Front de Mères
Syndicat de parents
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 avr. 2021

Le Front de mères organise un Front de mai

Le Front de mai c'est un mois dédié aux mères et à leurs enfants, pendant lequel nous allons organiser des ateliers, conférences, rassemblements, piques-niques autour des enjeux liés à la protection des enfants contre toutes les violences et injustices qu'ils/elles subissent, racisme à l'école, pédocriminalité, violences policières, violences interquartiers, risques industriels et pollutions, etc.

Front de Mères
Syndicat de parents
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pendant tout le mois de mai, nous allons expérimenter la rupture avec la figure de la mère-tampon à laquelle nous sommes renvoyées : hors de question de déléguer l'éducation, la transmission et la protection de nos enfants à des pouvoirs publics qui pratiquent la discrimination entre les enfants, et (re)produisent ainsi des inégalités sociales massives.

Pendant tout le mois de mai, nous allons être des dragons, déterminées et pleines d'espoir, prêtes à mener ensemble tous les combats, par amour pour nos enfants.

Concrètement, du 1er au 31 mai, nous allons organiser partout en France et ailleurs en Europe, à Bagnolet, Montreuil, Bordeaux, Marseille, Bruxelles, Rennes, Ivry, La Courneuve, Rome, etc des ateliers sur l'allaitement, de grands piques-niques végétariens devant les mairies, des projections-débats sur les risques industriels, des ateliers sur les violences sexuelles, des conférence sur les violences interquartiers, des rassemblements contre les violences policières, etc

Le #FrontDeMai ce sera aussi sur les réseaux sociaux, sur Instagram en particulier, nous nous retrouverons autour des #MercredisDuFrontDeMai : chaque mercredi du mois de mai (les 5, 12, 19 et 26 mai), nous consacrerons un moment dédié autour d'une activité avec les enfants : faire un portrait de maman/de dragon, leur raconter une histoires fabuleuse, parler de généalogie et d'héritages (d'où l'on vient), et finir par un pique nique végétarien dans le parc ou sur le balcon. A cette occasion, pour chaque mercredi, on publiera sur les réseaux sociaux toutes les photos, les récits, etc de cette activité.

Pendant tout le mois de mai, nous serons partout avec nos enfants et nous y serons debout.

Le Front de mères est un syndicat de parents regroupant plusieurs collectifs locaux qui mènent un projet écologiste, féministe et antiraciste pour lutter contre les violences, les discriminations et les injustices que subissent les enfants. L'ambition du Front de mères est d'élargir le champ des possibles des enfants, faire qu'ils et elles puissent vivre dans un monde plus juste, plus égalitaire et plus respirable.

Contact presse et demande d'infos: front2meres@gmail.com

Vidéo de lancement du Front de mai:

Le Front de mères organise un Front de mai! © Front De Mères

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz
Billet de blog
Racisme systémique
Parler de « racisme systémique » c’est reconnaître que le racisme n’est pas uniquement le fait d’actes individuels, pris isolément. Non seulement le racisme n’est pas un fait exceptionnel mais quotidien, ordinaire : systématique, donc. Une définition proposée par Nadia Yala Kisukidi.
par Abécédaire des savoirs critiques
Billet de blog
La condition raciale made in USA
William Edward Burghardt Du Bois, alias WEB Du Bois, demeure soixante ans après sa mort l’une des figures afro-américaines majeures du combat pour l’émancipation. Magali Bessone et Matthieu Renault nous le font mieux connaître avec leur livre « WEB du Bois. Double conscience et condition raciale » aux Editions Amsterdam.
par Christophe PATILLON
Billet de blog
Pap Ndiaye : la nouvelle histoire des migrations
En décembre dernier, en direct de Pessac, Pap Ndiaye a évoqué de façon magistrale la nouvelle histoire des migrations, estimant que la France n’est pas un bloc, mais faite de « variations ». On se grandit en les prenant en compte, disait-il, contrairement au projet des « marchands de haine ».
par YVES FAUCOUP