Solidarité avec le peuple palestinien contre la guerre pour une solution politique

Sous la pluie, de 6 à 700 personnes se sont rassemblées hier à Clermont-Ferrand pour protester contre le déchaînement militaire israélien qui s'est abattu une fois de plus sur la population palestinienne. Un succès pour ce rassemblement tandis qu'à Paris le rassemblement était interdit par le préfet de Police. Interventions et vidéos vous le font vivre.

Sous la pluie, les manifestant·es se pressent près de la banderole © Georges-André Photos Sous la pluie, les manifestant·es se pressent près de la banderole © Georges-André Photos
Sous la pluie, de 6 à 700 personnes se sont rassemblées hier 15 mai place de Jaude à Clermont-Ferrand à l'appel du Collectif Palestine pour protester contre le déchaînement militaire israélien qui s'est abattu une fois de plus sur la population palestinienne en lieu et place d'une solution politique seule à même de régler la question palestinienne toujours en suspens depuis 1948. Un succès pour ce rassemblement tandis qu'à Paris le rassemblement était interdit par le préfet de Police, interdiction validé par la Justice administrative. Le Rassemblement s'est néanmoins tenu comme dans 60 rassemblements en France.
A bout de bras devant la banderole © Georges-André Photos A bout de bras devant la banderole © Georges-André Photos

L'engrenage de la guerre asymétrique se déchaîne à nouveau tuant femmes et enfants notamment à Gaza par ces bombardements incessants tandis que les roquettes du Hamas apportent maintenant une légitimité à ce massacre. Le premier ministre sortant, Benyamin Netanyahou, qui n'est pas arrivé à constituer un nouveau gouvernement en porte la responsabilité pour une carrière qui ne veut pas finir : par l'expulsion des populations palestiniennes de Cheikh Jarrah et de Silwan (Jérusalem-Est) pour des colons racistes, ses alliés, qui ont organisé des chasses à l'homme aux cris de « mort aux arabes » dans ces rues , par l'intervention armée et meurtrière dans la mosquée El-Aqsa, quand « Les Palestiniens d’Israël quant à eux paient le prix d’un racisme institutionnel enraciné dans la société israélienne. », racisme et discriminations qui débouchent de façon inédite aujourd'hui sur des affrontements entre juifs d'Israël et palestiniens d'Israël.

Pour mieux comprendre, lire : « Sylvaine Bulle «On est en train de théocratiser la ville de Jérusalem» »

Lire : « Le drame israélo-palestinien, un conflit que le monde avait choisi d’ignorer »

Rassemblement sous la pluie et premiers slogans © Georges-André Photos
De nombreuses prises de parole (voir les vidéos ci-dessous) ont été prononcées par l'AFPS 63, les Amis du Temps des cerises, la CGT Educ'action et UD-CGT, FSU, Justice pour Wissam, LDH, Libres penseurs 63, RESF, Solidaires (qui a fourni son camion et la sono), UNEF, un jeune agressé et un antifa.

La « communauté internationale », comme d'habitude se contente de lointains appels au "dialogue", exprime sa "préoccupation" renvoyant dos à dos victimes et agresseurs. L'édito du Monde du 15 mai «Israël-Palestine : l’impuissance internationale »  mérite le détour. « l’Union européenne a renoncé à exercer la moindre pression sur Israël, alors que l’occupation se poursuit sans fin, que la colonisation progresse...."

Des drapeaux algériens et turcs parmi les multiples drapeaux palestiniens © Georges-André Photos Des drapeaux algériens et turcs parmi les multiples drapeaux palestiniens © Georges-André Photos

Quelques articles pour comprendre enjeux et réel :

"La résistance palestinienne s'invite en Occident"

"A Gaza, l'armée israélienne détruit des locaux de la presse internationale"

"L’armée israélienne accusée d’avoir piégé les médias en annonçant une fausse offensive terrestre à Gaza"

"Le mythe des « balles en caoutchouc » israéliennes"

"Un bombardement de l’armée israélienne décime une famille à Gaza, l’Egypte ouvre sa frontière pour évacuer les blessés"

En début, deux policiers abordent un ou des manifestants un bref moment. © Georges-André Photos En début, deux policiers abordent un ou des manifestants un bref moment. © Georges-André Photos

A l'issue des interventions ci-dessous, vu le nombre important de manifestant·es, le collectif propose une déambulation autour de la place de Jaude. En fin de manifestation, une danse improvisée apporte son sourire. Elle se disperse sans incident après une courte intervention de Yves pour l'AFPS63 demandant de poursuivre la mobilisation jusqu’à la fin des bombardements, jusqu’à la fin de l’apartheid de la Méditerranée au Jourdain en lien avec ce collectif Paslestine63.

