Journalisme sans masque

Hier soir au '20 heures' comme aux jités précédents, le playmobil de France 2 ne portait pas de masque... Darmanin et Lallement, au rapport !

Les studios des télés #Covid #Live24/24 : des lieux ultra confinés où se côtoient journalistes de préfecture ou de chancellerie, sommités 'invitées', cameramen, perchistes, maquilleur-euse.s et autre petit personnel...

telecovid

Mais que fait la police ! undecided

[HuffPost, 24 août] Faut-il aussi porter un masque sur les plateaux télé ?

Par Nabil Touati

Les médias et leurs plateaux de télévision seront-ils exemptés du port du masque en espace clos en entreprise ? La question fait débat.

< Vidéo marrante > (mieux vaut en rire qu'en pleurer)

telecovid1

MÉDIAS - Les radios et télévisions font de la résistance. Nombre d’entreprises du secteur ne souhaitent pas voir la systématisation du port du masque, bientôt imposée sur tous les lieux de travail, s’appliquer sur leurs plateaux. Les principaux groupes audiovisuels ont d’ailleurs contacté les ministres concernés afin d’obtenir, selon le Parisien, une dérogation pour les journalistes-présentateurs et leurs invités. Mais deux représentants du Conseil scientifique ont fait savoir ce lundi 24 août qu’il préféreraient porter un masque lors de leur intervention en studio.

Tout juste après avoir annoncé que le port du masque sera rendu obligatoire en entreprise début septembre, y compris dans les “open spaces”, la ministre du Travail a commencé à dérouler la liste des possibles dérogations à la nouvelle réglementation. “Il est nécessaire systématiser, comme l’a préconisé le Haut conseil de la santé publique (HCSP), le port du masque dans tous espaces de travail qui sont clos et partagés”, comme les “salles de réunions, couloirs, vestiaires, open space”, a expliqué Élisabeth Borne tout en envisageant d’exclure de la liste les bureaux individuels où “il n’est sans doute pas nécessaire”.

Interrogée sur le port du masque sur les plateaux radio et télé, Elisabeth Borne a d’abord déclaré sur BFMTV qu’“a priori, on est dans un espace fermé, donc, sans doute, on doit aussi porter le masque” avant d’envisager de répondre favorablement aux demandes d’exemption des médias. “Sur un plateau comme ici, on bien qu’il serait pénalisant d’avoir systématiquement un masque” a-t-elle souligné ce lundi matin au micro d’Europe 1, indiquant au passage que le gouvernement se conformera à l’avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP) qu’elle a sollicité sur d’éventuelles dérogations notamment pour les entreprises de audiovisuel.

“Nous ne pourrions pas envisager que le port du masque devienne obligatoire sur nos plateaux” a réagi auprès de Libérationla direction d’Altice (BFMTV, RMC, etc...) dans un premier temps. Marc-Olivier Fogiel est revenu à la charge, ce lundi sur France Inter, estimant qu’il serait “inutile, anxiogène et handicapant” d’imposer le port du masque sur les plateaux de télévision. Et le directeur général de BFMTV d’ajouter que “s’il y avait un risque sanitaire avéré, il n’y aurait pas de raison qu’on déroge à une règle, mais cela fait maintenant plusieurs mois qu’on est confrontés à cette crise et pas une personne n’est tombée malade sur nos plateaux”, a-t-il remarqué. “Tous les circuits de la climatisation ont été modifiés. On n’a pas de fenêtre, c’est vrai, mais c’est 100% air frais maintenant. C’est de l’air qui vient de l’extérieur” a précisé une journaliste de la chaîne privée sur son antenne.

Autant d’arguments qui ne semblent pas avoir convaincu des membres du Conseil scientifique. Invité ce lundi de l’interview matinale de Jean-Jacque Bourdin sur le plateau RMC et BFMTV, le professeur Arnaud Fontanet a expliqué ses réticences. “Je ne porte pas le masque aujourd’hui. On a en discuté avant de venir sur votre plateau. Je ne vous cache pas que je serais plus à l’aise avec un masque (...) On est ici dans un milieu confiné. C’est un endroit où il serait important de porter un masque. Vous devriez porter un masque car on est en espace clos et parce que vous avez des invités qui sont des gens ayant beaucoup de contacts, potentiellement en phase asymptomatique, et donc vous mettre à risque”, a détaillé le scientifique.

