Georges-André
Psychologue en retraite - Photographe et Journaliste-citoyen - Militant associatif - Animateur atelier d'écriture ....
Abonné·e de Mediapart

152 Billets

3 Éditions

Billet de blog 29 sept. 2021

Contre la réforme de l'assurance-chômage le 1 octobre

Devant l'agence Pôle-Emploi de l'avenue Lavoisier à Clermont-Ferrand, ce 28 septembre, à 9h30, un collectif de militants intérimaires, chômeurs et précaires (AC ! 63, Chôm'actif, CGT intérimaire) se sont présentés à l'entrée de l'espace ouvert au public pour protester contre la réforme de l'indemnisation du chômage.

Georges-André
Psychologue en retraite - Photographe et Journaliste-citoyen - Militant associatif - Animateur atelier d'écriture ....
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Devant l'agence Pôle-Emploi de l'avenue Lavoisier à Clermont-Ferrand, ce 28 septembre, à 9h30, un collectif de militants intérimaires, chômeurs et précaires (AC ! 63, Chôm'actif, CGT intérimaire) et une représentante du Secours Catholique se sont présentés à l'entrée de l'espace ouvert au public pour protester contre la réforme de l'indemnisation du chômage. Profitant d'un comité de liaison trimestriel entre Pôle-emploi et les organisations et associations de chômeurs et intérimaires.

Pour tous les chomeur·es © Georges-André Photos

Ce collectif d'une quinzaine de militants, a déplié sa banderole devant l'agence, scandé le slogan contre cette réforme avec la question en suspens : entrer ou pas pour la déployer à l'intérieur devant le comité de liaison. Le responsable du Puy-de-Dôme de Pôle-Emploi, M. Faure, s'est présenté à l'extérieur pour écouter la demande formulée par Gaëlle Hollocou (Coordination des intermittents du travail et des précaires et AC!63) qui coordonne l'opération. Une discussion s'est engagée sur cette possibilité refusée en raison des accueils en cours. Il s'est engagé à photocopier le tract distribué et le transmettre. Les membres du comité de liaison sont rentrés à leur tour sans qu'aucun.e journaliste ne soit autorisé à y assister.

L'action contre cette réforme n'est pas terminée mais se poursuit activement :

Lire : Assurance chômage: la CFDT, la CGT et FO prêtes à attaquer à nouveau en justice

Action interprofessionnelle du 5 octobre : 5 octobre pour nos salaires, retraites et contre la réforme indemnisation chomage

"Non" farouche et définitif © Georges-André Photos

Rappelons que cette réforme, rejeté en l'état par deux fois par le conseil d'état, veut imposer aux chômeur·es une réduction massive de leurs indemnités de 2 à 3 milliards /an et qui, calcul inique, attribue une indemnité très différente pour un même nombre de jours d'activité entre une activité en une seule période et l'activité en plusieurs périodes. Inique par cette seule volonté d'économiser sur les chômeurs mais notons aussi possiblement contre-productive pouvant entraîner à terme le refus de périodes d'activités multiples courtes qui désavantagent l'indemnisation.

Extrait du tract distribué :

« Le Ministre du Travail l'a annoncé : une personne ayant travaillé 8 mois au Smic percevra une Allocation Chômage de 667 € pendant 14 mois, contre 985 € sur 8 mois à l'heure actuelle.

L'Unédic estime qu'1,7 million de personnes verront leurs allocations baisser en moyenne de 17%, 400 000 personnes subiront une baisse de 40%.

A salaire et emploi égaux, deux personnes au calendrier de travail différent percevront des allocations chômage pouvant varier de 1 à 50 (ex : de 32 € par mois à 1492€ par mois pour un salaire mensuel de référence de 2800 €, source Mathieu Grégoire, Maître de Conférences en sociologie, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense).

Ces nouveaux calculs permettront à l'Assurance Chômage de faire entre 2 et 3 milliards d'économie par an, selon les différentes sources ( syndicales et Unédic), quand les employeurs ne commenceront à payer des bonus malus aux contrats courts qu'à l'horizon de septembre 2022 ! Cela est inadmissible, indécent, scandaleux ; ce n'est pas aux chômeur.se.s de payer. »

* comité dont l'activité principale est la communication des chiffres du chômage.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal — Éducation
« On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.