Déambulation

Déambulation autour de la place © Georges-André Photos
Danse
Une danse improvisée apporte sa joie spontanée et son sourire © Georges-André Photos
Dispersion
Rassemblement solidaire sans incident © Georges-André


Les interventions des organisations

AFPS63 - Philippe
L'association note : « Une forte présence de jeunes filles et jeunes hommes d’origine arabo-musulmane a renforcé et dynamisé la participation des organisations du collectif Palestine 63 ».

"...Le peuple palestinien soumis à l’arbitraire, matraqué, emprisonné, le peuple palestinien que les sionistes veulent à tout prix faire disparaître depuis 1948. En effet l’épuration ethnique entamée en 48 n’a jamais cessé et elle continue aujourd’hui par d’autres moyens (perpétrer des massacres et des déportations massives de population ferait un peu désordre de nos jours), par la démolition de maisons, par l’implantation de colonies détruisant toute continuité territoriale et faisant de la vie quotidienne un enfer, par l’accaparement des ressources en eau, par la destruction des cultures et les agressions criminelles quotidiennes contre les Palestiniens, par l’annexion complète de Jérusalem [...] Dans l’Etat d’Israël qui ne cesse de se draper dans son statut de victime du génocide et traite d’antisémites tous ceux qui osent le critiquer, des bandes de fanatiques d’extrême droite religieuse peuvent déferler dans les quartiers de Jérusalem-est aux cris de « mort aux Arabes !», peuvent se livrer à des ratonades sous l’œil de la police, peuvent même écrire sur les murs de la ville « gazons les Arabes ! ». Tout cela dans l’indifférence des grands médias audio-visuels qui ont pendant de longues semaines fait silence sur la situation empêchant ainsi le public de comprendre les raisons de l’embrasement..."

Intervention de Philippe pour l'AFPS63 © Georges-André Photos

Alain - Le temps des cerises
Alain compare les Palestiniens aux Communards, comme eux, encerclés, emmurés, affamés, bombardés, assassinés et remercie les associations qui dans notre pays soutiennent la Palestine, spécialement l'AFPS présente sur le terrain et qui joue un rôle important  d'animation du Comité "Pour une Paix juste et Durable" regroupant les organisations clermontoises.

Le temps des cerises © Georges-André Photos

Vérité et Justice pour Wissam
Sa mère prend la parole avec sa souffrance de mère endeuillée en solidarité avec la Palestine.

Vérité et Justice pour Wissam - Sa mère parle © Georges-André

LDH63 - Mohanad
"...Alors que depuis 1947 l’organisation des Nations Unies a adopté la résolution de deux états seule issue au conflit Israélo-palestinien mais qui aurait permis au peuple palestinien d’accéder aux droits fondamentaux, c’est-à-dire les droits de l’Homme. Entre 1992 et 1995 l’espoir d’aboutir à une paix durable était grand avec les négociations d’Oslo et la signature de l’accord au camp David entre Yasser Arafat et Yitzhac Rabin, mais le lâche assassinat contre ce dernier le 4 novembre 1993 par un extrémiste israélien a mis fin à ce processus de paix.... En 1996 l’accession de Benyamin Netanyahou au poste du premier ministre a enterré définitivement le processus de paix. Celui-ci n’a jamais caché son hostilité à un règlement négocié du conflit israélo-palestinien. Depuis son retour au pouvoir en 2009 aucune négociation n’a été initiée. Son échec à former un gouvernement est l’une des causes des dernières violences contre le peuple palestinien. Sa priorité : sa carrière politique..."

Mohanad pour la LDH63 © Georges-André Photos

Libre Pensée 63- Jacques
"... Nous assistons à une véritable tentative de « purification ethnique » qui participe de la politique d’apartheid menée par l’Etat sioniste, dans la continuité de ce qui se passe depuis 1948. L’Etat d’Israël, Etat théocratique et colonialiste, surarmé, est entièrement tourné vers le tout répressif : on peut dire, avec Pierre Stambul, qu’Israël, c’est « une armée dotée d’un Etat ». Mais une armée qui peut tout se permettre, une armée au-dessus des lois car protégée par les gouvernements de tous les pays impérialistes, celui des Etats-Unis en premier lieu... tous les gouvernements sont complices, ils ont abandonné le peuple palestinien à son terrible sort. Il y a ceux qui détournent pudiquement les yeux et font preuve d’un silence assourdissant… Et ceux qui soutiennent ouvertement et sans honte la répression contre le peuple palestinien : c’est le cas du gouvernement français qui va jusqu’à faire arrêter Bertrand Heilbronn, le président de l’AFPS, et interdire des manifestations de soutien au peuple palestinien, sous prétexte de risques de trouble à l’ordre publique. La Libre Pensée appelle toutes les forces ouvrières et démocratiques à soutenir le peuple palestinien. Il nous faut dénoncer le soutien du gouvernement à la politique criminelle des sionistes..."

