Palestine - Libérez Zakaria Zubeidi !

Aux premières heures de la journée du mercredi 27 février, les forces d’occupation israéliennes ont arrêté Zakaria Zubeidi, l’un des fondateurs du Freedom Theatre et l’un des élèves du Théâtre des Pierres qui fut détruit lors de la deuxième intifada.

http://www.ujfp.org/spip.php?article6979

Zakaria a cofondé le Freedom Theatre avec Juliano Mer-Khamis, qui fut assassiné devant le théâtre le 4 avril 2011. Zakaria n’a cessé de soutenir le théâtre pendant plus d’une décennie après sa création en 2006, tout en étant un dirigeant et pionnier de la résistance culturelle.

zakariazubeidi

Zakaria a toujours conservé la passion qui le pousse à améliorer sa vie et la vie de ceux qui l’entourent. En 2007, il a bénéficié d’une amnistie à la suite d’une transaction entre l’Autorité palestinienne et le Premier Ministre israélien. Dans la période récente, il préparait un MA en Études arabes contemporaines à l’université de Bir Zeit, et il exerce les fonctions de directeur général de la Commission des Affaires relatives aux détenus et ex-détenus au sein du gouvernement de l’Autorité palestinienne. 

Il a été appréhendé en pleine nuit dans son appartement de Ramallah, et cette arrestation est un coup très dur pour sa famille, pour ses amis et pour le Freedom Theatre.

 Les amis du Théâtre de La Liberté de Jénine - Communiqué

http://www.thefreedomtheatre.org/news/press-release-arrest-of-zakaria-zubeidi/

En français

27 février08:30

« Les forces israéliennes ont arrêté Zakaria Zubeidi, avocat de la résistance culturelle palestinienne et l'un des trois fondateurs du Freedom Theatre, tôt le matin du 27 février. Il est actuellement emprisonné dans un centre d'interrogatoire à Jérusalem-Est. Les autorités israéliennes n'ont déposé aucune plainte formelle à ce jour. C'est la deuxième fois que les autorités israéliennes violent leur accord d'amnistie de 2008 avec Zakaria.

Une semaine après son arrestation, les forces israéliennes ont envahi et saccagé le domicile de Zakaria à Jénine le mardi 5 mars, terrorisant son épouse Alaa et leurs trois enfants.

Ces raids ont eu lieu dans la zone A, qui est sous contrôle de l’Autorité palestinienne par les Accords d’Oslo. En dépit de cet accord, les forces israéliennes envahissent régulièrement cette zone et procèdent à des perquisitions et à des arrestations sans mandat.

Jusqu'au moment de son arrestation, Zakaria - qui a étudié en études arabes contemporaines à l'université de Birzeit et est directeur général de la Commission des affaires des détenus et des anciens détenus du gouvernement de l'Autorité palestinienne - avait accordé des interviews à des journalistes israéliens et était passé sans incident entre ses deux résidences à Ramallah et à Jénine. Il défend depuis longtemps la résistance culturelle à l’occupation et son frère, Abdulrahman Zubeidi, siège au conseil d’administration du Freedom Theatre. »


The Freedom Theatre

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.