Gabas
Abonné·e de Mediapart

821 Billets

1 Éditions

Billet de blog 27 déc. 2021

Covid - Mensonges gouvernementaux et hystéries médiatiques.

Vagues de tests et vagues de "cas Covid" afférentes, hospitalisations et décès, taux de vaccination... Voici les faits, n'en déplaise aux professionnels du mensonge et à leurs idiots utiles.

Gabas
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 I - Vagues de tests → vagues de "cas Covid"

Aujourd’hui, tout le monde sait ce qu’est un "cas" : une personne qui, pour une raison ou une autre, en général par contrainte administrative, se fait "tester" (PCR ou autre) dans un "laboratoire", officine pharmaceutique ou autre lieu agréé par « les autorités sanitaire », quitte à débourser 54 euros par test de sa poche ou de celle de la Sécu. Et il suffit de se rendre sur les pages Internet de "Our World in Data" (université d’Oxford) pour constater que vague de cas et vague de tests ne font qu’une même vague

Juillet 2021 : nouvelle vague de tests… | Et nouvelle vague d’hystérie médiatique, qui peine à assoir ses « chiffres alarmants » sur autre chose que les nassages-gazages-matraquages de la propagande de guerre… Nombre de tests effectués, ‘cas covid’ et taux de positivité, nombre de malades hospitalisées, etc., qu’en est-il exactement dans le monde réel ?

Novembre-décembre 2021 : nouvelle vague de tests ! | Idem

Quant au fameux "taux d’incidence"… En épidémiologie, le taux d'incidence rapporte le nombre de nouveaux cas d'une pathologie observés pendant une période donnée - population incidente - à la population dont sont issus les cas pendant la même période, dite population cible. Et si ladite cible est l’ensemble de la population, gens testés et non testés, c’est kif-kif.

Quid du taux de positivité, seule donnée pertinente en épidémiologie scientifique  ?

Taux de positivité (%)  =  Nombre de "cas Covid" (positifs) / Nombre de tests × 100

Le journalisme qui se veut "scientifique" ignorant tout de l’arithmétique élémentaire, des calculettes à 10 € et de leur touche "%", il plane à cent coudées au dessus de ce genre de trivialité susceptible de relativiser ses scoops : toute angoisse collective du cher public améliore l’ordinaire, donc vas-y Coco, remets-nous la sauce !

Depuis deux ans, le taux de positivité oscille entre 2 et 15 %, les pics correspondant à un biais statistique. Exemple : si les seules personnes testées le sont à l’admission à l’hôpital pour suspicion de covid, le taux approche les 100 %, une évidence que l’épidémiologiste en chambre a du mal à capter… donc, glissons.

Juste une remarque : pour évaluer correctement le taux de positivité à un instant t, il suffirait de définir un panel représentatif de la population et de soumettre ces gens à un test PCR gratuit – avec incitation via "bons d’achats" si nécessaire –, les statisticiens du commerce savent faire. Ce genre d’étude pourrait être fait aussi bien pour la covid que pour la grippe saisonnière (virus Influenza), et permettrait de faire avancer les connaissances (Épistémè) au détriment de la Doxa… mais "les autorités" le veulent-elles ? J’en doute.

II - Les hospitalisations covid

DREES - Septembre 2021, numéro 1204 https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/sites/default/files/2021-09/ER1204.pdf

"En 2020, près de 10,4 millions de personnes résidant en France ont été hospitalisées une ou plusieurs fois dans une unité de soins de courte durée de médecine, chirurgie, obstétrique et odontologie (MCO), dont environ 2 % pour des séjours liés à la Covid-19."

ATIH (Agence Technique de l'Information sur l'Hospitalisation) - Rapport de synthèse : "Les prises en charge hospitalières de la COVID-19 en 2020" → https://www.atih.sante.fr/sites/default/files/public/content/4144/aah_2020_analyse_covid.pdf

"Au cours de l’année 2020, 218 000 patients ont été hospitalisés pour prise en charge de la COVID-19. Les patients COVID représentent 2% de l’ensemble des patients hospitalisés au cours de l’année 2020, tous champs hospitaliers confondus."

Et aujourd’hui…

France - Number of COVID-19 patients in hospital per million (Our World in Data)

25 décembre 2021 : 239 malades hospitalisés pour covid par million d’habitants (0.024 % de la population), répartis sur les 5 741lits en hospitalisation complète par million d’hab, ce qui fait un taux d’occupation de 4.16 %… S’il est vrai que les hôpitaux sont saturés comme nous le répètent les médias #Covid #Live24/24, ça signifie que les responsables de cette situation sont les politiciens et haut-fonctionnaires qui continuent à fermer les lits de nos hôpitaux.

III - Les "décès covid"

Je mets des guillemets car comme Véran l’a avoué devant la commission d’enquête du Sénat le 24 septembre 2020 pour se disculper de l’accusation d’avoir caché des morts, « probablement qu’un certain nombre de personnes qui sont décédées porteur(e)s du covid ne sont pas nécessairement décédées du covid ».

France - Entre le 18 et le 25 décembre 2021 : 18 « décès covid » par million d’habitant.

À titre de comparaison : entre le 18 et le 25 décembre 2019, l’INSEE a recensé 186 décès toutes causes par million d’habitant. 