Au même moment, le président du Conseil scientifique a lui aussi hésité, jusqu’au dernier moment, avant de retirer son masque sur le plateau de France Info. Estimant que “oui”, il faudrait porter un masque dans les studios, Jean-François Delfraissy a expliqué que “le masque ne résout pas tout mais il a le gros avantage de protéger les autres et un peu soi-même (...) et permet de prévenir de la source de contamination”. Tout en approuvant le respect d’une distance physique de deux mètres de séparation avec ses intervieweurs, le professeur de médecine a conclu que “le masque, c’est encore mieux”.

A voir également sur Le HuffPost : Port du masque obligatoire à Paris... sauf pour David Belliard 

< Vidéo >


Speakerines et speakrins, sommités éditoriales, sommités de la Science des ministères, etc., un spectre hante la domesticité du Macron-CAC40...

[LCI, 21 août] Faudra-t-il porter le masque sur les plateaux télé à la rentrée ?

La question se pose effectivement car le plateau est de fait un espace de travail clos et partagé. De la même façon, le problème se pose pour des comédiens sur une scène de théâtre, ça peut être compliqué pour eux de se faire comprendre avec un masque. Ou encore pour les employés qui travaillent dans des entrepôts frigorifiques dont le masque deviendrait humide en 5 minutes. Pour toutes ces professions, des discussions sont en cours, il pourrait y avoir des dérogations métier par métier. Mais tout cela n'est pas encore tranché...

Ben quoi ? Il est où, le problème ? innocent

[Le Parisien, 23 août] Covid-19 : y aura-t-il des masques sur les plateaux télé ?

La possibilité évoquée par la ministre du Travail d’imposer le masque sur les plateaux inquiète les télés et les radios. Les DRH des grands médias audiovisuels ont écrit au gouvernement... LOL !

[Le figaro et AFP, 24 août] Les masques sur les plateaux de télé sont «inutiles», selon Marc-Olivier Fogiel

« Les conditions sanitaires dans nos locaux sont extrêmement bien respectées », a justifié le directeur général de BFMTV... RE LOL !

[La Dépêche, 29 août] Masque obligatoire en entreprise : les plateaux télé seront-ils concernés ?

Le durcissement de l'obligation du port du masque en entreprise devrait aussi concerner les plateaux de télévision. À moins que les sociétés de production obtiennent des dérogations. Certains présentateurs montent déjà au créneau... NON MAIS ALLÔ QUOI !

[CNews, 29 août] ROSELYNE BACHELOT SE DIT «CONTRE» LE PORT DU MASQUE SUR LES PLATEAUX DE TÉLÉVISION

Présente au festival du film francophone d'Angoulême qui s'est ouvert vendredi soir, Roselyne Bachelot s'est exprimée pour la première fois sur le port du masque sur les plateaux de télévision, en se positionnant «contre» cette mesure... BEN VOYONS !

Pétition : OBLIGATION DU PORT DU MASQUE SUR LES PLATEAUX TÉLÉ

Ben oui ! On ne voit pas pourquoi les sommités de la télé #Covid #Live24/24 échapperaient aux prescriptions imposés par le Macron-CAC40 au petit personnel, sinon nassage-gazage-matraquage-étouffement-énucléation, GAV de 48 heures et plus si affinités...

Ho les donneurs de leçons, on se met sans discutailler la muselière-passoire de m'sieur Darmanin sur le moulin à bla-bla, EXÉCUTION ET SILENCE DANS LES RANG !  laughing

Non mais... undecided


L'alternative : on donne micro ouvert aux citoyennes et citoyens muselé.e.s par Macron et son monde, exemple...

https://www.facebook.com/sputnik.france/videos/607266769962034/

Security Check Required © Sputnik France

Et on se syndique en masse pour faire respecter les droits sociaux et libertés démocratiques, toutes et tous ensemble.

François Béranger - Le blues parlé du syndicat - © Stéphane Rougon

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.