Ahmad Abu Abid

CET ENFANT PALESTINIEN menaçait-il la sécurité d'Israël ?? IL VIENT D'être tué par la soldatesque de Netanu-yahu !!!! Ahmed Abu Abed n'avait que 4 ans...

gaza-enfant-4-ans-ahmad-abid-1f739
Le ministère palestinien de la santé à Gaza a annoncé mardi le décès du petit Ahmad Abid, grièvement blessé vendredi par les tirs de l’armée israélienne.

ahmedabuabed

Agé de 4 ans et 8 mois, l’enfant de Khan Younès devient le plus jeune des martyrs; palestiniens depuis le début des manifestations pour le droit au retour des réfugiés au mois de mars dernier. Il était originaire de la ville de Khan Younès.

Pas moins de 180 manifestants désarmés ont été assassinés par l’armée israélienne dans la bande de Gaza depuis le mois de mars, tandis que près de 6.000 autres étaient blessés par tirs à balles réelles.

CAPJPO-EuroPalestine

Netanyahu : le "cher Bibi" de Macron.

Sa soldatesque : cette armée d'occupation dont Macron, ses politiciens et ses médias aux ordre disent qu'elle serait « l'armée la plus morale du monde ».


Quand on voit comment la soldatesque policière de Macron traite nos enfants, je me dis ceci : si le régime Macron a moins de sang sur les mains que son "cher Bibi", ce n'est pas parce qu'il est plus gentil.

C'est juste parce que le président des riches et ses riches parrains pensent toujours pouvoir maintenir la botte sur le peuple français sans en arriver à des extrémités qui déclencheraient l'indignation du monde entier...

Le monde entier, sauf les Bolsorano, Duterte, Kim Jung-Un, Kurz, Orbán, Netanyahu, le Pen, Porochenko, Rasmussen-Dahl, Salvini, Wauquiez, Trump, etc.

Tout porte à croire que si le mouvement social des Gilets Jaunes ne faiblit pas, le régime bonapartiste est prêt à aller jusqu'au massacre...

Pour éviter la plongée dans le fascisme à la sauce CAC40, il convient que le peuple français, classe ouvrière, petits agriculteurs, artisans et commerçants réunis, se regroupe pour virer Macron et son régime pré-fasciste. Toutes les organisations de la classe ouvrière devraient ce concentrer sur cet objectif, il en va de la survie de la démocratie en France. De plus, cette mesure de salubrité publique affaiblira le camp de l'Internationale néo-fasciste, et tous les peuples du monde nous en seront gré.

Leur guerre, nos morts...

Tous les peuples, dont le peuple israélo-palestinien, Juifs et Arabes ensemble pour la Paix dans la Justice.

"Etat Commun", sionisme et privilège racial : entretien avec Eyal Sivan © Etat dException

Le message d'Ânat Morad : Shalom Children... Shalom !

Amal Murkus sings "On this Earth" by Mahmoud Darwish, with paintings of Ismail Shammout © EITAN Meir ALTMAN

We have on this earth what makes life worth living, The aroma of bread at dawn, A woman’s opinion of men, The works of Aeschylus, The beginnings of love Grass on a stone, Mothers who live on a flute’s sigh, And the invaders’ fear of memories.

We have on this earth what makes life worth living, The waning days of dawn, A woman leaving forty in full blossom, The hour of sunlight in prison, A cloud resembling a pack of creatures, The applause of a people for those who face their end with a smile, And the tyrants’ fear of songs.

We have on this earth what makes life worth living, On this earth, the lady of earth, The mother of all beginnings, The mother of all endings, She was called Palestine, She came to be called Palestine, O lady, because you are my lady, I am worthy of life.

- Mahmoud Darwish
(Translated by Ashraf Osman)

Nous avons sur cette terre ce qui fait que la vie vaut la peine d'être vécue, L'arôme du pain à l'aube, L'opinion des femmes sur les hommes, Les œuvres d'Eschyle, Les débuts de l'amour L'herbe sur une pierre, Les mères qui vivent sur un soupir de flûte, Et la peur des envahisseurs de souvenirs.

Nous avons sur cette terre ce qui fait que la vie vaut la peine d'être vécue, Les jours déclinants de l'aube, Une femme laissant ses quarante ans en pleine floraison, L'heure du soleil en prison, Un nuage qui ressemble à un groupe de créatures, Les applaudissements d'un peuple pour ceux qui font face à leur fin avec un sourire, Et la peur des tyrans pour les chansons.

Nous avons sur cette terre ce qui fait que la vie vaut la peine d'être vécue, Sur cette terre, la dame de la terre, la mère de tous les commencements, la mère de toutes les fins, Elle s'appelait Palestine, Elle est venue pour s'appeler Palestine, ô dame, parce que tu es ma dame, je suis digne de vie.

(Traduit par DeepL-Translator)

שָׁלוֹם Shalom Salam سلام

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.