Israël : une loi va interdire de filmer les soldats de son armée d'occupation

Israël est devenu un pays dans lequel les actes de ses forces de sécurité, qui seraient scrutés et punis sévèrement dans la plupart des pays démocratiques, sont systématiquement passés sous silence. Le gouvernement israélien valide un projet de loi prévoyant jusqu’à dix ans de prison pour toute personne photographiant ou filmant des soldats israéliens.

© palestino.fr

(pour activer le son, cliquer sur le petit haut-parleur en bas à droite de l'image)

Sources : Palestino.fr, Pour la PalestineRFI20minutes, Le Figaro, i24news, Time of Israel, etc.

La réponse du journaliste israélien Gideon Levy : « Nous n’arrêterons pas de filmer, nous n’arrêterons pas d’écrire »

Question (au nom du droit de savoir) : la rédaction de Mediapart va-t-elle afficher publiquement sa solidarité avec ses collègues israélien.ne.s, palestinien.ne.s, etc., dépossédé.e.s par Netanyahu du droit (et devoir) d'informer ?

En "Une" par exemple, avec question adressée à Macron : condamnation de la France, ou satisfecit ?

« Briser le mensonge du silence n’est pas une abstraction ésotérique mais une responsabilité urgente qui incombe à ceux qui ont le privilège d’avoir une tribune. » (John Pilger)

Palestine is Still the Issue - John Pilger © Real World News

Palestine Is Still The Issue, documentaire (52 mn) de John Pilger, 2002

Sous-titrage en français disponible : cliquer sur "Paramètres", "Sous-titres", "Anglais généré automatiquement", puis "Traduction automatique", "Français".

John Pilger : journaliste, reporter de guerre et documentariste australien récompensé par de nombreux prix (CV ici), et militant pour la paix dans la justice.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.