Gabas
Abonné·e de Mediapart

753 Billets

1 Éditions

Billet de blog 10 juin 2018

Lettre de Sonia Fayman à l'attention de Guillaume Erner (France Culture)

Gabas
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Lettre publiée par Agence Media-Palestine et UJFP.

Le 6-06-2018

Monsieur Guillaume Erner,

J’écoute vos matins tous les jours entre 6h30 et 7h30 et j’en apprécie généralement le niveau d’information et d’analyse. Mais ce matin, je ne peux m’empêcher de vous dire ma déception profonde à l’écoute du billet sur le boycott à la fin du bulletin sur les échanges Netanyahou/Macron. Il serait risible s’il n’était scandaleux de mésinformation et de parti pris.

Vous annoncez la « Saison France Israël » et ses nombreuses manifestations prévues, sans dire que se déroule également en France « Le Temps de la Palestine » précisément en réponse à cette entreprise de blanchiment de la colonisation et de la guerre permanente menée par Israël contre les Palestiniens.

Vous mentionnez, comme si c’était une nouveauté, des actions de dénonciation de la vente de produits israéliens par des supermarchés à Drancy et ailleurs, alors que cette pratique dure depuis des années, comme cela a été pratiqué contre l’Afrique du Sud de l’apartheid. Et vous osez qualifier ces actions d’antisémites à l’appui de communiqués du CRIF voulant faire interdire le boycott contre Israël.

Cette faiblesse politico-théorique n’est pas pour vous honorer. En effet, critiquer la politique d’un État (voyou) n’a rien à voir avec du racisme et l’antisémitisme est un racisme, rien d’autre. Je vous invite à vous documenter à ce sujet en lisant notamment l’ouvrage de l’Union Juive Française pour la Paix « Une parole juive contre le racisme ».

Le mouvement BDS, Boycott, Désinvestissement, Sanctions, a été lancé en 2005 par de nombreuses organisations de la société civile palestinienne et repris depuis, partout dans le monde, avec un certain nombre de succès en matière d’annulation de vente de produits israéliens dans certaines enseignes, d’annulation de tournées d’artistes en Israël dont l’une des dernières et plus retentissantes est celle de Natalie Portman, et de désinvestissement de banques, de fonds de pension, de fonds universitaires, d’entreprises et de laboratoires de recherche. Ne manquent que les sanctions, tant attendues de la part d’États qui, au contraire, se plient devant Israël et, comme la France, poursuivent leurs accords de coopération et leur commerce des armes. Pas plus tard qu’hier les deux présidents ont réaffirmé la poursuite de leur coopération sécuritaire.

Le boycott est un droit, c’est une pratique citoyenne de la société civile et il est pour le moins désolant qu’une radio intelligente comme France Culture traite la question de manière aussi superficielle et tendancieuse.

Vous invitez de nombreux intellectuels et militants politiques et syndicaux.
Prenez la peine d’inviter un-e des responsables de BDS France afin que vos auditeurs puissent comprendre le sens de ce combat autrement que par des propos tristement inféodés au CRIF qui ne fait que répercuter en France la peur du gouvernement israélien devant le succès croissant de l’indignation contre sa politique.

Sincèrement
Sonia Fayman, sociologue

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Défense
Néonazis dans l’armée : l’insupportable laisser-faire du ministère
Un militaire néonazi, dont le cas avait été évoqué il y a huit mois par Mediapart, a été interpellé en novembre par des douaniers. L’armée, elle, ne l’avait sanctionné que de vingt jours d’arrêts. Ce cas pose une nouvelle fois la question de la grande tolérance de l’institution vis-à-vis de militaires fascinés par le Troisième Reich. D'autant que Mediapart a encore découvert de nouveaux cas.
par Sébastien Bourdon et Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Union des gauches : Hidalgo et Montebourg tentent de rebattre les cartes
La candidate du PS et le candidat de la Remontada à la présidentielle ont appelé, dans la journée, à une candidature commune à gauche, en offrant de se retirer. Les pressions en faveur de l’union ainsi que les mauvais sondages expliquent aussi ce retournement. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Droite
À droite, mais à quel point ? Valérie Pécresse sommée de placer le curseur
La candidate LR à l’élection présidentielle est confrontée à une double injonction : retenir les électeurs d’Éric Ciotti, tentés par un basculement à l’extrême droite, sans rebuter pour de bon la droite « modérée » qu’embrasse Emmanuel Macron. Le premier défi de sa campagne. Et le principal ?
par Ilyes Ramdani
Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran