Dialogue Henri Leclerc/Geoffroy de Lagasnerie le 14 février au Carreau du Temple

Dans le cadre du cycle de dialogue « Faire le présent » organisé par le Carreau du Temple, dialogue Henri Leclerc/ Geoffroy de Lagasnerie le mercredi 14 février 2018 à 19h. Entrée libre
  • Date Le 14 février 2018
  • Lieu Carreau du Temple, Auditorium, 2 rue Perrée 75003, Paris.
  • Réservation, inscription Entrée libre. Ouvert à toutes et tous

Dans le cadre du cycle de dialogue « Faire le présent » organisé par le Carreau du Temple, dialogue Henri Leclerc/ Geoffroy de Lagasnerie le mercredi 14 février 2018 à 19h.

Henri Leclerc est l’un des hommes de loi et des avocats les plus marquants et les plus influents de la seconde moitié du XXe siècle. Il est intervenu dans la plupart des affaires où politique et justice ont été intimement liées – la guerre d’Algérie, Mai 1968, l’abolition de la peine de mort, la défense des mineurs et des paysans, la question migratoire…

Il n’a également cessé de réfléchir sur le droit, la prison, la répression, les libertés individuelles, et a été président de la Ligue des droits de l’homme. Il vient de publier ses mémoires, La Parole et l’action, aux éditions Fayard.

Aujourd’hui, les transformations du droit, de la justice, de la pénalité occupent une place de plus en plus importantes dans le débat. Comment concevoir une critique des logiques répressives et de l'enfermement? 

Nous parlerons au cours de cette séance du métier d’avocat, de la justice, de la prison, de la défense, mais aussi, plus généralement de l’État, du droit et de la démocratie aujourd'hui.

Entrée libre, ouvert à toutes et tous dans la limite des places disponibles.

Mercredi 14 février 2018, 19h, au Carreau du Temple, Auditorium, 2 rue Perrée 75003, Paris.

La page FB de l'événement est disponible ici.

Prochains rendez-vous.

♦ Faire le présent avec Felwine Sarr – 7 mars 2018

♦ Faire le présent avec Nnoman Cadoret et Julien Pitinome 11 avril 2018.

gdl-hl

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.