Georges-André
Psychologue en retraite - Photographe et Journaliste-citoyen - Militant associatif - Animateur atelier d'écriture ....
Abonné·e de Mediapart

152 Billets

3 Éditions

Billet de blog 10 mai 2021

Marche pour le climat à Clermont-Ferrand

« Cette loi climat - votée récemment - on n'en veut pas. Pour une vraie loi Climat, Député·es, agissez !  ». Voilà le sens en deux banderoles de cette deuxième marche pour le climat de l'année, qui a eu lieu, comme ailleurs, ce 9 mai. L'ambiance fut au rendez-vous entre orchestres et spectacle. De la joie dans la grisaille brune qui s'avance bien peu masquée.

Georges-André
Psychologue en retraite - Photographe et Journaliste-citoyen - Militant associatif - Animateur atelier d'écriture ....
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Georges-André Photos

Ce 9 mai, à Clermont comme dans biens d'autres villes, à l'appel de vingt organisations, près d'un millier de personnes ont marché à travers la ville sous la banderole sans appel : "

Cette loi Climat on n'en veut pas

". Loi climat votée pour se donner l'allure d'un dirigeant éco-responsable. Nicolas Hulot après un an de ministère de l'écologie l'a exprimé en son temps : pas d'écologie sans remettre en cause la logique marchande. Ce président en est le héraut omnipotent, omniprésent, omniscient qui fait patiemment le lit de l'extrême-droite pour se faire réélire sur le "faire barrage" quand il a montré au cours de quatre ans de mandat qu'il est lui aussi un extrême dans un ruban de soie.

La transition écologique sans toucher aux bénéfices et aux actionnaires, c'est faire payer la population, toute la population, en enrichissant toujours plus les plus riches avec des solutions technologiques qui préparent un sombre futur de fuites en avant.

Vraiment pas ! © Georges-André Photos

Avant 14h, des stands dressés sur la place de la Victoire - Alternatiba, Greenpeace, L214, CGT Educ'Action, avec des affichages pour "la fresque du climat", le collectif ferroviaire Clermont-Lyon, et d'autres, accueillent les manifestant·es pour prendre les contacts et poursuivre les actions au-delà de cette marche. Beaucoup de jeunes et de très jeunes, conscients que leur avenir se joue maintenant. Peu à peu la place se remplit.

Sécurité et sens de cette manifestation

Agnès, une des responsables d'Alternatiba, prend la parole - écoutez-là attentivement - elle aborde à mots couverts, les incidents dus à des éléments extrémistes lors d'autres rassemblements précédents et précise le dispositif des personnes-relais aptes à prévenir tout incident et celui mis au point avec la Police qui va, tout au long du cortège, le précéder par des voitures et des policiers à vélo qui ferment et ouvrent les rues à la circulation. Un policier à vélo interrogé par nos soins nous a appris qu'il parcourt quotidiennement 30 à 40km dans la ville sur ses dix heures au sein d'une brigade de six, tous volontaires pour un meilleur contact avec la population, motivation principale à ce volontariat dont il a témoigné en soulignant l'écart avec les contacts possibles des policiers en voiture.

La place de la Victoire : ambiance et solidarités © Georges-André Photos

La marche haute en sons et en danse

C'est parti : deux banderoles font la tête de la marche. Juste après celle sur la photo, la deuxième tantôt en tête, tantôt après : "

Pour une vraie loi Climat, député·es, agissez !"

. Le vent soufflait très fort depuis la nuit et chacun s'attendait à des rafales violentes. Faut-il croire que les cris eurent un souffle particulier qu'ils en découragèrent, bien souvent le vent de souffler bien trop fort ? Le sambagogo avec sa chorégraphie et ses tambours impressionnants, habitué des foules enthousiastes s'est bien dérouillé les jambes en apportant une belle énergie complice à cet après-midi ensoleillé quoique soit son propos. Devant le musée Baroin, le  Lip Sync Challenge a encore frappé (les esprits) avec son culot assumé et joyeux pour le plaisir des yeux et des oreilles ; un air de spectacle quand ils et elles nous manquent tant et encore. En regardant la vidéo de cette marche, vous verrez l'ambiance, les danses improvisées, les chorégraphie des slogans et la joie d'être là. Au retour sur la place de la Victoire, l'orchestre KTIPIETOK a enchanté ses auditeurs et donné à beaucoup l'envie de bouger les pieds si ce n'est plus et bien des enfants en admiration. Chapeau le Ktipeitok ! plus de 20 musiciens avec accordéons, vents et cuivre qui claquent comme des étincelles de printemps et une vraie joie communicante qui appelle une prochaine fois d'urgence. Avec la musique et ces musicien·nes, pas d'idées sombres d'avenir, juste le bonheur du présent. On a marché. Il faudra marcher encore et plus encore pour que ces menteurs qui nous gouvernent admettent que le peuple veut être entendu maintenant. La jeunesse n'attend pas et ne veut plus de vos mensonges et de vos leurres. Prenez-y garde.

