Les interviewers à la peine...

Il y a une dégradation impressionnante de la qualité de l'analyse critique pratiquée, lorsque cela est le cas, devenu rarissime, en interview, surtout politique. Même les initiatives médias tel que Médiapart se délitent dans cet exercice, et rejoignent le monde de la vacuité journalistique et politique.

Les journalistes de Mediapart ont perdu de leur superbe dans les confrontations et le questionnement des personnalités politiques, ce dernier exemple pour l'émission de Médiapart avec M. Macron, candidat et futur président d'un pays et d'une république important : aucune question relative à sa perception et conception de la démocratie, de la structure de l'organisation politique et sociale en France, et de la justice, bref, comme d'hab, les grands principe d'une socièté sont oubliés, mais alors complètement tant sur le fond que le détail qui sont les fondements d'un débat intéressant. Cela aurait du être tout l'inverse pour questionner un prétendant à une présidence de pays !
Mais c'est vrai, (presque) personne ne le fait, (presque) nul part, (presque) personne n'y pense... C'est une fois de plus la caractéristique principal du fond et de la forme d'une campagne électorale en France.
Mais c'est vrai aussi, c'est (presque) le cas partout dans le monde.

Donc tout est normal...

Ha ben non, tout le monde n'arrête pas de dire que tout n'est pas bien, tout n'est pas normal justement :
pas normal que le Front National soit présent au deuxième tour (mais un Macron fou de joie !),
pas normal que des candidats en examen soit candidats justement,
pas normal que l'immense majorité des gens indiquent qu'ils ne peuvent pas voter ce qu'ils pensent,
pas normal qu'un président soit élu avec moins de 15% des gens qui expriment ce choix et 85% qui n'en veulent pas,
pas normal qu'il y ait toujours plus d'abstention que de n'importe quelle autre expression, et qu'on ne tienne jamais compte (d'où ça sort ?) des votes blancs et nuls alors que se sont des votes exprimés,
pas normal que la quasi-totalité des analyses post élection soient une litanie de critiques sur l'avant, le pendant et l'après élection sans remettre enfin en cause ce mode de scrutin absolument inique qu'est l'uninominal à deux tours,
pas normal qu'il y ait une "représentation" non représentative des idéologies et courant de pensées politiques en France, pas normal que la socièté civil n'est pas de représentant,
pas normal d'avoir encore un président monarque dans un pays moderne, pas normal d'être dans une république qui date de 1958 (!!)
pas normal que les médias et les journalistes qui les font soient devenu ineptes en masse (cela devient nouveau en proportion),
etc.

Qui traite du fond et du sens de ces sujets dénoncés partout et par tous dans une plétore d'articles de médias ? Qui interpelle les responsables et candidats politiques, les experts et chercheurs sur ces sujets ? Qui publie sur le fond de ces sujets ?

Dans le contenu de l'émission avec M. Macron comme invité, dommage, à la fréquence prés, on aurait pu entendre la complaisance banal et académique d'un Cohen (le technico-commercial...) face à la langue de bois, face à la vacuité désormais accepté même par Médiapart de l'investigation en direct (pas de l'investigation journalistique original et plutôt de qualité qui fait que je reste adhérent à Médiapart).

Mais les effets de "l'entre-soi", de la standardisation auto-suffisante des interviewer fait peine, surtout ici, car le résultat est beaucoup de bruit pour quasi rien, peu de sens, des contradictions qui passent sans coup férir, des platitudes et autres dialèles sans fond d'apagogie même pas compliquée... Une remédiation est nécessaire pour tous, et d'abord les journalistes, remédiation d'analyse (critique) des pratiques journalistique et interviews, mais aussi des débats, et aussi une démarche de remise en cause et à niveau sur l'analyse critique des invités et de leurs propos, car le niveau a dangereusement baissé...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.