En catimini, la réforme des conservatoires «en même temps» que les retraites

Une réforme peut en cacher une autre : la réforme en catimini des Conservatoires voulue pour désengager l'Etat va remettre en question leur répartition sur le territoire au détriment des petites structures, leur financement confié aux régions (DRAC), leur recrutement «pourraient nuire à la pérennité du niveau d'exigence des établissements d’enseignement.» Encore une réforme à rejeter.

La vague des réformes réactionnaires touche maintenant les Conservatoires dans la foulée et à l'ombre de cette loi retraite actuellement en débat à l'Assemblée Nationale. Mardi 18 février, les personnels du conservatoire Emmanuel-Chabrier ont organisé une manifestation en direction de la D.R.A.C. (Direction Régionale des Affaires Culturelles) contre la casse des statuts, des financements, des implantations et spécialités artistiques, des recrutements.

Le conservatoire Emmanuel-Chabrier est un « Conservatoire à Rayonnement Régional installé dans le Centre Blaise-Pascal, à Clermont-Ferrand. Il accueille près de 1 800 élèves à partir de 5 ans et dispense un programme de formations artistiques complet, en musique, danse et théâtre ».

 © GeorgesAndréPhotos © GeorgesAndréPhotos

Ci-dessous, vidéo du porte-parole explicitant les menaces de cette réforme :           "...Non à cette réforme sournoise qui met en péril nos conservatoires en remettant en cause :

- Le cadre national égalitaire pour l'enseignement artistique spécialisé,

- La qualité de notre enseignement avec la généralisation des « parcours personnalisés » qui pourrait entraîner à terme la disparition de certaines disciplines,

- La fin du classement de nos établissements en 3 catégories ... mettant ainsi en danger les classes d’art dramatique souvent à faible effectif et les établissements ne possédant qu’une seule spécialité..."

Déclaration devant la D.R.A.C. © GeorgesAndréPhotos
Texte complet de cette déclaration (18-02-2020 devant la DRAC) : (pdf, 142.6 kB)

 © GeorgesAndréPhotos © GeorgesAndréPhotos

 Une délégation UNEF était présente à cette manifestation comme les secrétaires généraux CGT et FO.

 © GeorgesAndréPhotos © GeorgesAndréPhotos

 Appel et mobilisation pour le retrait de la loi Retraites :    10ème manifestation - 20 février - 10h - Palais de Justice

En fin de manifestation du Conservatoire, l'appel au nom de l'Intersyndicale

Appel à manifestation le 20 février © Georges André

17 février - Opération tram contre la réforme des retraites

De La Part-Dieu à la place du 1er Mai (arrêt pour manifestation à la CARSAT) ce lundi, des militants syndicaux ont habillé un tram et ont embarqué avec des tracts d'appel pour la manifestation du 20 février. Vers 11h, une conférence de presse de l'intersyndicale a clôturé cette action.

Déclaration Intersyndicale

GeorgesAndréPhotos

 © GeorgesAndréPhotos © GeorgesAndréPhotos
Sur les portes du tram : "Retraites, on lâche rien !"
 © GeorgesAndréPhotos © GeorgesAndréPhotos

                  Par Toutatis et pas Toutatrac, sommes à Gergovie, pas à Alésia,           bouclier et pas lance-boulettes.

 © GeorgesAndréPhotos © GeorgesAndréPhotos

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.