Pour une théorie critique de l'ordre policier

En quoi les notions de "violence policière" et de "légalité" des actions policières ne sont pas suffisantes pour penser l'ordre policier. Peut-on élaborer une pensée critique de la police sans penser la justice? Du rapport à la police à la subjectivation, à la production de rapports à l'espace public et de manières d'être au monde : comment est ce que la police change la vie ?

"Pour une théorie critique de l'ordre policier"
L’enregistrement de la conférence que j'ai donnée il y a quelques jours à Sciences Po Bordeaux vient d'être mis en ligne.

En quoi les notions de "violence policière" et de "légalité" des actions policières ne sont pas suffisantes pour penser l'ordre policier. Peut-on élaborer une pensée critique de la police sans penser la justice? Du rapport à la police à la subjectivation, à la production de rapports à l'espace public et de manières d'être au monde : comment est ce que la police change la vie ?

Geoffroy de Lagasnerie était l'invité de l'association étudiante TCEPA - Sciences Po Bordeaux - le temps d'une conférence, le 25 novembre dernier.

Captation et montage: Eloïse BAJOU pour Macadam Press

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.