Palestine : non à l'annexion, boycott et sanctions. France et Europe sans voix ?

Samedi, face au coup de force Netanyahou-Trump qui se moquent du droit international et de la simple dignité humaine, des manifestations ont appelé l'UE et le chef de l'état à prendre leurs responsabilités face à l'annexion imminente d'une part de la Palestine. Chaque citoyen.ne est appelé.e à participer à la campagne BDS. A Clermont-Ferrand aussi, des citoyens et des organisations ont manifesté.

Volonté conjointe d'un Nétanyaou, premier ministre israélien, qui ne reste premier ministre que pour échapper à un procès pour corruption et Trump, président des Etats-Unis, qui a enfoncé son pays dans une pandémie incontrôlable et le monde dans des face à face destructeurs, le plan d'annexion de la vallée du Jourdain en Palestine marque une rupture franche et diabolique dans cette politique extrémiste et guerrière qui entend vider la Palestine des palestinien.nes maintenu.es dans une situation ignoble en proie aux violences de l'armée israélienne par une politique répressive constante validant les assassinats, politique pour ne jamais mettre en œuvre le principe de la solution à deux états.

Ce samedi, dans de multiples villes, ceux et celles, conscients de la violence qui peut en résulter, de la paix qui est en jeu, de la violation du droit international, se sont rassemblée.es dans des manifestations dénonçant cette annexion et réclamant des mesures européennes et nationales pour peser – enfin – sur cette politique d'un pays qui se joue totalement du droit international et des droits humains.

 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

A Clermont-Ferrand ce 27 juin aussi, l'appel de l'Association France-Palestine Solidarité 63 à cette manifestation urgente a été entendu par plus de 250 personnes, flot grossissant au fil de l'après-midi, dans cette demi-journée où la (sur)consommation bat son plein sur Jaude et son centre commercial. Et ces 250 personnes et plus ont été entendu, ont fait entendre leurs slogans aux quatre dimensions de la place avec un dispositif expressif : Certaines personnes, côte à côte, chacune avec une lettre, composait ensemble « Non à l'annexion de la Palestine, boycott Israël. ».

 © Georges-André Photos © Georges-André Photos
 © Georges-André Photos © Georges-André Photos
 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

Dans la chaleur des derniers jours, persistante malgré l'annonce d'une pluie probable, sur chacune des longueurs et des largeurs, dans les allées adjacentes avec les terrasses de café qui ont fait le plein, sous les statues de Vercingétorix et du général d'Empire Desaix, la manifestation n'a pas manqué de visibilité avec ses couleurs et ses cris : « Palestine vivra, Palestine vaincra », « Stop annexion, boycott Israël », « Boycott Israël, état criminel », « So-so-so-solidarité avec les peuples du monde entier », « Israël assassin, Macron complice ». Ceux et celles qui ne savaient pas ce que signifie le sigle « BDS » l'ont certainement entendu décliné dans sa forme complète : Boycott (des produits israéliens à fortiori ceux venant des territoires occupés bientôt annexés ce 1er juillet) désinvestissement et sanctions. Pour les deux derniers volets de cette campagne de pression pour que soient respectés – enfin – le droit international et les résolutions de l'ONU fussent-elles anciennes, c'est aux mains des entreprises et des gouvernements. Le premier est aux mains des citoyens : antiraciste et non-violent, il est à la portée de tout citoyen.ne qui veut marquer son refus du fait accompli et sa solidarité avec le peuple palestinien abandonné par les états à son infortune sans nom.

 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

A chaque arrêt, devant le tram, devant les cafés, sous les statues, chacun des organisations qui dénoncent et refusent cette annexion s'est exprimé. Pour finir en beauté et toucher encore plus de monde, la manifestation s'est propulsée dans la rue du 11 novembre pour passer devant la cathédrale et atteindre la place de la Victoire aux très nombreux consommateurs attablés où les dernières déclarations de solidarité avec le peuple palestinien ont été prononcées avant la dispersion sans incident.

 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

Treize déclarations des treize organisations ont ponctué le parcours : Yves de l'AFPS-BDSF 63, Pierre de La Cimade, Mohanad de LDH, Jean de RESF, Nicole pour l'UL CGT de Cournon, David pour la CGT Educ'action, Roland pour la FSU, Nicolas de Solidaires, Isaac de l'UNEF, Clément de L.F.I., Emilie du P.C.F, Sandrine du N.P.A., Bobby de Jeunes Révolutionnaires.

 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

Vous trouverez de larges extraits de la plupart de ces déclarations à commencer par celle d'Yves qui parle pour l'AFPS. Si vous voulez suivre un montage au plus près du parcours de la manifestation, vous regarderez la vidéo « Déambulations sur Jaude » et, après les déclarations, en fin, d'autres photos.

Déambulations sur Jaude © Georges André
Yves pour AFPS 63 et BDSF donne le ton :
"Avec le soutien de Trump, le gouvernement israélien de Netanyahou a décidé l'annexion d'une partie de la Palestine (colonies et vallée du Jourdain) à partir du 1er Juillet 2020. […] Depuis plus de 70 ans, l’Etat d’Israël pratique la violence et la méthode du fait accompli : massacres de la population palestinienne, confiscation des terres, destructions des cultures et des maisons, installation de nouvelles colonies, blocus de Gaza, ...Israël veut chasser le maximum de Palestiniens de Palestine, et maintenir ceux qui restent dans une situation d’apartheid sans égalité des droits. Israël veut aussi casser la résistance par des emprisonnements massifs, et de nombreux assassinats. Face à ces agressions répétées, la résistance palestinienne tente, courageusement de faire barrage, mais, depuis Janvier 2020, le nouveau plan d'annexion se met en place : avec cette annexion, un pas décisif serait franchi […] En remplaçant la colonisation par l’annexion, ils espèrent faire oublier le droit international opposable aux puissances occupantes.
Au-delà du cas dramatique de la Palestine, c’est tout l’édifice du Droit international issu de la victoire sur le nazisme que Trump et Netanyahou cherchent à détruire : ONU, Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, Convention des Droits de l'Enfant …
Nous devons tout mettre en oeuvre pour y faire barrage : pour que la France reconnaisse enfin l'État de Palestine ; pour que la France mette fin à l’impunité d’Israël et prenne enfin de véritables sanctions contre cet État criminel, tout en cessant la coopération économique, scientifique, sécuritaire et militaire avec cet Etat-voyou. Agissons ici et maintenant en boycottant tous les produits provenant d'Israël, ainsi que l’image et les intérêts de cet Etat, tant que celui-ci bafoue le droit international et les droits humains.
Stop Annexion ! Boycott Israël ! - Palestine vivra, Palestine vaincra ! - Boycott Israel, Etat d’apartheid ! Boycott Israël, Etat criminel !"
 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

Pierre, pour la Cimade
"Les États comme la France ainsi que l’Union Européenne, ont l’obligation de ne pas reconnaître une annexion illégale au regard du droit international […] de faire respecter le droit international par les autorités israéliennes.
Si la Cimade souhaite prendre position sur [l’occupation et l’annexion des territoires palestiniens] c’est en raison de sa longue histoire et du regard singulier qu’elle porte sur cette question. Une histoire qui a commencé au début de la seconde guerre mondiale, avec une présence effective de nombreux·euses équipier·es dans plusieurs camps d’internement du sud de la France pour aider les personnes réfugiées enfermées dans des conditions indignes et notamment pour tenter de sauver de nombreuses personnes juives, en particulier des enfants. La Cimade est restée présente au Moyen Orient, tissant de nombreux liens, souvent dans le cadre de programmes de développement, aussi bien avec des organisations de la société civile palestinienne qu’avec des organisations israéliennes. Elle a oeuvré sans relâche pour que les conditions d’une paix juste et durable soient établies. Avec le constat amer qu’aujourd’hui, c’est Israël qui veut imposer par la force une annexion inadmissible et rendre impossible toute négociation d’une démarche de Paix.
Si, en toute impunité, Israël procède formellement à l’annexion et renforce ses activités illégales de colonisation et transferts forcés, la puissance occupante aura eu l’aval
de facto de la communauté internationale et aura les mains libres pour poursuivre ces activités. C’est ce qui s’est notamment produit après l’annexion de Jérusalem-Est, en 1980 [...] La responsabilité et la crédibilité de l’Union européenne et de ses Etats membres, dont la France, sont engagées. Il est temps d’en finir avec les rapports, les résolutions et les déclarations qui, depuis des années, n’ont pas empêché Israël de poursuivre le blocus de Gaza, la politique d’occupation et de colonisation des territoires palestiniens et d’annexion de Jérusalem-Est, ainsi que l’intensification de violences faites aux populations civiles palestiniennes. [...]

Les États doivent également dès à présent agir et prendre des mesures face aux violations systématiques des autorités israéliennes. Le Rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits humains en Territoire Palestinien occupé Michael Lynk a averti que les violations des droits humains liées à l’occupation ne feraient que s’intensifier après l’annexion. « Le plan cristalliserait un apartheid du XXIème siècle, laissant dans son sillage la disparition du droit à l’autodétermination des Palestiniens »
Comme ils l’ont fait dans le cadre de l’annexion de la Crimée par la Russie, l’Union Européenne et ses États membres, dont la France, doivent prendre des actes concrets et des sanctions économiques et commerciales, comme, reconnaître l’Etat Palestinien, suspendre la coopération avec l’Etat d’Israël dans le cadre d’accord multilatéraux avec l’UE, ou bilatéraux avec des États membres qui ne respecteraient pas le droit international, notamment si ces derniers doivent bénéficier directement aux colonies israéliennes... et la coopération militaire et sécuritaire avec l’Etat d’Israël.
Depuis des années, depuis des décennies, Israël bafoue en toute impunité le droit international [...] piétine les droits fondamentaux du peuple Palestinien. Cette situation ne peut plus durer, pour les gouvernements Occidentaux, en particulier pour le gouvernement Français. [...] Nous exigeons actes fermes et immédiat. Solidarité avec la Palestine !"

CIMADE © Georges-André Photos
 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

Mohanad, pour la LDH
"De toute urgence il faut empêcher l’annexion d’une nouvelle partie de la Cisjordanie par Israël […] décision arbitraire et illégale au regard du droit international. C’est pourquoi toutes les associations et les organisations non gouvernementales, soucieuses de préserver la solution à deux Etats et le droit à l’autodétermination du peuple palestinien, doivent se mobiliser pour arrêter ce processus en exigeant de la France et de l’Union Européenne de prendre des mesures restrictives face à cette violation flagrante du droit international. [...]. D’autant plus que cette spoliation s’opère sous les yeux fermés de la communauté internationale […] La France, l’UE, et d’autres pays membres se sont... le moment contentés d’avertissements auprès des autorités israéliennes[...].
L’annexion [argument des campagnes électorales de Benyamin Nétanyahou] est déjà en cours depuis de nombreuses années par l’accaparement continu de terres palestiniennes, les transferts forcés, le renforcement des colonies. L’annexion de Jérusalem-Est par une loi en 1980 illustre cette stratégie de colonisation puisque en l’espace de vingt ans, la population de colons israéliens a doublé. Parmi les conséquences de l’annexion, près de 150 villages palestiniens rassemblant 140 000 habitants pourraient être inclus dans les zones annexées et rendraient ainsi leurs conditions de vie encore plus insupportables, d’une part et d’autre part, mèneraient à l’expropriation et l’accaparement des terres agricoles. Enfin, l’accès aux zones annexées sera encore plus restreint par de nouveaux checkpoints et nouvelles routes de contournement, limitant davantage la liberté de circulation des Palestiniens.
La France et l’Union Européenne, qui soutiennent la solution à deux Etats, palestinien et israélien, ont des obligations légales internationales claires pour faire cesser ce fait illégal et la responsabilité de préserver cette solution. […]
Nous attendons de la France un courage politique à la hauteur pour édicter des mesures sur le plan national et bilatéral. Le moment est venu de reconnaître l’Etat de Palestine, selon les accords d’Oslo. Il est temps, également, de se mettre en conformité avec l’obligation de ne pas contribuer au développement des colonies israéliennes, et donc d’exclure du marché français les produits issus des colonies [...] Nos responsables politiques ont l’obligation d’agir, et ils doivent le faire maintenant."

Ligue des Droits de l'Homme © Georges-André Photos
 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

Nicole : "L’Union locale CGT Cournon condamne la colonisation, l’annexion de la Palestine et les projets d’Annexion de Netanyahou et Trump qui vont accélérer encore plus les violations des droits humains et du droit international. C’est pourquoi elle participe à ce rassemblement, et appelle tous ses militants et les organisations progressistes à combattre la politique israélienne d’apartheid. Elle participe sans réserve au mouvement BDS, Boycott, Désinvestissements, Sanctions et soutient toutes les actions de la Coalition BDS 63. Stop Annexion ! Boycott Israël !"

