Nous continuons d'"élire" Napoléon X...

Nous utilisons depuis bien trop longtemps un scrutin anti-démocratique, il faut en changer. Le scrutin actuel est celui qui a servi à plébisciter Napoléon III, il est simplement mauvais. Il y a un scrutin bien meilleur pour remplacer l'actuel, le vote de valeur (idem jugement majoritaire).

Nous utilisons depuis bien trop longtemps un scrutin anti-démocratique qui porte au pouvoir un candidat n'ayant pas une majorité d'opinion favorable à sa désignation. Le mot "majoritaire" est depuis bien longtemps galvaudé, au sens comptable évidemment, au sens démocratique depuis toujours.  Pire, il impose une personne qui, en plus, génère toujours un rejet de la part d'une grande partie des électeurs dont on retient le vote. Car hors l'expression d'un nom, seul, point de salut ; un nom contre tous les autres, contre un autre, et toujours pour la grande majorité des électeurs contre son propre avis, aussi différent soit-il d'un électeur à l'autre.

Le grand gagnant de chaque élection est toujours celui qui ne peut donner son opinion car :

  • il n'est pas possible de voter sincèrement, on ne peut que soutenir un seul nom et rejeter les autres,
  • on est incité au vote dit "utile", mais utile à on ne sait pas trop quoi...
  • ...car le candidat souhaité n'est ni élu au premier tour ni même présent au deuxième tour,
  • on se sent soumis au sondage, et pas à ses opinions
  • on arrive à éliminer au premier tour un candidat qui serait élu contre n'importe quel autre au second tour !
  • on peut se retrouver avec un candidat élu avec moins de 20% d"opinion favorable au premier tour et une proportion bien plus importante de rejet par les autres.
  • toute autre "opinion" qui ne peut s'exprimer par un bulletin avec un seul nom dessus est impossible : pas de reconnaissance des votes blancs, des abstentions, des nuls...

Il existe depuis bien longtemps des scrutins aux qualité incommensurablement meilleure que le scrutin uninominal, il s'agit des scrutins par notation,  précisément par valeur, avec lesquels on peut exprimer toutes les opinions, depuis le vote militant au rejet le plus total, et surtout en passant par un grand nombre de nuance possible applicable à chaque candidat. On ne demande plus à l'électeur « quel est votre candidat préféré ? », mais « quelle est votre opinion sur chacun des candidats ? ».

sequence-bulletin-lent

C'est pourquoi il est temps et sain de changer rapidement de système de vote, en prenant le temps de s'informer ; http://votedevaleur.org par exemple.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.