Essonne - Guerre d’usure contre l’hôpital public

Macron nous fait la guerre, et sa police aussi… La casse de l'hôpital public est En Marche, régime bonapartiste et ses 'collectivités territoriales' main dans la main : "Grand Paris", "modernisation", bla bla bla... Résistance !

Macron et son monde, dont hauts-fonctionnaires de l’ARS et du 14 avenue Duquesnes (Paris-7), la guerre permanente du CAC40 contre l’hôpital public vient de loin, en l’IdF ‘périphérique’ comme partout ailleurs en France… Et dans le monde du ‘Globalized Capitalism’.

OCDE - La Faisabilité politique de l'ajustement, par christian Morrisson, Cahier de politique économique n° 13, 1996

Mise en oeuvre… Essonne (91), il y a douze ansHôpital de Juvisy - Chronique d'une fermeture annoncée (Ségolène Royal)

2017

La construction d'un centre hospitalier à Saclay entraînera la fermeture d'hôpitaux de proximité (France 3 Paris-Idf)

Manifestation à Longjumeau contre la fermeture des hôpitaux du samedi 10 février (Gen’s)

2018

FERMETURE D’HÔPITAUX EN ESSONNE • VERS LA FIN DU SERVICE PUBLIC ? (Le petit ZPL)

https://www.youtube.com/watch?v=m4zYmNiz_KI

https://www.youtube.com/watch?v=qs-7Ac2lpkM

Sous prétexte d’innovation... Le "Grand Paris" ou le pactole pour les bétonneurs (Le Diplo)

➤ Janvier - Motion contre la fermeture des hôpitaux publics de proximité (Communauté de Communes du pays de Limours)

➤ Février - Essonne : ils manifestent à Longjumeau contre la fermeture de trois hôpitaux (Anti-K)

➤ Mars - Maintenir l’hôpital de Juvisy (AJUV, Association « Juvisy, Unis pour la Ville »)

➤ Juin - L’hôpital de Juvisy : la fermeture repoussée (AJUV)

Pourquoi la Ville ne fait-elle rien contre la fermeture de l’hôpital ?

POUR LA DÉFENSE DE L’HÔPITAL PUBLIC ET DE SES PERSONNELS, POUR LE DROIT DE TOUS À LA SANTÉ, RASSEMBLEMENT, MARDI 16 JUIN, DEVANT L’HÔPITAL DE LONGJUMEAU (Morsang, Citoyenneté-Solidarité)

2019

➤ Avril - Annonces d'Emmanuel Macron : les hôpitaux du nord-Essonne vont-ils fermer ? (France Bleu)

     En Essonne, la fermeture programmée de trois hôpitaux crée des remous (ActuSoins)

➤ Mai - La fermeture programmée de l’hôpital de Longjumeau continue de faire débat (Le Parisien)

     Nouvelle mobilisation contre la fermeture des hôpitaux de Longjumeau, Orsay et Juvisy-sur-Orge (Le Parisien)

➤ Juin -  L’hôpital de Juvisy : la fermeture repoussée (AJUV)

➤ Septembre -  L'HÔPITAL GILLES-DE-CORBEIL RETENU POUR L'APPEL À PROJET « INVENTONS LA MÉTROPOLE 2 » (Grand Paris Sud)… Bla, bla, bla

➤ Décembre -  Nord Essones : Non à la fermeture des HÔPITAUX DE JUVISY, LONGJUMEAUX, ORSAY (Coordination Défense Santé) Pétition

2020 : LA GUERRE DE MACRON ET SON MONDE

➤ Janvier -  L’hôpital qui cache le désert - Dossier Plateau de Saclay #4 (Paris-Luttes Info) | L’hôpital unique ta mère

Covid - Guerre contre qui ?

➤ Mai - « Les professionnels de santé en action » (Ville de Corbeil-Essonnes)… Bla, bla, bla.