 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

Roland, pour la FSU
"La FSU agit au sein de l'AFPS pour le droit du peuple palestinien à vivre sur un territoire aux frontières reconnues par la communauté internationale. Elle continue de réclamer pour cela le respect des décisions de l'ONU (autodétermination, retour des réfugiés de 1948…). Elle dénonce à la fois le blocus de la bande de Gaza, et le sort de deux millions de personnes vivant depuis trop d'années dans une prison à ciel ouvert, l'expropriation pour ceux de Cisjordanie et les discriminations subies par les palestiniens vivant en territoire israélien. Elle s'inquiète de l'actuelle agressivité de l'état d'Israël (nouvelle loi-constitution, synonyme d'apartheid, expansion territoriale des colonies et annexion avec le soutien de l'administration TRUMP). Elle appelle à développer les actions de solidarité auprès du peuple palestinien, notamment dans le cadre de la campagne BDS, Boycott-Désinvestissement-Sanction […]"

 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

Nicolas pour Solidaires
"[…] Les voix [...] de l’union syndicale Solidaires du Puy-de-Dôme s’unissent face au projet d’annexion de territoires palestiniens par le gouvernement israélien. Je salue la présence des camarades qui ont permis ce rassemblement […] après les mobilisations historiques contre la casse des retraites[...] les mesures iniques qui profitent toujours aux mêmes et aggravent la précarité et menacent nos conditions d’existence. Après les mobilisations de divers secteurs professionnels, dont notamment l’éducation …le secteur hospitalier...l’usine Luxfer... et tant d’autres. Après les mobilisations populaires contre le sexisme et le patriarcat, contre le racisme et les violences policières. On est là ! On est là, car ce monde-là qui met en péril notre humanité, on n’en veut pas […] Comme dans une dizaine de villes aujourd’hui en France, nous nous rassemblons unitairement pour dénoncer le mutisme de notre gouvernement et de l’Union Européenne. Nous dénonçons la rupture des accords de paix et la violation du droit international par cette décision unilatérale du gouvernement israélien...l’oppression qui meurtrit des générations entières de braves gens. Comment peut-on laisser tirer un trait de plume sur le destin d’un peuple ? Comment pourrait-on être complice d’une épuration ethnique ? Plus jamais ça ! “Épuration ethnique” ? Oui, les mots sont durs mais justes. Quand un gouvernement envahit des contrées voisines en y déployant des militaires qui commettent des exactions en l’absence de toute éthique, et utilise des méthodes dont l’horreur devient difficilement descriptible, les mots sont durs, et nous ne devons pas les taire.
L’État d’Israël assassine et l’Union Européenne est complice par son silence. Le gouvernement Français est complice par son silence. Ne pas réagir à cette décision d’annexion, c’est promouvoir le chaos. Où sont passées les leçons du siècle dernier ? Le droit international et le respect des peuples est la condition pour un monde de paix […] Partout où l’humanité est menacée ou piétinée, nous nous dresserons, unies et solidaires […]"

 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

Emilie pour le PCF
"[…] Force est de constater que, malgré la reconnaissance en 2017 par 136 Etats à l’ONU de la légitimité de l’Etat de Palestine et de sa Nation, le processus de paix est remis en cause ...par les provocations et les menaces de Trump et l’immobilisme de l’Union Européenne et de la France :le fait de déplacer l’Ambassade des Etats-Unis à Jérusalem et de déclarer Jérusalem capitale d’Israël est une provocation infâme. […] Comment également ne pas sanctionner sévèrement Netanyahu qui accélère la colonisation des territoires palestiniens en enfreignant outrageusement le droit international ? Le Chef d’Etat israélien cherche par tous les moyens à exacerber les tensions pour alimenter l’escalade de la violence afin de s’en servir comme prétexte à des actes de guerre odieux et immondes contre le peuple palestinien sans oublier le terrible blocus à Gaza.
Que ce soit la frontière du Mexique ou en Palestine, les pouvoirs autoritaires et réactionnaires aux Etats-Unis comme en Israël ne reculent devant rien pour élever des murs au mépris de tout sentiment humain. Dernièrement les décisions irresponsables de Trump ont conduit à une dangereuse instabilité au Moyen Orient : … quand il abandonne les Kurdes, alliés contre le terrorisme, à la tyrannie d’Erdogan ou quand il rompt de manière unilatérale l’accord nucléaire Iranien et impose simultanément un embargo dramatique pour des millions d’Iraniens qui souffrent de la pénurie de denrées vitales....cette marionnette au service des lobbies de l’armement entend imposer un plan d’annexion de la vallée du Jourdain et d’une partie des territoires de la Cisjordanie...le processus devrait débutait le 1er juillet. Un nouvel embrasement s’annonce car tout naturellement Mahmoud Abbas ne peut accepter un compris aussi injuste.
Le Parti communiste français dénonce avec force cette politique d’annexion et d’apartheid rendue possible par le non respect des résolutions internationales. [Il] exige la fin de tous les accords de coopération économique avec Israël. La Paix dans la région ne reviendra pas sans la reconnaissance des droits légitimes du Peuple palestinien à disposer d’un Etat dans le cadre des frontières de 1967...Partout la mobilisation doit grandir pour que la France et l’Union Européenne condamnent le Plan Trump et toutes perspectives de nouvelles annexions !"

 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

Sandrine pour le NPA
"Le NPA... organisation internationaliste est engagé
depuis toujours dans les luttes en soutien au peuple palestinien...en participant au campagne BDS...la défense des droits des palestiniens, contre la politique assassine de l’état d’Israël envers le peuple palestinien... le combat pour la libération des prisonniers politiques. Le NPA est signataire de la tribune « Non à l’annexion des territoires palestiniens ! Non à l’asphyxie de tout un peuple ! » qui appelait à la mobilisation de ce jour à Paris , mais un peu partout en France et aussi à Clermont... J’ai une pensée pour les camarades de Montpellier qui n’ont pas pu manifester aujourd’hui...manifestation interdite par le gouvernement Macron sous le prétexte du COVID 19, camarades de Montpellier, militants BDS [qui] subissent une répression sans précédent.
Nous sommes là, aujourd’hui pour dénoncer l’attitude du gouvernement israélien de Netanyaou, soutenue par l’administration Trump - et le silence complice de l’Union Européenne - qui veut, dés le 1er juillet, engager l’annexion pure et simple d’une grande partie des territoires palestiniens occupés de Cisjordanie, en violation flagrante du droit international. Ces déclarations annexionnistes de 30% de la Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 53 ans, représentent un vol flagrant des terres palestiniennes et une nouvelle vague de nettoyage ethnique qu'opère le colonisateur israélien à l'encontre du peuple palestinien depuis 1948 […] Engagés dans les luttes contre le colonialisme...contre le racisme, nous [réaffirmons] notre solidarité avec la Palestine et sa résistance... Palestine vivra, Palestine vaincra."

 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

Bobby pour Jeunes Révolutionnaires
"Depuis un siècle, les populations du Proche-Orient ont vu leurs terres morcelées par les impérialistes Anglais,Français, Américains ce morcellement allant jusqu’à la création sur le territoire Palestinien de l’état d’Israël en 1947. Depuis lors, les sionistes serviteur de l’impérialisme nord américain n’auront de cesse d’expulser les familles palestiniennes, de massacrer les palestiniens, de soutenir un apartheid entre les colons et les populations locales et de réprimer par le sang la résistance héroïque des palestiniens. Aujourd’hui, encouragés par le gouvernement étasunien, les sionistes menacent d’annexer la vallée du Jourdain, représentant presque 30 % du territoire de Palestine échappant au contrôle israélien. Cette annexion s’inscrit dans le projet sioniste de faire disparaître la Palestine, son territoire et son peuple à travers de nombreuses guerres d’agressions pour faire grandir le territoire dominé par Israël.
Face à cette situation, le salut des palestiniens et palestiniennes ne viendra pas des états impérialistes qui sont responsables de la situation actuelle et qui soutiennent le sionisme. La Nation palestinienne ne pourra pas être libre tant que les impérialistes décideront de son sort. La lutte des palestiniens et palestiniennes est une lutte de libération nationale qui ne peut gagner que par la voie révolutionnaire...."

 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

Et si vous voulez quelques photos supplémentaires sans commentaire, les voici :

 © Georges-André Photos © Georges-André Photos
 © Georges-André Photos © Georges-André Photos
 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

 © Georges-André Photos © Georges-André Photos
 © Georges-André Photos © Georges-André Photos
 © Georges-André Photos © Georges-André Photos
 © Georges-André Photos © Georges-André Photos

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.