IV - Taux de vaccination par tranches d’âge

  • 80 ans et + : 87.8 %
  • 75-79 ans : 98.5 %
  • 70-74 ans : 99.0 %
  • 60-69 ans : 91.5 %
  • 50-59 ans : 93.3 %
  • 40-49 ans : 91.0 %
  • 30-39 ans : 89.1 %
  • 25-29 ans : 92.9 %
  • 18-24 ans : 94.3 %
  • 10-17 ans : 81.0 %
  • 0-9 ans : 0 %

Info Assurance maladie : Covid-19 : dans quels cas la vaccination est-elle contre-indiquée ?  ☞ Antécédents d'allergie documentée à l'un des composants du vaccin (notamment polyéthylène-glycols) et par risque d'allergie croisée aux polysorbates ; réaction anaphylactique au moins de grade 2 (c’est-à-dire atteignant 2 organes) à une première injection du vaccin posée après expertise allergologique ; épisodes de syndrome de fuite capillaire (contre-indication pour les vaccins Janssen et Vaxzevria (ou AstraZeneca) ; personnes ayant présenté un syndrome thrombotique et thrombocytopénique (STT) suite à la vaccination par Vaxzevria (ou AstraZeneca) ; syndrome inflammatoire multi systémique pédiatrique (PIMS) post-infection par SARS-CoV-2 ; myocardites ou myo-péricardites associées à une infection par SARS-CoV-2 ; une recommandation établie après concertation médicale pluridisciplinaire de ne pas effectuer la seconde dose de vaccin suite à la survenue d'un effet indésirable d'intensité sévère ou grave attribué à la première dose de vaccin (par exemple : la survenue de myocardite, de syndrome de Guillain-Barré...) ;

une recommandation établie par un centre de référence maladies rares (CRMR) ou un centre de compétence maladies rares (CCMR) après concertation médicale pluridisciplinaire (avis collégial) de ne pas initier la vaccination contre le Covid-19 ; traitement par anticorps monoclonaux anti-SARS-CoV-2 ; myocardites ou péricardites d'étiologie non liée à une infection par SARS-CoV-2, survenues antérieurement à la vaccination mais toujours évolutives.

En dépit des très forts taux de vaccination – y compris dans les tranches d’âge dont le risque de décès par covid est nul –, le gouvernement, ses médias et autres idiots utiles continue à hurler à la mort contre les non vacciné.e.s.

Secte lepen-zemmour, secte lepen-pécresse et secte macron-valls : même détestation de l’Humain, mêmes appels à la guerre civile. Il est urgent de mettre tous ces haineux hors d’état de nuire en les dégageant des sommets de l’État où ils se sont incrustés et s’accrochent comme des tiques.… Comment ?

Le 10 avril 2022, on élimine le p’tit banquier,

et le 24, on expulse la ou le facho, classe contre classe.

---

HK - Dis-leur que l'on s'aime, dis-leur que l'on sème (Officiel) © HK saltimbank

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Proche-Orient
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Quarante-quatre morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figureraient quinze enfants et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. Une trêve entre les deux parties serait entrée en vigueur dimanche soir.
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)
Journal — Amériques
En Colombie, Francia Márquez, première afro-descendante à la vice-présidence, suscite l’espoir
Francia Márquez entre en fonctions aux côtés du nouveau président Gustavo Petro dimanche 7 août. Cette femme noire et activiste écoféministe a promis d’« éradiquer le patriarcat » en Colombie et de lutter contre les discriminations, mais les écueils seront nombreux.
par Sophie Boutboul

La sélection du Club

Billet de blog
Michael Rakowitz, le musée comme lieu de réparation
À Metz, Michael Rakowitz interroge le rôle du musée afin de mettre en place des dynamiques de réparation et de responsabilisation face aux pillages et destructions. Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste irako-américain présente un ensemble de pièces issues de la série « The invisible enemy should not exist » commencée en 2007, l’œuvre d’une vie.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Réponse au billet de Pierre Daum sur l’exposition Abd el-Kader au Mucem à Marseille
Au Mucem jusqu’au 22 août une exposition porte sur l’émir Abd el-Kader. Le journaliste Pierre Daum lui a reproché sur son blog personnel hébergé par Mediapart de donner « une vision coloniale de l’Émir ». Un membre du Mrap qui milite pour la création d'un Musée national du colonialisme lui répond. Une exposition itinérante diffusée par le site histoirecoloniale.net et l’association Ancrages complète et prolonge celle du Mucem.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
A la beauté ou la cupidité des profiteurs de crise
Alors que le débat sur l'inflation et les profiteurs de la crise fait rage et que nous assistons au grand retour de l'orthodoxie monétaire néolibérale, qui en appelle plus que jamais à la rigueur salariale et budgétaire, relire les tableaux d'Otto Dix dans le contexte de l'Allemagne années 20 invite à certains rapprochements idéologiques entre la période de Weimar et la crise en Europe aujourd'hui.
par jean noviel
Billet de blog
Deux expos qui refusent d'explorer les réels possibles d'une histoire judéo-arabe
[REDIFFUSION] De l’automne 2021 à l’été 2022, deux expositions se sont succédées : « Juifs d’Orient » à l’Institut du Monde Arabe et « Juifs et Musulmans – de la France coloniale à nos jours » au Musée de l’Histoire de l’Immigration. Alors que la deuxième est sur le point de se terminer, prenons le temps de revenir sur ces deux propositions nous ont particulièrement mises mal à l'aise.
par Judith Abensour et Sadia Agsous