait un lieu à part entière de diffusion pour la Danse.

Samuel Mathieu, directeur Artistique
L’équipe du Neuf9 et de la Compagnie
Site du Neuf9 Festival : www.neuf9.eu
Site de la compagnie Samuel Mathieu : www.ciesamuelmathieu.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.