Jacques pour La Libre Pensée 63 © Georges-André Photos

CGT Educ'action et UD

Pour l'UD CGT et Educ'Action CGT © Georges-André Photos

Union syndicale Solidaires Auvergne - Patrick
"... Durant près d'une semaine à la fin avril, de jeunes israéliens, israéliennes et organisations de colons d'extrême droite ont crié « Mort aux Arabes ! » et "Jérusalem est à nous!", en pleine nuit de la Porte de Damas à Sheikh Jarrah, quartiers arabes de Jérusalem, blessant des centaines de Palestinien-ne-s . Ces "ratonnades" de masse font suite au retour de Kach, parti d'extrême droite, à la Knesset, interdit depuis 1994. Depuis le 2 mai, dans le quartier de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, territoire occupé, 13 familles sont sur le point d'être expulsées pour que des colons israéliens puissent s'y installer, alors qu'elles y vivent depuis des générations. Les colons d'extrême droite harcèlent quotidiennement les familles palestiniennes, et les forces militaires sionistes agressent les résident-e-s palestinien-ne-s et arrêtent celles et ceux qui défendent les maisons des familles palestiniennes. C'est un véritable nettoyage ethnique qui est en cours, malgré l'ordre de l'ONU d'arrêter les expulsions. Le 6 mai, l'armée israélienne a assassiné Saïd Youssef Odeh, un jeune footballeur Palestinien de 16 ans au cours d'un raid près de Naplouse. Dans cette période de grande tension, depuis le 7 mai, les militaires israéliens sèment la terreur en attaquant les Palestinien-nes priant à la Mosquée Al Aqsa, à coups de gaz lacrymogène, de grenades, et de balles en caoutchouc. En date du 11 mai, plus de 500 Palestinien-nes ont été blessés dans cette agression féroce. [plus de mille au 16 mai]... Dans ce contexte, les grands médias n’ont de cesse de prétendre que les responsabilités sont partagées. La plupart des médias pratiquent de façon outrancière la désinformation faisant porter la responsabilité de la situation sur le Hamas. Sans apporter notre soutien à cette organisation, nous ne pouvons que constater la disproportion des forces en présence. Des rockets contre les bombardements meurtriers d’une armée moderne avec ses avions, ses canons, ses chars d’assauts à la frontière de Gaza. L’agresseur, c’est bien l’état d’Israël qui suite au développement de la colonisation a fait de la Cisjordanie un véritable archipel d’enclaves palestiniennes, des territoires exsangues, des réserves d’indiens , de véritables Bantoustans où la population est humiliée, discriminée. Cette situation d’apartheid est contraire aux résolutions internationales de l’ONU. Enfin sur le territoire même d’Israël, les arabes palestiniens ayant un passeport israélien sont victimes d’agressions racistes, de pogroms..."

Patrick pour Solidaires © Georges-André Photos

UNEF Auvergne - Paco

Paco intervient pour l'UNEF Auvergne © Georges-André Photos

Anti-fa pour son groupe
Il dénonce les agressions des fachos (des vrais !) qui se multiplient à Clermont-Ferrand depuis fin janvier jusqu'avant-hier soir où : "...un de nos camarades s'est fait agresser hier soir[13-05], alors qu'il était seul proche de la place de la Victoire, par plusieurs individus. Nous n'avons pas encore pu les identifier... Tout ce que l'on sait, c'est que le t-shirt BDS que portait le camarade a été l'objet de l'agression. Le camarade se porte bien, il est allé aujourd'hui faire constater ses blessures et va déposer plainte....tirer une énième sonnette alarme face à un climat de plus en plus inquiétant dans le contexte duquel ces agressions se multiplient" (infos UNEF)

Anti-fa et agressions sur militant·es © Georges-André Photos

Boycott - Désinvestissement - Sanction = B.D.S. © Georges-André Photos Boycott - Désinvestissement - Sanction = B.D.S. © Georges-André Photos

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.