Le travail n'est pas une affaire personnelle, la cure psychanalytique non plus

A quoi pourrait ressembler la pratique de la psychanalyse si les psychanalystes prenaient en compte les effets de l'activité de travail, tant dans le décours de l’analyse de leurs patients que dans les modalités d’exercice de leur propre activité? Ce livre est en attente d'éditrice ou d'éditeur.

Lise Gaignard, Le travail n'est pas une affaire personnelle

On l’aura compris, ce livre est une réflexion sur le travail de psychanalyste. Laissons le point de vue de la morale. Contentons-nous d‘une réflexion technique. La question principale est celle de situer la place du savoir et de l’action. Elle est résolument du côté des patient.es, du moment qu’on leur offre un lieu où déployer des narrations pour entendre quelque chose des milliers de fils qui les maintiennent dans une place intenable.

> Sommaire :

Introduction

1. Le travail, une sorte de monde à part

2. Les coulisses de l'exploit

3. Les descriptions du désespoir au travail

4. Les consultations souffrance au travail : des "techniques de réduction du malheur"?

Épilogue

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.