➤ Juin - Le Covid-19 permettra-t-il de sauver les hôpitaux du Nord Essonne ? (Le Parisien)

➤ 1er juillet - Crise du coronavirus : quand les élus de l’Essonne passent sur le gril le directeur de l’ARS (Le Parisien)

    <Photo>

À compléter : violences policières, etc.

Résistance !

Essonne : pas de retour à l’anormal pour les héros de la santé mobilisés le 16 juin (NVO, Crises sociale, sanitaire, écologique - Comment on s’en sort))

Combattre la fermeture et la privatisation des hôpitaux d’Orsay, Juvisy et Longumeau (Initiative Communiste)

16 juin : Après les applaudissements, la mobilisation (CGT-91)

Les soignants ont été applaudis pendant le confinement …

Il est temps maintenant de rentrer dans l’action à leurs côtés !

Juin 2020 - La CGT Essonne à l’ARS, courrier à MM. Michel Huguet, Julien Galli, etc.à leurs p’tits chefs, Aurélien Rousseau, Jérôme Solomon, Olivier Véran, etc., à Macron têt’ de con, et à ses chefs, Bernard Arnault, etc.

Monsieur,

Nous apprenons avec stupeur (par le journal le moniteur du 06/05/2020) la signature d'un contrat en PPP (Partenariat Public Privé) entre Eiffage et le groupement hospitalier nord Essonne pour la construction et l’entretien pour 5 ans de l’hôpital Paris- Saclay, cela pour un montant de 141 millions d'euros.

Cette décision intervient en plein confinement alors même que tout le monde s’interroge sur le système hospitalier. C’est pour nous le comble du cynisme ! D’autant que lors du CTE du 25 février dernier, le directeur du GHNE a affirmé qu’il n’y aurait pas de PPP.

Cette construction devrait intervenir l’été 2021 pour une livraison fin 2023 sur l'ancien site Thales de Grignon. Nous vous alertons d'ores et déjà sur la nature même de ce site que nous savons pollué.

L’expérience catastrophique du PPP (Partenariat Public Privé) au Centre Hospitalier Sud-Francilien avec le même groupe Eiffage ne vous a donc pas suffi. La preuve de sa toxicité a pourtant bien été faite puisque vous vous en êtes fort heureusement dégagé suite à nos interventions.

Vous persistez donc dans la construction d’un hôpital unique à Saclay qui entrainerait ainsi la fermeture de ceux de Juvisy, Longjumeau et Orsay. Rappelez-vous la mobilisation de la population, du personnel et d’élus membre du GHNE ! On passerait de 985 lits et places répartis sur le territoire à 416 lits et places sur le Plateau. Nous n’osons pas imaginer quel serait le temps de trajet en heure de pointe pour atteindre Saclay en partant de Juvisy, soit une vingtaine de kilomètres, sur des axes saturés en permanence.

Les annonces faites d’un hypothétique maintien de quelques activités sur Juvisy et Longjumeau liées à des équilibres budgétaires ou encore d’un accroissement d’activités ne vont pas rassurer qui que ce soit.

Comment osez-vous valider un tel projet quand les soignants de ces 3 hôpitaux viennent de vivre et vivent encore une période d’activité intense rendue d’autant plus difficile que les moyens ne sont plus à la hauteur d’un grand Service Public qui devrait être préoccupé uniquement de la santé de la population ?

.....

Sénat, 27 sept. 2020 - Projet de fermeture des hôpitaux de Juvisy-sur-Orge, Longjumeau et Orsay

Question écrite n° 04052 de M. Jean-Raymond Hugonet (Essonne - Les Républicains), publiée dans le JO Sénat du 29/03/2018 - page 1456

M. Jean-Raymond Hugonet attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur le projet de fermeture des hôpitaux de Juvisy-sur-Orge, Longjumeau et Orsay afin de créer un nouvel établissement unique qui pourrait voir le jour sur le plateau de Saclay en 2024. 