Belle et énergique ambiance © Georges-André Photos

Les signataires de l'appel pour cette marche : Culture danger 63, Citoyen pour le climat, Frane, Terre de lien, Nature environnement, La Doume, Nature et progrès, L214, Bio63, Cocon, Nef, Extinction Rebellion, Nature environnement, Confédération paysanne, Alternatiba, Greenpeace, One voice, Fridays for future, Anv coop 21, ATTAC63.

Quelques photos

Devant La Comédie, Alternatiba est intervenue, en voici des extraits : "La manifestation a décider de faire une petite pause devant la comédie de Clermont ferrand. La comédie de Clermont Ferrand, scène nationale, inaugurée en septembre 2020... occupée actuellement depuis près de 2 mois … Ils et elles se battent pour le maintien des droits des plus précaires, revendiquent a sa juste valeur de la culture dans notre société, luttent pour le retrait de la réforme de l'assurance-chômage qui sera désastreuse ainsi que pour la reprise des manifestations artistiques et culturelles à la foi dans l'espace public et dans les lieux culturels...

© Georges-André Photos

...Plus d'un an depuis l'apparition de la crise sanitaire ! Nous sommes tous privés de manifestations culturelles de spectacles et d'expositions... pourtant, la culture est essentielle et fondamentale, elle n'est pas un luxe, ni un loisir dont on peut se passer... elle est partout, librairies, cafés restaurants, médiathèques, musées, espaces publics ou associatifs, lien inaltérable dans notre société...

© Georges-André Photos

...La culture permet de nous évader, nous fait rêver et nous émerveille. Elle nous émeut, elle a le pouvoir de créer des liens entre tous et toutes indépendamment de l'âge, de nos origines et de nos catégories socioprofessionnelles...Elle est le ciment de la cohésion sociale. elle développe notre imagination et notre créativité. Elle est le ciment de notre société...

© Georges-André Photos

...Nous pensons que le changement climatique est avant tout un défi culturel , les mythes que nous partageons collectivement et avec lesquels nous grandissons, les récits que nous échangeons à travers les arts et la littérature, les imaginaires, sont de puissants leviers pour fabriquer des futurs désirables et surtout de tracer les voies pour y parvenir. Alors que le gouvernement continue d'appliquer la politique de l'autruche, repoussant sans cesse la prise de mesures ambitieuses pour répondre aux enjeux de justice sociale et écologique, nous, citoyen·nes, ne devons plus attendre face à ce défis culturel colossal, pour cela les arts et littératures sont nos meilleurs armes changer nos habitudes de consommer de nous rassembler...

© Georges-André Photos

...La Comédie, c'est un formidable lieu d'échange, de rencontre de création de liens et de créativité. Ils et elles nous ont accueillis, nous, militants écolos alors que nous préparions nos actions pour nous organiser et nous rassembler. En cela nous les remercions, alors je vous invite à aller les rencontrer, de discuter et de participer aux manifestations artistiques..."

© Georges-André Photos
© Georges-André Photos
© Georges-André Photos

On pourra lire avec grand intérêt les deux articles de Médiacoop, le cactus de l'info, qui ne laissent guère de doute au combat à mener contre l'une et l'autre.

Médiacoop :

Voulez-vous soutenir la presse indépendante ou seulement hurler contre l'autre ?
Les dons, même minimes, sont les bienvenus pour rester
gratuit, indépendant et sans pub.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français
Recommandés par nos abonné·es

À la Une de Mediapart

Journal — International
Allemagne : les libéraux tiennent les cordons de la bourse
Futur ministre des finances de la « coalition feu tricolore » , Christian Lindner a réussi à moderniser un parti libéral qui, en 2013, était en danger existentiel. Décidé à imposer ses vues, il devrait être l’homme fort du gouvernement.
par Romaric Godin
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour prendre une photo de famille, tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire de la politique française », contrairement à ce que pensent ses participants.
par Ellen Salvi
Journal — International
Thales est soupçonné de transfert de technologies à la junte birmane
Le groupe de défense européen entretient un partenariat étroit avec le conglomérat indien Bharat Electronics Limited, fournisseur important de l’armée birmane. De nombreux éléments laissent penser qu’il pourrait violer l’embargo sur les livraisons d’armes. Trois ONG l’interpellent.
par Côme Bastin
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige