Son blog
542 abonnés Le blog de Geoffroy de Lagasnerie
Ses éditions
  • suivie par 613 abonnés Bookclub
Voir tous
  • Quelques mots pour Esther Benbassa (et sur le journalisme)

    Par
    Ce texte ne s’adresse pas aux gens de droite qui se sont précipités sur l’article de Médiapart pour déverser leur haine contre Esther Benbassa. Il s’adresse aux gens de gauche qui reconnaissent en elle l'une des voix les plus importantes de ces dernières années - et qui ont pu être choqués, étonnés par l’article de Mediapart. Je fais partie de ces gens là. Je voudrais livrer ces quelques mots.
  • Entretien Vidéo à Dia-logues

    Par
    Où il est notamment question du rapport de la gauche à l’Etat et à la contrainte, du débat, de la censure et de la droite dans l’espace public, du confinement comme politique familialiste et de classe… mais aussi de l’art et de quelques questions de politique contemporaine et de stratégies…
  • La connaissance, la sociologie, la politique et la vérité

    Par
    Le problème des rapports entre la connaissance, la politique et la vérité surgit à intervalles réguliers à l'occasion d'attaques contre le "militantisme des sciences sociales". Les réponses à ces attaques prennent souvent la forme d'une défense défensive de la neutralité de celles-ci. Que signifie à l'inverse lier une pratique oppositionnelle et une pratique de connaissance sociologique ?
  • Sur la politique et le signifiant national

    Par
    Un extrait d'un entretien vidéo qui revient sur certaines analyses de "La Conscience Politique" à propos du caractère vide et fictif des signifiants totalisants, et notamment nationaux, ou encore des notions de communauté, de souveraineté nationale ou de citoyenneté, dans l'analyse de "la politique"
  • Eglises ouvertes, théâtres fermés, casse du chômage: une guerre de civilisations

    Par
    Le mouvement actuel d’occupation des théâtres est le lieu d‘une lutte civilisationnelle. Ici pourrait naître le cauchemar du macronisme, le creuset où s’invente une offensive culturelle au double sens du terme, où la culture participe à l’éclosion d’une autre organisation des existences – où la gauche reprendrait enfin à son compte l’ambition fondamentale qui devrait toujours être la sienne : celle de changer la vie. Texte prononcé le 2 mai devant le théâtre de l’Odéon.
Voir tous
Voir tous