Ce projet inquiète à juste titre les élus des communes situées dans les bassins de vie concernés dans la mesure où ce choix va provoquer un éloignement des infrastructures et donc des risques sanitaires au regard des distances à parcourir pour les patients. 

Le nouvel hôpital en projet à Saclay ne répond pas aux besoins de soins de proximité des habitants de Juvisy-sur-Orge, Longjumeau, Orsay et des communes alentours. Ce dernier se situerait à plus de 45 minutes en voiture et à une heure en transports en commun pour nombre d'habitants de l'Essonne. 

Il souhaite donc savoir quelles dispositions seront prises pour que l'offre de soins, notamment en matière d'urgences, soit assurée pour les habitants des Portes de l'Essonne. Il souhaite en effet l'alerter sur les risques que comporte ce projet dans un territoire qui, bien que proche de Paris, peut se transformer peu à peu en désert médical. 

Réponse du Ministère des solidarités et de la santé, publiée dans le JO Sénat du 31/05/2018 - page 2717

Le projet de regroupement des trois établissements du GH Nord Essonne (GHNE) à l'horizon 2024 s'inscrit dans le processus de création du groupement hospitalier de territoire (GHT) Nord Essonne et de fusion des établissements de Longjumeau, Orsay et Juvisy. Ces établissements connaissent aujourd'hui, en raison de l'obsolescence des sites, des difficultés importantes de mise aux normes, d'attractivité et d'adaptation aux nouvelles organisations. Outre les conditions hôtelières très dégradées pour les patients et les problématiques de sécurité liées à la vétusté des sites, la configuration des locaux est en effet peu favorable à la prise en compte de l'évolution des prises en charge (en particulier le développement de l'ambulatoire) et la mise en place d'organisations efficientes. Toutes les autres alternatives de réhabilitation des sites actuels, étudiées dans le cadre de la phase d'analyse d'opportunité du projet, conduisent à des solutions dégradées sur les plans techniques, opérationnels et financiers. Dans ce contexte, le statu quo est inenvisageable et l'opportunité d'un projet de reconstruction a été validée par l'agence régionale de santé Île-de-France en 2016. La reconstruction et le regroupement des activités de médecine-chirurgie-obstétrique du GHNE sur le plateau de Saclay, induisant la fermeture des trois sites actuels, bénéficient d'un soutien majeur des communautés hospitalières et des conseils de surveillance des trois établissements, après que plusieurs projets aient échoué ces dernières années en l'absence de consensus. Le nouvel hôpital sera résolument tourné vers la ville, l'ambulatoire et les techniques innovantes puisqu'il a vocation à prendre en charge en hospitalisation approximativement le même nombre de séjours qu'actuellement.  Par ailleurs, la reconstruction sur le site de Saclay s'accompagnera du maintien d'une offre de soins étendue à proximité immédiate des sites actuels. Trois centres de consultations et de soins urgents (CCSU) seront ainsi créés sur les communes de Longjumeau, Juvisy et Sainte-Geneviève-des-Bois et associeront des consultations programmées et non programmées de médecine générale et spécialisée adossées à un plateau technique de premier recours. Ces centres permettront de fluidifier les parcours entre la ville et l'hôpital vers un concept d'hôpital ambulatoire. Un premier CCSU expérimental associant praticiens hospitaliers et médecins libéraux a été créé en décembre 2017 sur le site de Longjumeau. Les premiers mois de fonctionnement traduisent une véritable réussite du modèle avec plus de quarante passages par jour, un retour très positif des patients et des conditions d'exercice appréciées par le personnel.

Bref… LA RÉPONSE DE MACRON EST : CAUSE À MON Q, MA TÊTE EST MALADE.

« Macron nous fait la guerre, et sa police aussi...

"Macron nous fait la guerre et sa police aussi..." #1erMai © Reservoir Apps

... mais nous on reste détères à bloquer le pays ! »

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.